Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Travail de fin de session Sigmund Freud

Par   •  25 Janvier 2018  •  828 Mots (4 Pages)  •  124 Vues

Page 1 sur 4

...

Concernant le stade de l'inconscience, plusieurs éléments s'y retrouvent. Comme il est expliqué plus haut, le nom propre Signorelli est divisé en deux parties différentes. Premièrement, il provient de Signor, traduction du mot Herr, c'est-à-dire seigneur. Deuxièmement, la seconde moitié provient d'un des noms de substitution, soit Botticelli, ayant la même terminaison que Signorelli. De plus, le terme « Mort et Sexualité » fait également partie de l'inconscience de Freud. Ce sujet est refoulé à l'intérieur de son inconscience puisque c'est un terme qu'il n'a pas voulu évoqué, car il le trouva passablement délicat. Pendant un voyage à Trafoï, il reçut la nouvelle qu'un de ses anciens patients malades, dont il a beaucoup aidé, s'était suicidé dût à un certain problème sexuel inguérissable. Dût à cet incident relié au terme de « Mort et sexualité », il refoula cet évènement se déroulant à Trafoï, où s'est passé l'acte du patient en question. De plus, Boltraffio est relié à Trafoï, car les deux ont la même terminaison et Trafoï est l’endroit où l’évènement s’est passé.

La deuxième topique freudienne est celle du ça, moi et surmoi, celle-ci représente des instances de la vie. La première instance, soit le ça est d’origine dans l’inconscience et elle est constituée de pulsations sexuelles, relié au terme « Mort et sexualité », cité plus haut. Le principe du ça est de se soumettre au plaisir. La deuxième instance est le surmoi, celle-ci est d’origine sociale. Le principe du surmoi est relié à la culpabilité et il est constamment à la recherche de la perfection. Dans la situation, lorsque Freud s’est abstenu de parler de problèmes sexuels des Trucs, c’est le surmoi qui a influencé cet acte. Finalement, la troisième topique est celle du moi, le principe de la conscience. Le moi est à l’origine de l’autonomie et il sert de balancement entre le ça et le surmoi, donc il est le principe de la réalité.

Pour conclure, le conscient est un ensemble des caractérisés qui est accessible à la mémoire, l’inconscient est l’ensemble des choses refoulé dans la mémoire de l’être humain, et le préconscient est lorsqu’un individu pense pas instinctivement mais si l’être humain fait des efforts cela lui reviendras.

---------------------------------------------------------------

...

Télécharger :   txt (5.5 Kb)   pdf (44.4 Kb)   docx (12.4 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club