Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Droit Constitutionnel. Conception de la nation de l'Etat

Par   •  31 Octobre 2018  •  3 419 Mots (14 Pages)  •  121 Vues

Page 1 sur 14

...

Le critère ethnique est il un element susceptible d'ID une nation ? La «race » la consideration ethnographique n'a étais pour rien dans la constitution (fabriquation) des nations modernes. La france est à la fois celtique, hibérique, germanique donc un mélange de plusieurs ethnie. Il en va de même de l'allemagne elle même qui n'est pas ID pas un critère ethnique car la population qui forme la nation allemande se compose d'individu d'origine germanique, celtique, et encore slave. Quant à l'Italie, c'est encore pire, l'ethnographie est la plus embarrassé…

Renan aboutit à la conclusion selon laquelle ces critètres objectif ne permettent pas de manière serieuse de construire, d'ID une nation, des valeurs constitutive d'une societé politique d'une nation qui se dinstinguerais des autres. Il faut rechercher ailleur le critère de la nation. Dans le deuxieme temps de sa conference, il dvlpt sa conception de la nation. Une conception que l'on apelle SUBJECTIF, Une nation en réalité se constitue de 2 grands éléments qui permettent de comprendre comment se construisent ces valeurs qui permette à un groupe humains de se federé autout d'objectif commun. 2 elements a la source de la construction de ces valeurs constitutive, 1er element dans le passé, dans l'histoire et qui d'une certaine façon s'impose à nous, qui nous influence et donc nous sommes les dépositaires, ce passé c'est l'hisoire de la nation. Le passé, les coutumes, les habitudes constitue un premier critère qui constitue l'identification d'une nation.

Ce principe lui même n'est pas figé, il est souple, modelable par les individus. Deuxieme éléments qui caracterise la nation : il appartient au présent, à la génération vivante. C'est la volonté que chacun manifeste de vouloir partager un projet politique commun.La nation c'est « un vouloir vivre ensemble ». La volonté de se rassembler et de participer à la construction d'un vouloir vivre toujours en mouvement. Renan ajoute, que ce vouloir vivre ensemble répond d'un plébicite de tout les jours (chaque jour nous participons à faire vivre ce projet en y adhérant, en participant, en étant actif dans le projet politique partagé). C'est pour ca que la nation est subjéctive, car la conception de la nation qui répond à la rev. FR 1789, cette nation est le résultat de la volonté de chacun de vouloir participer à un projet politique. La concepion subjective est ouverte à tous, et est celle qui anime la societé démocratique. Conception à la fois moderne et à repenser. Moderne car c'est sur elle que repose notre conception de la citoyenneté politique, qui se construit sur la base de cette concepion subjective. Néamoins, c'est une conception qui doit etre nuancer car même en FR où cette conception de la citoyenneté est largement subjective, elle repond de certain critère objectif (naissance, parenté). Ce critère subjectif est encore moderne car il est au coeur de toute les grandes controverse politique du pays, le coeur du polituqe, de la question politique, c'est pas la domination mais ce débat autour des valeurs qui nous réunissent, qui constitue le corp social et qui nous permet de vivre ensemble. Le débat politique est toujours traversé par ces considerations. C'est une conception qui doit être repenser d'une certaine facon pcq nous sommes dans des societés qui se communautarise de plus en plus et qui tendent à discuter le principe d'une citoyenneté abstraire qui se contruit autour de l'individu rationel qui se constitue de droit. La nation rediscture le critère de l'ID politique, es ce l'individu ? La communauté ? Pb important et qui travaille toute les societé politique.

P3 : LES FONCTIONS DE LA NATION POUR L'ETAT.

La nation va jouer deux roles, un rôle sociologique et politique.

Sociologique tout d'abord, l'état c'est une fiction, une idée, une rpz intellectuelle, une construction de l'esprit ; La nation va donc jouer un rôle sociologique précieux, il va donné à l'état une consistance materielle, la nation lui donne une realité charnelle, humaine. L'état c'est nous. La nation va donné une realité tangible à l'état.

Deuxieme rôle joué par la nation, un rôle politique : la nation offre à l'état sa légitimité politique c’est-à-dire qu'il offre à l'état la justification de son commandemant sur la societé, par un mécanisme de rpz politique. En effet, l'état est une institution qui va incarner la nation et mettre en œuvre sa volonté politique. L'état est une institution politique qui agit pour la nation, qui represente de vouloir vivre et le mettre en œuvre, il prend les decisions pour le groupes par un mécaniste de representation de la volonté de la nation par l'état. Cela assure à l'état la justification de son commandemant. L'état est habilité à commander, à prendre des decisions. Cette construction intellectuelle éclate dans le droit politique moderne depuis le 18° siecle, elle eclate dans la conception moderne de l'état NATION.

L’État nation, nos societés politique sont constitué ainsi. Un modele qui permet d'organiser et justifier le rôle de l'état dans la sté pour 3 raisons qui aboutissent à une réponse :

- d'abord la nation se defini comme une communauté d'individu, qui partage un même projet politique et ce projet politique peut se traduire en démocratie par la réalisation de la liberté politique et le respect des droits naturels.

- Au nom de se projet politique la communauté humaine donne naissance à une organisation politique spéciale qui est l’État, qui aura pour mission de realiser se projet politique.

- L’État est desormais légitime a prendre les decisions politique pour le groupe social parce qu'il a pour mission de réaliser ce projet politique et c'est pour cela qu'il commande et qu'on lui obeit. L’État nation permet de finaliser un contrat politique démocratique, qui contient une close pour l’État et pour la nation, une obligation pour les deux. La close à l'égard de l’État c'est que l’État commande, domine, à la condition de realiser le projet politique partagé par la nation. C'est cette objectif qui légitimise la puisance de l’État et sa domination sur la societé. La close à l'égard de la nation est que nous devons obeir a l'état et se soumettre à ces decisions qu'à la condition que l’État respecte cette volonté

...

Télécharger :   txt (21.5 Kb)   pdf (66.2 Kb)   docx (19.9 Kb)  
Voir 13 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club