Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Pourquoi est-il important dans notre société de trouver un moyen pour que la consommation de produit sucré diminue chez les enfants?

Par   •  7 Juillet 2018  •  1 484 Mots (6 Pages)  •  107 Vues

Page 1 sur 6

...

La prévalence ne cesse d’augmenter et n estime qu’en 2010 le monde comptait plus de 42 millions d’enfants en surpoids Les enfants en surpoids et obèses risquent de le rester une fois adultes et sont plus susceptibles de contracter des maladies non transmissibles telles que diabète ou des maladies cardiovasculaires à un âge plus précoce.

Les principales causes de l'augmentation de l'obésité infantile se trouvent dans un changement de régime alimentaire avec une consommation excessive d'aliments riches en sucres et une tendance à la diminution de l'activité physique.

- Carrie

Les sucres peuvent aussi causer des caries. Lorsque l’on mange un bonbon par exemple, le sucre se dépose sur nos dents et est utilisé par certaines de nos bactéries buccales. Celles-ci créent de l’acide qui va causer des lésions au niveau de l’émail et de la dentine de la dent. Voilà pourquoi il est recommandé de se brosser les dents au moins deux fois par jour.

- Carences

La consommation importante de sucre peut favoriser des carences nutritionnelles si par ailleurs l'alimentation est peu diversifiée. Un excès de sucre a un impact défavorable sur la santé. Il pourrait donc favoriser certaines maladies cardio-vasculaires, le vieillissement prématuré, ainsi que certains cancers

III. Quelles solutions sont apportées ? Sont-elles suffisantes ?

1. agir sur les causes

- L’éducation

Des recherches récentes ont permis de mieux connaître le régime alimentaire des jeunes et la façon dont les enfants reproduisent les comportements des personnes qui les entourent. Les parents (et parfois les frères et sœurs) constituent leurs principaux modèles par conséquent, ils sont susceptibles d’adopter les habitudes alimentaires de leurs parents. La tranche d’âge concernée par l’étude est comprise entre l’introduction des aliments solides dans le régime alimentaire et leur entrée à l’école élémentaire. Les chercheurs pense qu’il existerait un lien entre les préférences alimentaires des enfants durant cette période, et le risque qu’ils deviennent obèses plus tard. Les parents sont ceux qui ont le plus d’influence à cette période de la vie de l’enfant, il est donc important qu’ils montrent le bon exemple.

- Libre accès (distributeur)

En avril 2015, la France a pris une mesure forte en interdisant les fontaines à sodas en libre-service. L'objectif est de préserver la santé des enfants. Ce sont les chaînes d'alimentation rapide qui permettaient aux clients de se resservir gratuitement qui étaient visées. La mesure est radicale et est prise en faveur de la santé des plus jeunes. Si ce ne sont pas des actions ponctuelles, en termes de prévention, cela peut avoir des effets bénéfiques

Le texte, voté par les députés français, vise à réduire d'au moins un quart la part des enfants qui consomment, au moins chaque jour, plus d'un demi-verre de boissons au sucre ajouté. D'une part, la consommation de sodas est directement liée à l'augmentation de prévalence de l'obésité.

- Industriels (pub)

L’identification des facteurs de risques, du surpoids et de l’obésité infantile constitue un enjeu majeur de santé publique. Parmi eux, la publicité et d’autres formes de commercialisation des produits alimentaires ont été identifiés comme des facteurs contribuant à l’épidémie d’obésité infantile.

Ces enquêtes ont montré que la promotion des aliments peu sains ne se faisait pas que par moyens de la télévision. Par exemple : par internet, à des événements ou clubs sportifs et même par les égéries célèbres. Ce qui permet aux industriels de l’agroalimentaire de détourner les mesures d’encadrement des publicités télévisées. L’interdiction de la publicité alimentaire télévisée à destination des enfants n’a jamais été mise en place malgré un certain nombre de plaintes.

l’Office parlementaire recommande de limiter l’exposition des enfants à la publicité et plusieurs propositions de loi ont déjà été déposées. La réglementation impose, d’introduire au moins un des quatre messages sanitaires bien connus : « Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour » ; « Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière » ; « Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé » ; « Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas »

2. Agir directement sur la consommation de sucre ?

• Prévention (actuelle)

• Suffit-elle ?

Selon le Programme National Nutrition Santé ( PNNS ) des campagnes ont été réalisé sur la promotion des fruits et légumes ou de l’activité physique.

On veut limiter la consommation de sucre en portant une attention particulière aux boissons sucrées et aux aliments. Cette campagne s’adresse au grand public adulte et surtout aux enfants.

Les campagnes de communication ont débuté en 2001, avec « Manger au moins 5 fruits et légumes par jour protège votre santé », puis en 2004 : « Au moins l’équivalent de 30 minutes de marche rapide chaque jour.

Des améliorations du comportement alimentaire ont été observées entre 1999 et 2007, ce qui correspond à la mise en œuvre du Programme national nutrition santé. La consommation de fruits frais a augmenté de 12 % et 20 % des enfants consomment au moins 5 fruits et légumes par jour.

La consommation de sucres et ses dérivés (sucre de table, confitures, miel et confiseries) a diminué

...

Télécharger :   txt (9.8 Kb)   pdf (51.8 Kb)   docx (16.2 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club