Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Le trouble d'Asperger

Par   •  20 Août 2018  •  9 767 Mots (40 Pages)  •  357 Vues

Page 1 sur 40

...

- Le syndrome d’asperger a du mal supporter le bruit ou un environnement très stimulant.

- Je retrouve un manque de concentration ou encore une maladresse dans certaines techniques de préparation.

- Je retrouve la lenteur chez les personnes atteintes du syndrome d’asperger.

5-Le respect des horaires :

Lucas est théoriquement autonome à ce niveau depuis l’année dernière. Je reste vigilante pour vérifier cet acquis en début d’année. Il démontre toutefois des difficultés à se lever le matin. Il lui faut énormément de temps entre le moment du réveil et le moment où il se lève. A certaines périodes de l’année scolaire, il a présenté des problèmes de ponctualité à savoir qu’il arrivait en retard au lycée en particulier le vendredi matin du fait que le début des cours est avancé de 15 mn. Le rituel est bousculé ce jour-là. Je constate aussi que ces retards sont répétés dès lors que son colocataire est absent. Son voisin est un « élément déclencheur » pour lui au moment du lever.

- Pour lui, l’accompagnement doit être poursuivi sur ce temps. Il est important qu’il puisse gérer son temps du matin dans les meilleurs conditions possibles afin d’être à l’heure à l’école. La ritualisation du quotidien rassure les personnes atteintes du S.A.

- Si je fais référence à mes recherches, on peut noter des troubles du sommeil chez les usagers par des difficultés d’endormissements le soir.

Dans la période dite « d’adolescence », je relève les mêmes données chez les autres jeunes que chez les S.A. Je fais référence par exemple au passage à la puberté, au rythme du sommeil, à la notion de la ponctualité, ou encore l’investissement dans les activités. Je reprends tous ces indicateurs. Je croise mes observations avec l’éducatrice référente de Lucas. Je le prends en compte pour modifier mon accompagnement. Je veux prendre du temps avec lui sur des moments clés de la semaine pour instaurer une relation constructive et l’aider dans sa progression. C’est ce que je vais mettre en avant dans la suite de mon écrit.[pic 1]

d)-Ma proposition d’accompagnement et d’évaluation :

Ces personnes atteintes du syndrome d’Asperger, peuvent et doivent avoir une existence « normale » ; propos repris auprès de l’association « autisme France »

Pour créer un lien et l’amener à s’intégrer plus à la vie du village et se socialiser davantage, je me rapproche de l’AVS (Aide à la Vie Scolaire). C’est une personne qui l’accompagne depuis un an et qui connaît Lucas. De plus, elle a suivi un module de formation pour approfondir ses connaissances sur le syndrome. Les personnes atteintes du syndrome d’Asperger ont besoin d’un cadre structurant avec le plus d’indicateurs possibles. Ils ont un comportement répétitif. J’ai besoin de vérifier que l’accompagnement que je propose est adapté à sa problématique, et que je ne vais pas à l’encontre de ses capacités. C’est ce que je vais vous présenter par la suite en plusieurs points.

1- la gestion du quotidien:

Je reprends le même mode d’accompagnement qui avait été mis en place sur son ancien lieu de vie à savoir des affichages dans sa chambre au niveau de son bureau. Je l’adapte à son nouveau cadre de vie. Pour ce faire, je pars du planning d’une semaine « type » qui débute dès son arrivée le dimanche soir jusqu’à son départ le vendredi midi. En utilisant le support visuel, je note avec lui ce qui est acquis, les différentes tâches à accomplir et les différents horaires à respecter. Je favorise un échange entre nous. Je lui demande s’il est d’accord avec ce qui est dit ou s’il veut apporter des modifications. Je trouve important de vérifier que le sens des apprentissages soit bien compris. Je veux qu’il soit actif dans sa démarche de progression et qu’il acquière d’autres automatismes.

- A la veille de départ de vacances, je propose de faire le point avec lui. Je le valorise sur ce qui a bien fonctionné. En tenant compte de l’évaluation, nous définissons ensemble les orientations jusqu’aux prochaines vacances scolaires. (Annexe 5 : organisation de la semaine : 3-1. 3-2. 3-3)

2-l’entretien du logement

Je consacre du temps le jeudi soir, soit une heure, pour accompagner Lucas à l’aider à faire son ménage. Je reprends point par point les tâches à accomplir en respectant un ordre chronologique. Je lui montre les produits qu’il faut utiliser. Je lui fais une démonstration si nécessaire. Je le laisse faire ensuite. Comme on peut le voir sur les différents documents, le planning du ménage est prévu pour une période définie. Les personnes atteintes du syndrome d’Asperger ont besoin de régularité et de ritualisation. C’est pourquoi, l’organisation se déroule sur plusieurs semaines. Toutefois, je garde en mémoire l’objectif général qui est de favoriser l’apprentissage de l’autonomie dans l’entretien d’un logement dans sa globalité. C’est pourquoi, d’une période à une autre, Lucas alterne entre le ménage de la salle de bain et le nettoyage de la cuisine. Le planning est fait avec lui et en accord avec son colocataire. Le rangement de sa chambre est acquis depuis l’année précédente.

- Pour évaluer sa progression, je vais lui demander de m’expliquer comment il va procéder et par quoi il va commencer. Je vais vérifier la mémorisation des apprentissages de la semaine précédente. Au fil des semaines, je veux être moins présente à ses côtés pour lui donner la capacité de développer sa prise d’initiative.

3-L’hygiène corporelle et vestimentaire

C’est un point de vigilance particulier. En effet, outre sa situation particulière liée au syndrome d’asperger, je constate dans ma pratique que beaucoup d’adolescents négligent leur hygiène corporelle. C’est un point à travailler à cet âge. Pour ce faire, de 2 douches hebdomadaires, je lui demande d’en prendre une tous les soirs. Je prends en compte son emploi du temps. Je vérifie avec lui à quel moment de la semaine il a cours de sport.

Je sollicite l’aide des éducateurs. A 21h, je ne suis plus au travail. S’il n’y a pas « le déclencheur », il n’entreprend pas les choses comme la douche par exemple.

Je mets l’accent sur l’hygiène bucco-dentaire aussi tous les

...

Télécharger :   txt (63.1 Kb)   pdf (125.3 Kb)   docx (48.4 Kb)  
Voir 39 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club