Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Les hommes battus dans les pays francophones : respecter leurs droits

Par   •  19 Octobre 2019  •  Discours  •  700 Mots (3 Pages)  •  9 Vues

Page 1 sur 3

Kassidee Lewis

First Draft

Les hommes battus dans les pays francophones :  respecter leurs droits

Toute personne a le privilège d’exercer leurs droits fondamentaux à la naissance. Malgré cela, les droits des hommes battus est un sujet largement méconnu voire ignorer. Ces hommes subissent du manque d’égalité, les traitements dégradants et cruels et parfois le manque du droit à la vie, contraire à la Déclaration universelle des droits de l’homme. Il serait donc intéressant d’analyser la violence conjugale féminine dans les pays francophones envers les hommes, les attitudes passives qui les entoure et les contraintes sur leurs droits de l’homme.

        Commençons d’abord par examiner, le mouvement féministe des années 1970-1980 a conduit les hommes d’adopter l’expression, « Un homme ne devrait jamais frapper une femme » pour exprimer qu’on ne doit pas discipliner physiquement votre copain. Je pensais que cela va sans dire, mais je digresse. Et pourtant avec le temps, ce concept valable et important est devenu l’idéologie étrange que les femmes sont toujours les victimes. Alors, pourquoi, selon l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales, 149 000 hommes ont été victimes de violences au sein de leur couple en 2012 et 2013 ?  Pourquoi un homme sur 20 en serait victime de l’abus en Belgique, selon le RTBF ? Et pourquoi, selon une étude réalisée en 2010 par l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes, plus de 70 000 hommes sont victimes de violences conjugales chaque année en France ? Les statistiques révèlent clairement les résultats opposés et alors pourquoi les voix des hommes battus ne sont pas entendues ?

En deuxième lieu, les pouvoirs publics et les médias français promu prédominant la violence conjugale visant les femmes. Ensuite, alors que les violences faites aux femmes font – à raison – l'objet de plans et de campagnes très médiatisées, il existe peu de structures d’aide aux hommes battus faute de financement. En Belgique, l’association Brise le Silence avait essayé de mettre en place un groupe de parole spécifique aux hommes, mais la disparité géographique a conduit à l’abandon du projet. Contrairement à la Belgique, il n’existe aucune structure officielle pour venir en aide à ces hommes en France. Oui, l’association SOS Hommes Battus, crée en 2008 leur donne des conseils et affirme recevoir environ 2 500 appels et mails chaque année mais c’est tout. Cela démontre le manque d’égalité que peut rendre invisibles les nombreux scénarios qui n’ont aucun rapport avec les stéréotypes de « l’homme fort » et « qui n’a pas besoin d’aide » etc.

...

Télécharger :   txt (4.4 Kb)   pdf (47.2 Kb)   docx (188.2 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club