Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Dans quelle mesure le spectateur est-il partie prenante de la représentation théâtrale?

Par   •  4 Octobre 2018  •  2 970 Mots (12 Pages)  •  644 Vues

Page 1 sur 12

...

⇒ Analyses qui en découle :

Le spectateur peut s’identifier à ce personnage, en effet c’est un personnage avec des problèmes non quotidiens mais banaux.

=) analyse globale pour l’argument 2

Les spectateurs se trouvent ressemblant avec des personnages de théâtre car ces derniers ont des problèmes, ne sont pas les héros du bien ou du mal et vivent un peu comme tout le monde. Ils ne sont pas non plus l’idéal du héros et font échos au personnalité du spectateur.

. 3 . Argument à étoffer :

De plus, les comédiens jouent les pièces pour le public, les auteurs cherchent alors à capter l’attention du spectateur.

→ exemple 1 : auteur/ œuvre / genre littéraire / mouvement … citation si possible :

En 1663, Molière écrivait la critique de l’école des femmes. Cette comédie en un acte met en scène des personnages qui parlent de l’école des femmes. Dans scène V Dorante dis « Apprends, Marquis, je te prie, et les autres aussi, que le bon sens n’as point de place déterminée à la comédie. ».

⇒ Analyses qui en découle :

Cette phrase est autant destiné au personnage de la pièce qu’aux spectateurs. Ce procédé qui repose sur la double énonciation est la pour sous entendre au spectateur «  ce qu’il doit être ».

→ exemple 2 auteur/ œuvre / genre littéraire / mouvement … citation si possible :

Dom Juan Molière apparut en 1665 est une comédie en cinq actes. Dans la scène 3 de l’acte I, Sganarelle s’adresse au public pour critiquer son maître mais ne s’adresse pas directement à Dom Juan.

«  Ah ! Quel abominable maître me vois je obligé de servir ».

⇒ Analyses qui en découle :

Le fait que ces parole soit précédé de la didascalie « seul » cela montre montre que le personnage s’adresse uniquement au public pour montrer son aversion pour Dom Juan. Sganarelle ne laisse pas le public dans l’incompréhension et partage avec lui ces sentiments.

=) analyse globale pour l’argument 3

Il est important pour le spectateur de se sentir pris en compte par l’auteur.

Le théâtre intègre le spectateur par des émotions et la pièce spatialité en répercute également. Dans cette projection théâtrale c’est une certaine catharsis qui se réalise. Le public est continuellement pensé, par le texte et par le metteur en scène.

Transition : Phrase qui relie I et II … sorte de bilan du I et amorce du II … Etre vigilant et ne pas trop user de rqs redondantes  !

.II. Deuxième idée directrice ( à renoter et à expliquer):

Pourtant il faut garder à l’esprit que le spectateur détient tout de même un rôle secondaire. La représentation théâtrale limite l’implication du spectateur en effet l’auteur et le metteur en scène sont les seuls maîtres d’une pièce.

. 1. Argument à étoffer :

En effet, la création théâtrale est exclusivement l’affaire du dramaturge et du metteur en scène.

→ exemple 1 : auteur/ œuvre / genre littéraire / mouvement … citation si possible :

Amphitryon de Molière est une comédie de 1665, mis en scène par Guy Pierre Couleau. Lors de la représentation le metteur en scène à choisi un système technique qui permet aux planètes accrochés de descendre et de monter au fur et à mesure de la pièce.

⇒ Analyses qui en découle :

Ce choix de mise en scène est exclusivement fait par le metteur en scène, le spectateur n’a pas son mot à dire, même si il aurait préféré une autre conception scénographique.

=) analyse globale pour l’argument 1

La mise en scène permet également de souligner le sens du texte : jeu des lumières, du décor, de la scénographie qui viennent consolider la compréhension des mots. Le spectateur ne peut pas choisir la scénographie, c’est en quelque sorte une surprise de dernier moment.

. 2 . Argument à étoffer :

Mais aussi, Le spectateur n’a aucune possibilité directe de commander le sens ou l’évolution de la pièce. En effet son rôle est juste de regarder et d’accepter ce qui ce passe.

→ exemple 1 : auteur/ œuvre / genre littéraire / mouvement … citation si possible :

Guerre de Lars Lorens mis en scène par Jérome Cochet est une pièce datant de 2003. Cette pièce nous raconte avant tout l’histoire d’une famille, c’est un tableau de fin de guerre. Nous n’avons aucune précision de temps ou même de lieu même si le spectateur devine assez facilement qu’il s’agit de la guerre 39-45. La pièce s’ouvre donc à la fin de la guerre, plus précisément au moment du retour chez soi. Nous avions ici à faire à des hommes et des femmes qui se mentent, qui se trompent et même qui se violent ce qui nous a amené à explorer les relations entre les différents personnages.

⇒ Analyses qui en découle :

Cette pièce est très touchante et véhicule une histoire plutôt triste. Tout au long de la pièce le spectateur aurait aimé entrer dans la pièce afin d’aider des personnages ou encore de révéler la vérité à tout ces personnages qui ne font que se mentir les uns les autres. Mais il en était impossible.

→ exemple 2 auteur/ œuvre / genre littéraire / mouvement … citation si possible :

Andorra, Max Frisch, 1961, mis en scène par Sarkis Tcheumlekdjian. Ce spectacle est

...

Télécharger :   txt (13.2 Kb)   pdf (135.5 Kb)   docx (576 Kb)  
Voir 11 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club