Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Concept de la base freudienne

Par   •  10 Août 2017  •  1 833 Mots (8 Pages)  •  143 Vues

Page 1 sur 8

...

Mécanismes de défenses qui permettent de supporter l'angoisse:

- le mécanisme de la régréssion: processus par lequel on reviendrais à des formes antérieures de notre pensée. Ex : Un enfant qui rentrent dans une nouvelle institution de 6 ans propre qui se remet à faire pipi au lit. Sa permet de supporter les choses

- le mécanisme de projection: le sujet va jeter en dehors et focaliser sur un autre une pulsion qu'il ne peut pas accepter lui même.C'est ppas moi c'est lui. Faire que la pulsion vienne d'un autre, de dehors, se sont les autres qui m'en veulent. Ex: c'est la faute de l'arbitre: je veux méconnaître que j'ai mal jouer je considère que c'est l'arbitre qui est en faute. Considérer que c'est la faute de l'autre.

-Mécanisme de dénégation:procédé de défense plus élaboré. Procédé par lequel on continu tout en formulant un désir jusqu'ici refouler à sans défendre en niant que ce désir lui appartienne. Façon dont on peu avoir de continué un désir tout en continuant de regarde. ex: non mais si .., non mais vraiment..Comment psychiquement nous pouvons utilisé le language sans le dire.

- le clivage:c'est la défense la plus primitive ( à la naissance), séparer en deux partie qui serait complétement hermétique. Il va servire à l'enfant de comprendre qu'un objet peut être à la fois source de plaisir et de frustration et pour suporter il va utiliser le clivage. On va l'utiliser en groupe, c'est une défense qui demande beaucoup d'énergie psychique ( de passer du bien ou mal tout le temps). C'est un mécanisme nécessaire chez l'homme. Sa nous protège de la réalité fasse aux épreuvres ressentis.

-Le déni: c'est un mode de défense qui consiste à refuser de reconnaître la réalité d'une perception c'est souvent porté par le clivage.

Concept de narcissisme

L'amour de soi, le mythhe de narcisme, c'est un concept qui va être définit de manière différente durant toute l'oeuvre freudienne. Une pervertion qui serait l'amour de son propre corps, 2 façon de choisir son objet d'amour soit de façon narcisque sur mon propre modèle ou d'un choix d'objet par épéillage

Je choisi un objet qui est moi mais qui n'est pas moi. La libido peut être investi sur le moi ou l'objet mais aussi sur des objets qui me ressemblent ou vers un objet différent de moi. L'objet numéro un est le sein et c'est à partir de ce modèle là qu'ils vont se décliner.

- Le narcissime primaire :c'est le moment où toute la libido de l'enfant est investi sur lui même. Toute les sensations mobilisent son énergie psychique.

- La narcissisme secondaire : C'est les moments où les libidos refluent vers le moi.

Concept d'identification: identifier c'est considéré comme identique, considéré comme assismilable à autre chose ou considéré comme ne faisant qu'un. C'est aussi comme reconnaître comme appartenant à une certaines espèces une classe, lele mot identifié à aussi une forme réfléchi: se confondre en fait ou en pensé. C'est un processus par lequel un sujet assimile un attribue de l'autre,et se transforme totalement ou partiellement sur le modèle de celui ci. processus: mouvement

3 types d'identification:

- primaire: mode primitif de constitution du sujet sur l'autre,, incorporer l'autre à l'intérieur de soi, prendre en soi c'est identifier

- secondaire :distinction de sa mère, qu'il à a sa propre existennce il va pouvoir à ce moment s'engager " devenir comme". Le complexe d'oedipe est l'attiance pour l'enfant du sexe opposé. S'identifier aux parents du même sexe.

- ternaire: elle ouvre sur la vie groupale et social, "faire partie de" d'un groupe, d'un ensemble pour ce fait il va falloir que je m'identifie à cette ensemble. Noss représentations vont avoir des influences sur celle du sujet, pour contituer mon identité il faut que je veuille, pour dévelopeer ma singularité.Faire un projet éducatif c'est demander de s'identifier à l'institution.

Dernier concept de la théorie freudienne : Le fantasme

Il prend une place particulière chez Freud, il sait beaucoup interrogé sur ses patientes histériques qui savaient reffoulés des choses et ils est beaucoup question dans leur souvenir de quelqu'un qu'il les aurait séduit, abusé : symptômes. La nevrose hysyérique apparaît lorsqu'il y a eu une aggression à l'enfance. Il se dit qu'il n s'agit pas d'aggression sexuel à proprement parlé mais qu'il y aurait des fantasmes si fort qu'ils leurs apparaitraient comme réel. Le fantasme serait quelque chose de l'ordre de l'irrél.

Fantasme: c'est un scénario imaginaire où le sujet est présent et qui figure de façon plus ou moins déformé par les processus défensive,, l'accomplissment d'un désir et en dernier ressort un désir inconscient. Un fantasme sert à assouvir un désir, une pulsion.

Ce fantasme est-il toujours conscient, inconsient?

Il est d'abord conscient ensuite refoulé, le fantasme va être pour nous un moyen d'assouvire nos désir de manière décalé. Le désir n'est pas forcément le plaisir.

Il existe 3 fantasmes principaux:

- le fantasme de la scène primitive : comment j'ai été conçu ? la nécessité de savoir comment nous avons été conçu, qu'est ce que je fais là ?

- fantasme de séduction, lié au surgissement de la sexualité, l'énergie mise en place est la libido

- le fantasme de castration; c'est tou ce qui a avoir avec la différence des sexes

Combien ces 3 fantasmes sont des organisateurs de la vie psychique, d'accomplir des désirs de manière déformé.

L'hypothèse théorique de Freud: la vie psychique se résume entre interdit et désir.

Il va se construire dans sa façon de construire désir et interdit. Il va vivre avec ses désirs qui vont provoquer en lui un symptôme : la névrose c'est le fonctionnement classique de l'être humain.

...

Télécharger :   txt (11.4 Kb)   pdf (52 Kb)   docx (15.2 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club