Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Prévention de lutte contre l'exclusion des personnes âgées en EHPAD

Par   •  23 Avril 2018  •  3 257 Mots (14 Pages)  •  234 Vues

Page 1 sur 14

...

D'après l'association Monalisa qui lutte contre l'isolement des personnes âgées et qui est soutenu par le gouvernement,aujourd’hui, 1.5 million de personnes de plus de 75 ans sont isolées socialement et ce chiffre pourrait se monter à 4 millions dans vingt ans si rien n’est fait pour redresser la barre. En effet, de plus en plus de gens disent se sentir seuls. les raisons qui plongent une personne dans l’isolement sont le Décès du conjoint, éloignement des enfants, Une personne âgée isolée risque de se replier sur elle-même et perdre confiance en elle.

Pourquoi un dossier sur l'isolement des personnes âgées ?

C'est parce que quand on parle du quotidien des personnes âgées en maison de retraite, on pense immédiatement à la perte d’autonomie, il s’agit essentiellement d’isolement et d’ennui : ils n’ont plus d’objectifs. Pourtant, ils peuvent encore être acteurs de leurs loisirs…

Grâce à l’accroissement de l’espérance de vie qui a davantage augmenté ces cinquante dernières années que pendant les cinq millénaires qui ont précédé, le nombre d'isolement des personnes âgées ne cesse de croître. Ainsi, jusqu’à la révolution industrielle, les personnes âgées de 65 ans et plus ne représentaient guère que 2 à 3% de la population. En 1999, cette proportion s’élève à 16,7% en France et à 15,6% en Rhône-Alpes pour un total de 84 743 en haute savoie et l’INSEE estime que la part des plus de 65 ans pourrait représenter 20% de la population rhônalpine en 2020 ce qui pourrait augmenter encore plus le nombre de personnes âgées en isolement.

Les constats et les perspectives démographiques indiquent que l'isolement des personnes âgées est une donnée majeure à prendre en compte, tant dans les politiques de santé publique et les mesures économiques que dans les politiques sociales et l’aménagement du territoire.

L’aide ménagère à domicile Les services d’aide à domicile ne s’adressent pas exclusivement aux personnes âgées. Cependant les personnes de plus de 60 ans représentent 80% des bénéficiaires de services d’aide à domicile. Les services d’aide ménagère se chargent d’apporter une aide matérielle, morale et sociale permettant un maintien à domicile de la personne âgée souffrant d’une incapacité, permanente ou passagère, ne lui permettant plus d’établir seule les actes essentiels de la vie quotidienne. L’aide ménagère accomplit des tâches telles que l’entretien du logement, les courses, la préparation du repas, le repassage, les soins d’hygiène sommaire. L’aide ménagère apporte une présence attentive à la personne âgée pour lui permettre de garder son autonomie et son indépendance, de conserver des relations sociales avec l’extérieur, de rompre son isolement.

Isolement des personnes

âgées en EHPAD

I - DIAGNOSTIC

1- Diagrammes

Diagramme de cause à effet : CQQCOQP.

Les 5M

[pic 3]

2- Étude de la population

Pour comprendre le problème et le besoin qui en découle, j'ai mené à travers divers documents une étude de la précarité d'abord au niveau national, puis au niveau régional, et enfin localement, dans la ville de Toulouse.

a) Au niveau national :

- comme vu dans le cours, en 1985, d'après le Bureau du Conseil Économique et Social français, a confié à la Section des Affaires Sociales la préparation d'un rapport et d'un avis sur la "Grande pauvreté et la précarité économique et sociale" : cela signifie que déjà à cette époque, le taux de précarité et les personnes en situation difficile et de précarité, sont déjà nombreuses, et que la situation socio-économique est dégradée.

- tout d'abord, au niveau national en France, pour donner un chiffre qui concerne une grande moyenne, il y a plus de 11 millions de personnes qui vivent en situation de précarité actuellement.

- la France compte au 1er octobre 2015, 67 705 000 habitants, avec une densité de 98 résidents par kilomètre carré.

Selon le Secours Catholique, la grande précarité en France progresse à grands pas.

- selon Eurostat, en octobre 2014, le taux de chômage était de 10,5 %. Il est de 10 % en octobre 2015 et a donc diminué de 0,5% en un an.

- d'après l'Observatoire des Inégalités, il y a 25,8 millions d'emplois aujourd'hui, occupés par 22,8 millions de salariés et 3 millions d'indépendants. 12,3 % des salariés, soir 3,2 millions de personnes, présentent un emploi précaire : le plus souvent les peu qualifiés et les jeunes. Ces informations ont été recueillies fin novembre 2015.

- pour le nombre de demandeurs d'emplois de la catégorie A, c'est-à-dire sans aucune activité, le mois d'octobre 2015 marque une nette hausse après une légère baisse au mois de septembre, avec +1,2% d'inscrits, c'est-à-dire 42 000 personnes en plus sur les 3 800 000 déjà inscrits.

b) Au niveau régional :

- pour une approche de la précarité dans la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, qui comprend 5 646 592 habitants, il y a un peu plus de 500 000 personnes qui vivent en situation précaire. C'est 1/12ème de la population de la région, et l'équivalent du nombre d'habitants de Toulouse et ses environs.

- enfin, à Toulouse, c'est 18 % de la population qui vit en situation de précarité aujourd'hui, soit plus d'un habitant sur dix.

- en effet, j'ai pu voir que les aides au logement et les demandes des allocations familiales augmente d'année en année. Le seuil de pauvreté est fixé à 977 euros par mois et par ménage.

J'ai appris que le RSA, le Revenu de Solidarité Active délivré par la Caisse d'Allocations Familiales (CAF), est de l'ordre de 513,88€ au 1er janvier 2015. Celui-ci a augmenté au 1er septembre 2015, avec une hausse de 2%, et donc d'un montant de 524,16€.

c) Au niveau local :

A Toulouse, il y a un peu plus de 453 000 habitants

...

Télécharger :   txt (23.5 Kb)   pdf (77.3 Kb)   docx (586.3 Kb)  
Voir 13 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club