Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Le marché de l'occasion sur les foires

Par   •  15 Novembre 2018  •  1 528 Mots (7 Pages)  •  160 Vues

Page 1 sur 7

...

On y retrouve donc un atmosphère détendu, une ambiance de convivialité , ou encore un espace de loisirs profitant aux enfants mais également aux adultes qui peuvent faire ou y trouver leur bonheur. Ce phénomène est d’ailleurs encouragé par les maires qui y voit une bonne publicité faite pour leurs communes. Il permet également de voir les modes tourner entre les différentes époques. Pour finir on peut dire que ce lieu est agent de socialisation secondaire, ou on est exposé à divers valeurs et normes venant de divers milieux sociaux. Ceci explique sans doute l’essor des vide greniers: aujourd’hui on en compte près de 50 000 par an, avec plus de 15 millions de visiteurs à l’année, et ce phénomène n’est pas près de s'arrêter...

B – Les Brocantes et brocanteurs

1 - La Brocante en Bref

Au sens propre du terme, la brocante désigne en outre le magasin du brocanteur une manifestation publique ou les acheteurs viennent acheter des objets d’occasions, principalement de collections ou des antiquités. Tout simplement, ce sont des sortes de vides greniers organisés par des professionnelles et vivant de cette activité seulement. Juridiquement, il ne se distinguent pas des antiquaires(dont on parlera dans la deuxième partie du dossier). Les deux partis sont définis comme une activité de revente de biens mobiliers non neufs et sont astreints aux mêmes obligations en tant que commerçants: inscription au registre du commerce, déclaration de statut d’auto-entrepreneur ou encore déclaration en préfecture en tant que revendeur d’objets mobiliers. La différence se fait uniquement sur la notion fiscale d’antiquité(rappelons le, une antiquité est un objet de plus de cent ans d'âge), le brocanteur vend des objets usagés quelque soit leur âge, l’antiquaire quand à lui vend des objets d’au moins cent ans d'âge ou rentrant dans les catégories indiqués. [pic 2]

2 - Concurrence déloyale

En France, l’essor grandissant des vides greniers n’a pas profité à tout le monde,en particulier aux brocanteurs. En effet, antiquaires et brocanteurs exercent la même activité que les que les vendeurs en vide greniers,à la différence que ces derniers sont des particuliers et sont exemptés de nombreuses charges: déclarer le chiffre d’affaires, pas de paiement de taxes(TVA,taxe professionnelle),pas de déclarations de résultats et donc pas de cotisations sociales à payer. Le monde de la brocante dénonce ainsi une concurrence déloyale. En recherchant sur le net, nous sommes tombés sur un reportage vidéo de la chaîne de télévision France 2. Ce reportage était justement un témoignage d’un brocanteur évoquant cette concurrence jugée déloyale. Selon ces propos, il explique que “les gens s’habituent à acheter des produits peu cher en vide greniers mais ne savent pas faire la différence entre bonne et mauvaise marchandise.” il évoque aussi le risque d’achat par internet(dont nous parlerons dans la troisième et dernière partie) “car on trouve toute sorte de choses”. Enfin, il dit que le terrain de chasse des brocanteurs est beaucoup plus cher à causes des charges sociales évoqué précédemment mais également par le fait qu’ils doivent créer leurs propres sites à la différence des particuliers hébergés sur un site. Le monde de la brocante est donc inquiet pour leur survie comme l’affirme un président départemental du SNCAO, le syndicat national du commerce de l’antiquité et de l’occasion:” l'organisation massive des vide greniers parfois au détriment de la loi inquiète le syndicat des brocanteurs qui tient à faire le point sur la loi”.Il souligne également que “les brocanteurs vivent de ce métier et que c’est de plus en plus difficile. Il faut rétablir le climat de confiance entre les professionnels et la clientèle. c’est un métier qu’on fait par passion. pour le plaisir de dénicher un objet et de le transmettre, et ca, on ne le trouve pas sur internet ou dans les vides greniers.

Les brocantes sont donc confrontés à un réel défi pour pouvoir continuer à exister et qu’ils doivent relever: il leur faut se moderniser à tout prix, soigner leur communication, mais aussi participer aux formations pour compléter leur activité sur internet qui par ailleurs sera leur nouveau concurrent dans le marché de l’occasion.

Quand on parle d’occasion, on évoque avant tout les vide greniers, foires ou encore brocante. Mais ces type de ventes d’occasion temporaire s’est installé en ville pour devenir des commerces opérant toute l’année à vendre de l’occasion.

...

Télécharger :   txt (9.7 Kb)   pdf (53.5 Kb)   docx (14.6 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club