Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Françoise DOLTO ( 1908-1988 ),psychiatre et psychanalyste française, pionnière de la psychanalyse pour enfants. Issue d'une grande famille, elle prend rapidement conscience des désaccords, méprises qu' il peut y avoir entre les adultes et les enfants

Par   •  15 Août 2017  •  1 016 Mots (5 Pages)  •  81 Vues

Page 1 sur 5

...

Ensuite, nous avons convoqué ses parents pour leur expliquer la situation d’une part puis comprendre ensemble les motivations de leur enfant. Ceux-ci furent très surpris par les agissements de leur fils et n’ont pas su les expliquer. Néanmoins cet entretien avec la famille nous a permis de mettre le jeune face à ses actes devant ses référents et de le responsabiliser dans un devoir de citoyenneté. Lui qui n’avait pas mesuré l’impact que pouvait générer certains sigles ou propos, semblait avoir pris conscience de son erreur.

Cet évènement m’a amené à me demander comment en tant qu’institution scolaire, nous pourrions dans notre établissement accompagner les jeunes vers une éducation à la tolérance et au respect de la différence.

J’ai donc sollicité mon responsable de vie scolaire et l’ensemble de l’équipe éducative lors de la réunion pédagogique suivante dans l’optique de trouver le type d’actions que nous pourrions mettre en place pour favoriser la cohésion sociale et l’ouverture d’esprit au sein de l’établissement.

Plusieurs propositions sont ressorties de cette réunion :

- La mise en place de repas à thème afin de permettre au jeune de découvrir les gastronomies du monde.

- Les visites de différents lieux de cultes religieux (Mosquée, Synagogue, Eglise)

- La mise en place d’une semaine sur le thème de la différence en partenariat avec l’équipe pédagogique (Vidéo débat, organisation d’un match de foot avec des sans domiciles fixes, découverte du handicap, exposition sur les différences culturelles…)

A travers les sports collectifs et la mise en place d’actions conséquentes à un acte raciste, je réalise que les actions collectives sont un formidable tremplin pour favoriser la socialisation des jeunes que nous accompagnons. Ces temps de rencontre et de partage sont l’occasion pour eux de s’essayer à différentes places, de découvrir de nouveaux horizons et ainsi de remettre en question leurs préjugés.

Ces expériences au cours desquelles les jeunes apprennent et intériorisent les normes et les valeurs construisent leurs identités sociales.

De plus ces souvenirs partagés sont pour nous tous le socle d’une relation de qualité teintée de souvenirs communs. Cela permet aux jeunes de briser une barrière, de se confier à nous plus facilement et de construire une relation de confiance avec eux.

...

Télécharger :   txt (6.7 Kb)   pdf (45 Kb)   docx (11.5 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club