Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Source de la croissance

Par   •  6 Décembre 2018  •  1 652 Mots (7 Pages)  •  3 Vues

Page 1 sur 7

...

-croissance extensive + intensive

-Q= facteurs de production

-K= capital (bien permettant de produire) et L= labor (action humaine rémunérée)

On observe la loi des rendements décroissants : l’augmentation des facteurs de production arrive à un maximum avant de redescendre -> croissance extensive. Alors que grâce au progrès technique (optimisation facteurs de prod), il n’y a plus de maximum absolu -> croissance intensive.

- a. Comment mesurer le rôle des facteurs de production et du progrès technique dans la croissance

Comme on peut le voir sur schéma, facteurs de production sont de moins en moins rentables. Ainsi PGFP (productivité globale des facteurs de production) joue un rôle essentiel dans la croissance car c’est de la dont vient le progrès technique (pas progrès technique = pas PGFP). Les gains de productivités associent toujours travail et capital, car la productivité du travail dépend performance des outils (capital) et vice versa. Les gains de productivités mesurent la partie de la croissance qui ne provient pas de la croissance extensive cad le progrès technique. Résidus (PGFP) -> pas facilement calculable.

- b. Croissance exogène : le modèle de Solow et ses limites

Solow -> éco. Am néoclassique pense que croissance peut ê durable et soutenue. Au contraire les keynésiens pensent que la croissance est instable.

Modèle Solow : (sans progrès technique)

Taux de croissance de la production[pic 5]

= taux croissance capital [pic 6]

= taux croissance travail (croissance démo)

Solow démontre que sans progrès technique la croissance de la production serait simplement égale à la croissance démographique (nv vie constant). Or notre nv de vie augmente -> importance progrès technique car le seul à nourrir croissance, pr Solow croissance est exogène. Cependant Solow ne connait pas l’origine du progrès, il en conclut donc qu’il vient naturellement -> investissement inutile.

- Des sources de croissance multiples et indépendantes

Si le modèle de la croissance exogène (croissance dont l’origine est ext à l’act éco) apporte quelques critiques, on peut s’intéresser à la croissance endogène (origine intérieur act éco). L’act éco est lorsque la croissance alimente le progrès qui à son tour alimente la croissance. On parle de croissance endogène grâce à l’accumulation des capitaux

- a. La croissance un processus cumulatif (accroissement des capitaux)

Les sources de la croissance proviennent de l’accumulation de capital : capital physique (machine), technologique, humain (diplômé augmente savoir -> capital), public (investissement, Etat). Le capital humain est cumulatif, cad que loi des rendements décroissants ne s’appliquent pas. Il est très important pr un pays d’investir ds capital humain, éducation ou recherche car rendements sont croissants. Accumulation de capital n’est possible que par l’investissement (privé et public) et l’état à part très importante à jouer. Investissement se fait à crédit.

- b. La nature particulière du progrès technique

Le progrès technique a souvent les caractéristiques d’un bien non rival et non -exclusif cad d’un bien public. A travers l’innovation, il augmente investissement (nouveaux débouchés d’investissement pour les entreprises), la consommation (iPhone X) et l’éducation (augmentation de la demande d’éducation). Il peut cependant ê dangereux de baser la croissance uniquement sur la consommation des ménages car pour qu’il y ait un progrès technique il faut aussi qu’il y ait des consommateurs incités à consommer.

- c. L’importance des institutions

Selon Douglas North (économiste), les institutions fav l’innovation par législation efficace, par des subventions, par des contraintes fiscales… Les institutions donnent confiance aux agents éco et leur garantissent le respect des règles. Les pays en voie de dvp n’ont pas d’institutions assez forte pour protéger les entrepreneurs -> ils s’en vont -> baisse captal humain-> tous les capitaux sont touchés. Institution est différent capital public, c’est immatériel.

Etat de droit (respect des lois + stabilité Pol) -> permet mise en place d’institutions fortes, s’il n’est pas la -> instituions fragiles. Les institutions sont nécessaires à l’innovation et à la croissance car elles permettent l’accumulation de capital technologique et humain à travers investissement. Institutions qui fav croissance : autorité de régulation, banques, épargne, institutions financières. Ces facteurs tendent à démontrer caractère endogène croissance, progrès technique est à la fois origine et csq de celle-ci.

Au premier rang de ces institutions -> l’Etat -> acteur incontournable de la théorie de la croissance endogène. Selon les théoriciens de cette croissance Paul Romer et Robert Lucas, l’action de l’Etat fav le progrès technique et donc la croissance (recherche, infrastructure.) Cependant pour eux, l’état doit intervenir structurellement (modification en profondeur) il ne doit pas intervenir de façon conjoncturelle (mesure à court terme). Selon Romer et Lucas, l’Etat doit donc accompagner le marché et ne pas s’y substituer.

La théorie de la croissance endogène est plus robuste que celle de la croissance exogène. Pour autant, l’accumulation de capitaux ne serait ê la garantie d’une croissance certaine. D’une part, on a le principe de destruction créatrice qui rend instable la croissance et d’autre part le progrès technique repose sur l’investissement et la consommation qui doivent rester soutenus. A cela s’applique la multitude de facteurs pour que la croissance soit auto-entretenue. Enfin, il existe de multiples combinaisons entre ces facteurs -> pas de solution miracle. On peut dire par ex que la croissance am récente est soutenue par la consommation des ménages alors que la croissance chinoise provient essentiellement de l’exportation et de l’investissement.

...

Télécharger :   txt (11.4 Kb)   pdf (57.4 Kb)   docx (16.9 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club