Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Dans quelle mesure le progrès technique est-il source de croissance

Par   •  12 Avril 2018  •  1 129 Mots (5 Pages)  •  105 Vues

Page 1 sur 5

...

Aussi, les innovations de procédé qui consistent à introduire une nouvelle méthode de production tel que les chaines de montage dans les usines Ford entrainent d'une part une hausse de l'offre car les couts de production diminuent de part l'augmentation d'une main d'oeuvre peu qualifiée et peu couteuse ainsi que le réduction du temps de travail dû à la hausse de la productivité et d'autre part,une hausse la demande au plan national mais aussi international qui s'explique par une baisse des prix dû à l'augmentation de la production et permettant ainsi d'augmenter les exportations.

Le progrès technique vu auparavant pour Robert Solow comme inexplicable va être alors expliqué par d'autres théoriciens. Celui ci est alors source de croissance économique mais d'autres facteurs endogènes permettent aussi la croissance économique.

Dans les années 1980, les économistes Romer, Robert et Lucas forment la théorie de la croissance endogène. Cette dernière est assimilée à un phénomène auto-entretenu par accumulation de plusieurs facteurs.

Tout d'abord, la productivité globale des facteurs qui n'était qu'un ''résidu'' dans le modèle de Solow, résulte de l'accumulation de différentes formes de capital tel que le capital public composé de l'ensemble des infrastructures économiques et sociales, mises gratuitement à la portée de tous mais aussi le capital humain qui se rapporte aux capacités physiques ou intellectuelles d'un individu ou d'un groupe d'individus . Le capital technologique tels que les stocks de connaissances et de savoir-faire valorisables économiquement contribue aussi . Ces différentes formes de capital génèrent des externalités, des avantages gratuits .

De plus, la puissance publique, c'est à dire l'Etat participe en aval à la croissance économique. En effet, celui-ci est à l'origine d'externalités positives. Ce dernier finance le développement des infrastructures de communication indispensables à l'activité économique et au commerce international. Il est aussi à l'origine du développement des connaissances par le financement dans le domaine éducatif,scolaire. Aussi, l'Etat participe au financement de recherche fondamentale qui permet alors par la suite la créations de nouvelles innovations améliorant ainsi la productivité des entreprises. Enfin , son système de protection sociale permet aux individus de se soigner , d'être en bonne en santé et par conséquent d'améliorer la productivité du travail.

Pour finir , l'Etat par le biais des droits de propriété favorise l'activité économique sur le long terme en créant des lois, des règles tel que l'interdiction de monopoles , d'abus de postions dominantes ou encore des règles favorisant la juste répartition des revenus ou enfin des règles incitant à innover tel que le brevet d'invention. En effet, ce brevet d'invention permet à l'inventeur l'ayant déposer de bénéficier seul de son invention. Si cette règle n'existait pas, on peut penser que l'invention serait rapidement copiée par d'autres entreprises qui n'auraient alors pas à financer le coût de la recherche et développement et seraient alors plus compétitives que l'entreprise initiale. Ce brevet d'invention incite alors à inventer, innover et favorise alors la croissance économique.

Pour conclure , on peut dire que le progrès technique est source de croissance économique . Cependant d'après les économistes des années 1980, la croissance est de type endogène ce qui veut dire que le progrès technique est amorcé par différents facteurs en amont permettant de donner vie au progrès technique . Sans investissement , le progrès technique ne peut avoir lieu.

...

Télécharger :   txt (7.4 Kb)   pdf (47.8 Kb)   docx (13 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club