Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

L'art de l'Islam

Par   •  29 Septembre 2018  •  4 913 Mots (20 Pages)  •  214 Vues

Page 1 sur 20

...

partir du XVIe siècle et dise être les descendants de... Développe une cour

fastueuse et un mécénat exceptionnel. Ils vont aussi développer le travail de la

pierre et du jade. C’est dans cet empire mongol que va être réalisé le TAJ MAHAL.

Les mécénats et les commanditaires :

Les 3 gros empires doivent beaucoup aux mécénats des princes très raffinés et

extrêmement orgueilleux qui stimule les arts. En stimulant l’art, ces empereurs ont été

soucieux d’illustrer la gloire de leur règne. D’autres commandes ont pu être fait par

des hauts fonctionnaires et des riches marchands. La commandes était donc très

variées. Les souverains furent aussi de grands bâtisseurs dans l’architecture religieuse

notamment, ils ont fait ériger des mosquées. Cela répond à deux stimuli, d’une part

la construction d’une mosquée est un acte politique fort. Il s’agit d’un régime

théocratique, il n’y a donc pas de séparation entre politique et religieux. Quand un

souverain fait construire un édifice, on va le célébrer tous les vendredis lors de

l’allocution avant la prière. Forme d’évergétisme.

3

Ex : la mosquée de Cordoue, œuvre d’un grand prince Abd al Mahman 1er qui a

régné de 756 à 788. Son mécénat a été très important c’est le grand sultan de

l’empire ottoman surnommé Soliman le magnifique qui a régné au XVIe siècle et qui

a fait construire la mosquée d’Istanbul entre 1750 et 1757. Ces souverains ont stimulé

un artisanat de cour. En effet de par leur commande, de nombreux ateliers se sont

rapprochés de ces cours et de ces palais. Ils sont spécialisés dans les arts de

prestiges avec la technique de damasquinure. Ces objets servaient à montrer la

magnificence des princes et des califes qui les commandait dans un but de

propagande. Ils rendaient leurs serviteurs très fidèles par le biais de cadeaux

précieux.

L’entourage des souverains a aussi stimulé la commande artistique, notamment

grâce à leurs serviteurs. Les femmes ont aussi joué un rôle important dans la

commande artistique notamment dans celle d’ouvrage. A l’issu de l’enseignement

madrasa, il y a eu beaucoup de commande d’enluminure et de calligraphie. Rôle

joué par les élites urbaines. Le monde d’islam est composé de lettrés.

En plus, en dehors de cette production de luxe réservée à une élite, se développe

une production de masse artistique notamment au niveau de la céramique. Le

mécénat n’est pas du fait que des musulmans, il concerne aussi les autres peuples

qui côtoient les musulmans. On produit de nombreuses œuvres d’art mais

l’architecture a moins d’importance. Les musulmans considèrent que l’architecture

est un art frustre. Par contre il considère que ceux qui habille les murs est de l’art,

donc l’art de l’enlumineur, l’art de la calligraphe, un art que l’on retrouve sur les

stuques, l’art de la mosaïque avec des décorations extraordinaires. La primauté est

l’art des livres.

La civilisation musulmane est à la pointe des sciences grâce à la découverte des

auteurs grecs. Les arabes sont les rois des maths et de l’astronomie…

Les manuscrits sont à l’origine un livre sacré, peint avec une méthode précise et

extraordinaire mais c’est un art freiné par les interdits religieux. On retrouve une

explosion des couleurs, des chevaux rose, bleu turquoise. La nature représentés est

irréelle mais ressemble à des récifs coraliens. Art des manuscrits : art de fabriquer une

peau sublime, Cordoue a été une grande capitale du travail du cuir.

3) Art majeur : Mosaïque et peinture murale

Les premières manifestations des arts picturaux figuratifs en termes d’islam sont liées

à l’architecture et ont été développé à partir de la dynastie omeyyade entre 685 et

750

a) La mosaïque

L’art de la mosaïque est un art byzantin. Elle s’inspire des autres civilisations

notamment celles voisines comme les civilisations chrétiennes orthodoxes et

byzantine. L’islam considère Jésus comme un prophète donc le christianisme est

considéré comme une religion importante. Il s’empare des objets comme des croix.

L’art de la mosaïque on la trouve dans des édifices religieux et laïque comme dans

des palais. Le problème de la mosaïque et de la peinture est dans la représentation

des êtres vivants comme les animaux car ce sont des créations de dieu donc dite

4

parfaite et donc impossible à représenter. Ces interdits on les retrouve dans des

Hadith. Dans la religion musulmane il y a deux éléments essentiels ; le coran qui est la

parole de dieu révélé au prophète et la sunna c’est la tradition, les paroles

rapportées

...

Télécharger :   txt (33.8 Kb)   pdf (84 Kb)   docx (35.7 Kb)  
Voir 19 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club