Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Importance de l'art dans notre vie

Par   •  11 Octobre 2018  •  812 Mots (4 Pages)  •  146 Vues

Page 1 sur 4

...

leonardo da vinci

La Mona Lisa a révolutionné la peinture. La pose elle-même a brisé la tradition - auparavant, les portraits étaient invariablement complets. Leonardo a introduit l’approche de la taille et des mains pliées, ce qui a permis un traitement beaucoup plus intime. La pose a été imitée immédiatement et est devenue à la mode pour le portrait par des peintres.

L’arrière-plan est peint dans une gradation de lumières et de couleurs, en perdant des détails à distance, au lieu de l’approche traditionnelle dans laquelle le premier plan et l’arrière-plan sont également distincts. Mona elle-même est rendue avec une vivacité extraordinaire - on a l’impression de voir la femme vivante. (Le réalisme sans effort de la photographie a peut-être diminué notre capacité à l’apprécier.) Leonardo a montré dans ce travail une maîtrise de la technique inconnue à l’époque, a profondément impressionné ses contemporains et a rarement été égalé.

“Le cris” Edvard Munch

Avec un sentiment et une émotion tourbillonnants et accablants. À la manière d’un véritable peintre expressionniste, Munch utilise des images lumineuses et colorées pour exprimer son état émotionnel chaotique en ce moment, à la fois dans son poème et dans sa peinture. Munch attire l’attention sur l’intensité momentanée du paysage avec des couleurs contrastées et contrastées alors que le ciel «rouge» s’allume au-dessus de l’eau «bleue noir». "indescriptiblement fatigué" dans son poème, sa peinture suggère également son étourdissement et son impuissance dans la situation, la personne au premier plan semble être arrachée dans le fond terriblement sensible de la peinture.

Le cris est une icône de l’art moderne, une Mona Lisa pour notre époque. Comme Léonard de Vinci a évoqué un idéal de la sérénité et de la maîtrise de soi de la Renaissance, Munch a défini la façon dont nous voyons notre propre âge souffrir d’anxiété et d’incertitude. Il recrée une vision qui l’avait saisi alors qu’il marchait un soir dans sa jeunesse avec deux amis au coucher du soleil. Il a fait deux peintures à l’huile, deux pastels et de nombreuses estampes de l’image.

...

Télécharger :   txt (5.1 Kb)   pdf (43.2 Kb)   docx (12.6 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club