Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

L’explication scientifique des conduites humaines est-elle incompatible avec l’affirmation de la liberté ?

Par   •  5 Février 2018  •  1 210 Mots (5 Pages)  •  182 Vues

Page 1 sur 5

...

peut se voir aussi par le libre arbitre, qui est une théorie qui suppose que rien n’agit sur nous, et que le bon usage de la liberté ne dépend que de l’individu, de même que cette théorie dit qu’un individu ne doit sa perfection qu’a lui-même.

La liberté à une valeur pour le libre arbitre ; elle nous donne une estimation de nous-même. Elle nous donne donc une estimation de soi qui est un sentiment social.

Elle laisse sous-entendre que : ‘’J’ai l’impression d’avoir le choix mais que je l’ignore. Et cela vient donc à supposer que nous avons le pouvoir la série des causes qui agissent sur nous. Nos actes sont contingents car ils sont déterminés par nos désirs.

Ces 2 théories s’opposent donc à la liberté, car le libre arbitre pose un problème logique, tandis que le déterminisme nous pose un problème moral, car si le déterminisme est vrai, alors nous ne sommes plus responsables, mais ils ont un point commun car ils dépendent de la loi causale.

Mais pour répondre à la problématique posée : si l’explication scientifique des conduites humaines est-elle incompatible avec l’affirmation de la liberté ?, on pourrait y répondre à cette question en attribuant un autre sens au mot liberté comme l’a fait Spinoza qui a pris le mot liberté comme libération, il le défini comme étant un processus par lequel on passe d’un état à un autre. Et donc la liberté se conquiert.

Par le biais de Spinoza on va donc développer cette idée de libération, ici on ne va pas opposer la liberté et la nécessité, pour cela on va utiliser ce qu’on appelle le conatus : qui est le désir de persévérer dans son être.

Si on dit que la liberté n’est pas le pouvoir de décider par nous-même quoi que ce soit, c’est que l’Homme et son action sont des parties indissociables d’un tout : la nature, qui est totalement gouverné par le déterminisme. Et plus précisément, l’action se fait selon les séries causales qui unissent les modifications du corps entre elles, et celles qui unissent les idées entre elles.

La théorie Spinoziste consiste à affirmer en même temps ce déterminisme et la liberté humaine. Mais elle a un autre sens car, ‘’ on dit qu’une chose est libre quand elle existe par la seule nécessité de sa nature et quand c’est par soi seule qu’elle est déterminée à agir’’. Et donc libération véritable est l’autonomie d’un individu. Toute fois la liberté de l’homme réside dans l’autonomie de son action, lorsque celle-ci résulte exclusivement ou principalement de leur propre essence.

Pour conclure la liberté humaine réside donc dans la réalisation effective de soi, c’est-à-dire dans la réalisation de l’essence singulière’’ de chaque individu. Donc l’explication scientifique des conditions humaines est incompatible avec l’affirmation de la liberté. Cette explication scientifique supposerait que tout est effet d’une cause et donc déterministe, et donc, cela aurait peut-être voulu dire, que si un jour on arriverait à tout savoir sur les individus alors on passerait d’un être à un vulgaire ustensile que l’on pourrait manœuvrer à sa guise. Et on ne serait plus libres.

...

Télécharger :   txt (6.5 Kb)   pdf (40.7 Kb)   docx (12.3 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club