Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Dominique interactif, Éducation spécialisée

Par   •  21 Octobre 2017  •  980 Mots (4 Pages)  •  240 Vues

Page 1 sur 4

...

3. Anxiété généralisée

L’anxiété généralisée se décrit comme une anxiété et un souci excessif et qui survient de façon fréquente, voire la plupart du temps . De plus, c’est une anxiété permanente et non dirigée vers une situation spécifique .Étienne a obtenu un résultat de quatre sur quinze au Dominique Interactif, qui se traduit par le fait qu’il n’y a pas de problème. Par contre, le jeune garçon a répondu qu’il avait peur de ne pas être bon en sports, peur de n’avoir pas d’amis, inquiet de son apparence et peur de n’être pas bon à l’école. Nous émettons l’hypothèse que ses peurs et son manque d’estime de soi flagrant soient liés au fait qu’Étienne accuse un certain embonpoint, tout comme 35% des garçons et 30% des filles chez les enfants Canadiens d’après une étude menée en 2002 par l’Agence de santé publique du Canada , ce qui l’amène à avoir peur des remarques désobligeantes des autres. Il n’aime pas son physique et a de la difficulté à se faire des amis à cause de cette différence. De plus, son manque d’estime de soi apparaît aussi lorsqu’il dit avoir peur de ne pas bien réussir à l’école, même si ses résultats scolaires sont excellents. Il nous a affirmé que sa mère lui mettait beaucoup de pression face à ses résultats et donc ce dernier vise des notes très hautes et n’est pas fier de lui lorsqu’il obtient un résultat un peu plus faible.

4. Tendance à l’opposition

Selon les notes de cours prises dans le cadre du cours Intervention auprès de jeunes en difficultés, le trouble oppositionnel avec provocation se décrit comme une présence marquée et persistante de comportements de défi, de désobéissance et de provocation qui, malgré leur hostilité, ne violent pas la loi ou les biens d’autrui. Les enfants ayant ce trouble se mettent souvent en colère, contestent l’autorité, font porter la responsabilité de leurs mauvais comportements à autrui, se montrent souvent méchants ou vindicatifs, etc. Étienne a obtenu un résultat de zéro sur neuf pour la tendance à l’opposition, ce qui prouve que cette caractéristique ne s’applique pas du tout à ce garçon. De plus, sa mère soutient qu’il est un petit garçon qui écoute bien les consignes autant à la maison qu’à l’école et qu’il fait ce qu’on lui demande, ses devoirs, etc.

Bibliographie :

BOIVIN, Johanne, et Marianna ZARRELLI. Troubles anxieux chez l’enfant et l’adolescent, [En ligne], www.chu-sainte-justine.org/documents/Pro/pdf/Troubles-anxieux.pdf/ (Page consultée le 27 mars 2011)

DOCTISSIMO, De l’angoisse à la phobie, [En ligne], www.doctissimo.fr/html/psychologie/stress_angoisse/sommaire_angoisse.htm/ (Page consultée le 27 mars 2011)

CLINIQUE D’ÉVALUATION & RÉADAPTATION COGNITIVE, Troubles d’opposition et de provocation, [En ligne], www.cerc-neuropsy.com/services/services-de-neuropsychologie/troubles-d-opposition-delinquance-troubles-du-comportement/ (Page consultée le 27 mars 2011)

W.OLDS, Sally, et Diane E. PAPALIA, Psychologie du développement humain, Montréal, Groupe Bauchemin éditeur ltée, 2005, 398p.

...

Télécharger :   txt (6.4 Kb)   pdf (70.8 Kb)   docx (10.9 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club