Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Le leadership de Mohammed (SAW)

Par   •  3 Juin 2018  •  7 745 Mots (31 Pages)  •  121 Vues

Page 1 sur 31

...

Avant la prophétie, il était connu pour son honnêteté, sa fidélité et sa vertu, outre sa bonne lignée. Ces qualités furent répondues et entendues par Khadija Bent Khouwelid, qu'Allah l'agrée, la plus honorable et la plus riche des femmes Koraïchites (Koraïch : peuple de la Mecque), tout comme elle provenait de la meilleure des lignées, dont le négoce était très important, songea à lui confier la direction de ses intérêts. Elle l’envoya en Syrie afin de conduire une caravane qu’elle expédiait, en lui proposant un salaire double de celui par lequel elle récompensait habituellement une pareille mission et à le faire accompagner par un jeune homme appelé Maysara. Son commerce fit fructueux, rapportant de grands bénéfices. Celle-ci constata dans son avoir une sécurité et une bénédiction qu’elle n’y avait jamais connues auparavant. Le jeune homme Maysara l’informa de ce qu’il savait de la personnalité de son agent : douceur, vertu, force de persuasion, pertinence de la démarche et honnêteté. Sur ces bases, Khadîdja trouva ce qu’elle cherchait, Elle se confia à l’une de ses amies. Celle-ci alla voir Mohammed (SAW) et le mit au courant de la proposition de mariage. Ravi, il l’épousa, alors qu'il n'avait que vingt cinq ans et elle avait quarante ans. Néanmoins, alors qu'il approchait la quarantaine, rien ne laissait à croire qu'il serait une personne remarquable.

La plupart des arabes à cette époque étaient païens, et croyaient en de nombreux dieux. En revanche lui, il croyait à un seul Dieu, omnipotent dirigeait tout l'univers. A quarante ans, Mohammed (SAW) devint convaincu que ce seul vrai Dieu (Allah) s'adressait à lui (par l'intermédiaire de l’ange Gabriel) et l'avait élu pour répandre la vraie foi.

Durant trois ans, Mohammed (SAW) ne prêcha qu'auprès d'amis proches et d'associés. Puis, en 614 environ, il commença à prêcher en public. Alors qu'il gagnait doucement quelques convertis, les autorités de la Mecque commencèrent à le considérer comme une nuisance dangereuse. En 623, alors qu'il craignait pour sa sécurité, Mohammed (SAW) immigra à Médine (une ville à 200 miles au nord de la Mecque), où on lui offrit un rôle au pouvoir politique influent.

Cette immigration, appelée l'Hégire fut le tournant de la vie de Mohammed (SAW). A la Mecque il avait eu quelques fidèles. A Médine, il en avait beaucoup plus, et rapidement, il acquit une influence qui faisait de lui un guide absolu. Pendant les années suivantes, alors que les fidèles de Mohammed (SAW) devenaient de plus en plus nombreux, une série de batailles eut lieu, opposant Médine et la Mecque. Cette guerre s'acheva en 631 avec le triomphe de Mohammed (SAW) qui rentra à la Mecque en conquérant. Les deux années et demie restantes de sa vie furent le témoin de la rapide conversion des tribus arabes à la nouvelle religion. Quand Mohammed (SAW) mourut, en 632, il était le guide effectif de toute l’Arabie du sud. (Ibn Hichem. Bibliographie du Prophète), (Ibn Kathir. Le début et la fin), (Cheikh Mohamed Abdelwahab. Le résumé de la bibliographie du Prophète), (Ibn Al-Athir. El Kamil), (Al-Moubarakfouri. Le nectar cacheté), (Ibn Al-Kaeem. Zad Al-Maad), (N. DINET. La vie de Mohammed SAW) et (Michael H.Hart. Les 100 personnes les plus influentes dans l’histoire)

- Sa vision :

Elle vise la clémence des créatures et vise à faire sortir l’humanité en entier de l’égarement pour qu’elle emprunte la voie qui aboutit sur le bonheur en ce monde et dans l’au-delà. Ceci en respectant les droits de Dieu, leur Créateur, en lui obéissant et en l’adorant –raison pour laquelle Il les a créé-. (Dr Rabi' ibn hadi El madkhali, (10 janvier 2006). Défense du Prophète Mohammed. Université de Médine. p. 3) « Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent » [Coran 51:56]

- Sa mission :

Sa mission consiste à créer un équilibre harmonieux entre le domaine matériel et le domaine spirituel et donner un exemple pratique d'une vie humaine équilibrée. (Pr Abu Bakr Jaber Al-Jazaery, Professeur au Masjid Al-Nabawi Al-Shareef. (2006). Ce bien-aimé. Beyrouth, Liban. Éditions Dar Al Fiker. p. 1)

- Le choix du leader :

Mon choix du meilleur leader s’est porté sur Mohammed (SAW). Pourquoi ce choix ? Je dirai que c’est pour les mêmes raisons qui ont poussé Michael Hart à le placer à la tête de la liste des 100 personnes les plus influentes dans l’histoire. Il l’a décrit comme : « Le seul homme dans l'histoire qui eut un succès suprême, tant au niveau religieux qu'au niveau séculier. D'origine modeste, Mohammed (SAW) a fondé et promu une des plus grandes religions du monde et est devenu un leader politique extrêmement actif. Aujourd'hui, [quatorze siècles après sa mort], son influence est toujours puissante et omniprésente. » (Michael H. Hart. (1992). The 100: A Ranking of the Most Influential Persons in History. A Citadel Press Book. Carol Publishing Group. p. 3).

- Quelques caractères marquants de Mohammed (SAW) :

(Dans cette partie, je ne citerai que quelques caractères parmi des milliers d’exemples)

- La présence d’esprit, la véracité, la confiance et la justice :

(Otto Scharmer. Théorie U, Diriger à partir du futur émergent. Repéré à http://www.generation-presence.com/publications/theorie-u-en-detail/) et (Rafik I. Beekun. (2012). Character centered leadership: Muhammad (p) as an ethical role model for CEOs. University of Nevada, Reno, Nevada, USA. Journal of Management Development Vol.31 N°.10. pp. 1006-1007)

La Kaaba partiellement détruite, les Koraïchites entreprirent de la reconstruire. Ils divisèrent la construction en plusieurs parties dont chacune était à la charge d’une tribu. Lorsqu’on eut atteint la place de la Pierre Noire, les tribus divergèrent sur la question de savoir, à laquelle d’entre elles allait enfin revenir l’honneur de la mettre en place. Le conflit s’étendit sur 4 ou 5 nuits et faillit déclencher une guerre violente et sanglante.

Cependant, leur doyen leur fit la proposition de prendre comme juge – arbitre du conflit qui les opposait, la première personne, qui franchirait l’enceinte. L’avis ne déplut pas irréductibles rivaux qui, finalement, l’adoptèrent. Or, à l’instant même, ils virent s’avancer au-devant d’eux un jeune homme d’une trentaine d’années,

...

Télécharger :   txt (49.1 Kb)   pdf (107.9 Kb)   docx (38.1 Kb)  
Voir 30 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club