Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

La connaissance amène-t-elle au bonheur ?

Par   •  18 Août 2018  •  1 064 Mots (5 Pages)  •  222 Vues

Page 1 sur 5

...

À ceci je rétorquerai, qu’il est vrai qu’on ne peut vivre durablement sans stress, d’inquiétude ou de troubles. Cependant, le stoïcisme nous apprend à ne pas se laisser affecter par ces éléments extérieurs. En effet, tout comme la prière de Saint-François D’Assise : « Mon Dieu, donne-moi la sérénité d’accepter les choses que je ne peux changer et le courage de changer les choses que jeux et la sagesse d’en connaitre la différence », Sénèque nous invitent à faire de même avec les influences extérieures. Ainsi, même s’il est vrai que le stress, l’inquiétude, la souffrance et le trouble seront présent dans notre vie, nous aurons quand même cet état durable de plénitude, de satisfaction ou de sérénité, agréable et équilibré de l'esprit et du corps, parce que nous aurons fait abstraction de ces inconvénients grâce à la connaissance. Pour conclure, même si nos sens ne sont pas tout à fait fiables, il n’empêche que pour Épicure l’être humain est un être sensible avant tout et que les sensations sont toujours vrai et ne peuvent être réfuter. En effet : « Si tu combats toutes les sensations, tu ne disposeras plus du point de référence qui te permet de discerner exactement celle que tu considères comme fausses. » Épicure, Maximes Capitales, 23 (X, 146). Par conséquent, la connaissance des affects est importante car elle permet à chaque personne de choisir les sensations qu’elle voudrait répéter et celles qu’elle voudrait bannir.

Finalement, même si par définition, le bonheur est inatteignable et que nos sens ne sont assez pas fiables, mais vu que la connaissance des affects nous permet de cibler les sensations qui nous sont agréables et la connaissance de l’éthique nous aide à la maitrise de soi et à l’acceptation, il est évident que la connaissance amène au bonheur. Enfin, malgré qu’il est vrai que la connaissance mène au bonheur, il faut néanmoins une hygiène de vie rigoureuse afin de mettre ces règles en application, aussi on peut se demander combien d’homme possédant la connaissance ont pu atteindre le bonheur.

...

Télécharger :   txt (6.8 Kb)   pdf (47.4 Kb)   docx (12.4 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club