Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Le commerce équitable de vente de chaussures Joy Fillion (remplace recrutement)

Par   •  29 Novembre 2017  •  881 Mots (4 Pages)  •  53 Vues

Page 1 sur 4

...

L'objectif du commerce équitable, c'est aussi que le prix payé aux producteurs assure à ces derniers une rémunération qui soit proportionnelle aux compétences mises en œuvre, au travail effectué et aux matières utilisées, c'est-à-dire une part adéquate du bénéfice total. La solution généralement adoptée pour cet objectif par les parties concernées consiste à s'entendre sur le paiement d'un prix équitable, négocié au cas par cas. Dans le cas des produits dont le prix fait l'objet d'accords internationaux (par exemple le café ou le cacao), un prix minimum est fixé de telle sorte que les producteurs réalisent un bénéfice supérieur à celui correspondant aux prix du marché mondial. Ce système permet aux intéressés d'améliorer les systèmes de production et les conditions de travail, ce qui est bon pour les agriculteurs et les travailleurs en général, ainsi que pour l'environnement.

Conclusion

Ainsi, le but essentiel du commerce équitable est de permettre essentiellement un marché plus égalitaire entre les producteurs du Nord et ceux du Sud, dans une démarche qui respecte aussi l'environnement.

Annexe 1 :

Chaussures VEJA (vente de chaussures commerce équitable)

[pic 1]

Annexe 2 :

Les labels « équitables », pour quels contrôles ?

Avant toute certification d’un produit, des experts se rendent sur place pour contrôler la traçabilité du produit et s’assurer que toutes les étapes jusqu’à la mise en rayon du produit respectent les valeurs du commerce équitable.

Les producteurs, les importateurs et les industriels agréés font ainsi l’objet d’un contrôle à la fois administratif et physique.

Si ce produit répond aux critères de certification, la certification peut alors figurer sur son emballage. Aujourd’hui, deux organismes certificateurs internationaux et reconnus sont chargés de ces contrôles et de définir les différents critères concernant les droits d’utilisation du label par les producteurs et distributeurs :

- le système FLO (Fairtrade Labeling Organizations International) délivrant la

certification FloCert,

- le système Ecocert Fair Trade délivrant, lui, la

certification Ecocert.

Ces deux systèmes d’expertise regroupent plusieurs labels du commerce équitable mais sont sous-traités par certains organismes au niveau national. C’est pourquoi, au niveau national, on retrouve différents labels.

Source : http://www.consoglobe.com/commerce-equitable

...

Télécharger :   txt (6.2 Kb)   pdf (69 Kb)   docx (11.4 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club