Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Bonne maman, étude de cas.

Par   •  21 Juin 2018  •  3 526 Mots (15 Pages)  •  274 Vues

Page 1 sur 15

...

Les acteurs du marché doivent rester vigilants aux problématiques sanitaires. En effet, le sucre étant une composante importante du produit, les acteurs doivent être attentifs à la communication marketing autour de leurs produits.

Au cours des vingt dernières années, le marché a peu progressé en volume, beaucoup plus en valeur. La confiture standard a perdu plus de la moitié de son tonnage (elle représente 7% des volumes et 2,4% en valeur).

Le milieu de gamme s’est également effrité, moins que le standard mais en perdant des points régulièrement. Le grand bénéficiaire est le haut de gamme (64% en valeur). L’évolution vers une qualité et des prix supérieurs est d’autant plus marquante qu’il faut tenir compte du développement de la confiture allégée dont les prix sont souvent plus proches du haut de gamme que du milieu de gamme. Le très haut de gamme a progressé mais ses volumes restent toujours marginaux.

5) Les Acteurs

ANDROS

- Pays : France

- Group revenue : 1,7 Mds€

- Position : entreprise innovante, leader européen

BEYER

- Pays : France

- Group revenue : 4 M€

- Position : entreprise ancienne, PME en croissance

Distribution de confiture, de gelées et de compotes

ANDRESY

- Pays : France

- Group revenue : 17,6 M€

- Position : parmi les leaders français

Production et commercialisation de confiture haut de gamme

MATERNE

- Pays : Belgique

- Group revenue : 315 M€

- Position : entreprise historique, leader sur le marché

Fabrique de confiture leader sur le marché belge

Lucien Georgelin

- Pays : France

- Group revenue : 20 M€

- Position : entreprise ancienne, PME en croissance

Producteur de produits du terroir dont de la confiture

6) Les quantités consommées et la distribution

• La consommation :

- Taux de pénétration en France : 66% des foyers.5

- Budget moyen annuel : 12 €, ce qui est faible mais c’est une moyenne entre un petit nombre de gros consommateurs et un grand nombre de consommateurs occasionnels.

- Nombre d’actes d’achat : 6,6 par an

- Dépense moyenne par acte d’achat : 1,8 €

• Lieux d’achat : la répartition des ventes par circuit de distribution montre le poids écrasant des GMS (près de 95% des ventes en volume en comprenant le hard-discount).

- _ Hypers : 50%

- _ Supers : 36%

- _ Hard-discount : 8,3%

- _ Divers : 5,8%

7) Les évolutions du marché jusqu’en 2016 et les perspectives

La confiture se délecte en premium

CAMILLE HAREL | EPICERIE , BISCUITERIE, CONFISERIE, PETIT DÉJEUNER, MATERNE

PUBLIÉ LE 29/11/2012

TWITTER FACEBOOK LINKEDIN GOOGLE + EMAIL IMPRIMER

Alors que la confiture est un produit ancré dans les foyers, les industriels dynamisent le marché en surfant sur la tendance du « bien-manger ». Ils proposent des références haut de gamme allégées.

Alors que les usages de la confiture se développent au sein des foyers français, certains industriels, comme Andrésy Confitures, proposent désormais des gammes à destination des enfants. La marque a innové avec trois produits (fraise, abricot et grenadine) dont la texture s'apparente à un sorbet fondu.

Les confitures… pour enfants

Des confitures à étaler sur des tranches... horaires

Le marché des confitures, très mature en France mais qui continue cependant d'enregistrer des fortes croissances, a beaucoup changé. « Les consommateurs prennent de moins en moins de temps pour déjeuner et ils décident donc de manger beaucoup plus au petit-déjeuner », indique Chantal Decock, responsable marketing pour Les Comtes de Provence. Plus qu'un simple repas utile, le petit-déjeuner est considéré comme un moment de plaisir, de convivialité et de partage au sein des foyers français. « Et quand les consommateurs prennent le temps, ils veulent du haut de gamme », précise Laure Cassan, directrice générale adjointe d'Andrésy Confitures.

Les chiffres globaux

342,5 M€ Le chiffre d'affaires du marché des confitures, en hypers et supermarchés, CAM à fin juin 2012

+ 9,6% L'évolution en valeur vs même période 2011

+ 1,3% L'évolution en volume

Source : SymphonyIRI

8) La stratégie des marques : Se démarquer des MDD

Si les habitudes alimentaires se développent beaucoup sur cette catégorie (utilisation pour le goûter, le dessert avec un yaourt ou un fromage blanc, lors des brunchs entre amis), c'est que les consommateurs trouvent ces produits sains et bons pour leur santé car ils sont gorgés de fruits.

Dans ce cadre, les industriels se ruent sur les gammes de confitures allégées (moins de sucre et plus de fruits). En effet, ces produits, premium, sont composés de 65% de fruits, contre 45 à 55% pour les classiques. « L'allégé fait clairement partie d'une tendance de fond. Les consommateurs font attention à ce qu'ils mangent et sont prêts à mettre un budget plus important pour

...

Télécharger :   txt (22.6 Kb)   pdf (75.2 Kb)   docx (25.1 Kb)  
Voir 14 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club