Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

LA PHILOSOPHIE AFRICAIN

Par   •  13 Mars 2018  •  890 Mots (4 Pages)  •  7 Vues

Page 1 sur 4

...

est à trouver, non pas dans des livres, mais dans l’observation minutieuse des actes de l’Africain.

C’est à partir de cette théorie tempelsienne qu’un débat s’est engagé entre les détracteurs d’une prétendue philosophie africaine et les partisans de l’existence de cette philosophie contenue dans la culture populaire : cette conception est appelée ethnophilosophie. Dans le premier courant, nous retrouvons des philosophes comme Alexis Kagamé, Assane Sylla et des littéraires comme Léopold Sédar Senghor ou encore des anthropologues comme Cheikh Anta Anta Diop. Ils se sont battus pour la restauration de la dignité de l’homme noir en faisant appel à la religion, à l’histoire et à la culture ; bref, à tous les aspects de la civilisation du continent. Cheikh Anta Diop essaie de prouver que la philosophie africaine a pris naissance bien avant celle de l’occident. Selon lui, c’est en Egypte que les Grecs ont appris à philosopher. « La Grèce n’a fait souvent que prendre pour son compte la philosophie égyptienne, des Noirs de la vallée du Nil », a-t-il dit dans une communication présentée lors du séminaire international sur la « Problématique de la philosophie africaine », organisé par l’université d’Adis Abéba, du 1er au 3 décembre 1976. Cheikh Anta Diop estime que le seul domaine où les Grecs auraient fait preuve d’originalité est celui de la métaphysique.

L’ethnophilosophie retient donc que l’absence d’écriture n’a pas du tout empêché les Africains à cultiver une philosophie qui est simplement ignorée par les occidentaux. Le rôle de l’ethnophilosophie se réduit donc à mettre en évidence, à systématiser les éléments de cette philosophie. Mais dans ces conditions, quel peut être le statut de la réflexion ethnophilosophique ? Peut-elle être considérée comme une philosophie ? On a voulu assimiler l’existence de la pensée africaine traditionnelle à celle d’une philosophie africaine. Or cela n’implique pas forcément ceci, car toute pensée n’est pas philosophique, et par ailleurs, la philosophie n’est pas n’importe quoi pour reprendre la formule de Paulin Houtondji. La philosophie africaine n’existe qu’à travers les différentes philosophies des penseurs africains ou africanistes. Mais aucun de ces penseurs ne peut faire l’objet d’une critique de sa culture et des traditions de son peuple, car c’est à cette seule condition qu’il fera de la philosophie. Se dérober à cette exigence de la critique reviendrait pour la philosophie africaine à réduire toute chance d’être prise pour une philosophie.

...

Télécharger :   txt (5.9 Kb)   pdf (45.3 Kb)   docx (12.4 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club