Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Analyse d’une situation économique : Le financement des entreprises

Par   •  8 Décembre 2018  •  2 305 Mots (10 Pages)  •  14 Vues

Page 1 sur 10

...

Les TPE sont dépendantes de leurs banques => Elles ont intérêt à diversifier leurs

partenaires bancaires pour obtenir les meilleures conditions de crédit et ne pas risquer de

voir leur activité bloquée par les décisions d’une seule banque.

Les autres moyens de financement à court terme (2 points)

Document 3 – L’affacturage (Rappel = technique de financement et de recouvrement de créances mise en

oeuvre par les entreprises et consistant à obtenir un financement anticipé, et à sous-traiter

cette gestion à un établissement de crédit spécialisé)

Les limites de l’affacturage :

• son coût

• Il peut être source de discorde en engendrant une mauvaise réaction des clients, pour qui

il exprime un manque de confiance.

– Les aides et les garanties de Bpi France.

CNED Économie – Droit – BTS 2e année 3

II. Les sources de financement des grandes entreprises

(8 points)

La réponse peut être structurée ainsi :

• Les GE disposent d’importantes capacités d’autofinancement (1 point)

• Les plus grandes entreprises sont moins touchées que les TPE par le durcissement de la politique de

crédit des établissements bancaires (1 point)

• Elles accèdent au marché financier (4 points)

• Elles peuvent aussi bénéficier d’autres sources de financement (2 points)

L’autofinancement (1 point)

Document 4 Les GE disposent d’importantes capacités d’autofinancement (marges importantes, bonne

trésorerie)

Les plus grandes entreprises ne souffrent pas de la politique de restriction du credit (1 point)

Document 3 – Il n’existe pas en France de « credit-crunch » pour les grandes entreprises.

– Les GE bénéficient de taux de crédit très faibles (< à 2 %)

Les plus grandes entreprises ont accès au marché financier (4 points)

Rappels

de cours

(séq.02)

– Les grandes entreprises ont accès au marché monétaire, sur lequel elles peuvent obtenir des

liquidités à très court terme.

– Financement désintermédié (ou direct) :

Les grandes entreprises ont accès au marché financier (Euronext), et les PME les plus

importantes peuvent s’introduire sur Alternext ou sur le marché libre.

Document 4

Les entreprises françaises souhaitent s’orienter vers les marchés financiers, ce qui marque

une évolution récente des modes de financement :

– titrisation des créances

– émissions d’obligations, en forte hausse depuis 1995, et surtout depuis 2011 : emprunts

obligataires = plus de la moitié du financement des entreprises cotées au CAC 40.

– avantages :

• accès à des capitaux étrangers

• prêts à long ou très long terme

• moins de contraintes qu’en passant par une banque

• peu coûteux : faible taux d’intérêt – pas de frais d’intermédiation

Les autres sources de financement (2 points)

Document 3 – les prêts participatifs, par une mise en relation directe des prêteurs et des emprunteurs

par internet

Document 4 – les crédits-fournisseurs, envers lesquels les plus grandes entreprises sont en position de

force

Document 5

– les aides publiques, où là encore les grandes entreprises sont favorisées (70 % des

aides totales, sans compter les aides aux PME filiales), ce qui permet de soutenir leur

innovation et leur croissance.

4 CNED Économie – Droit – BTS 2e année

III. Les conséquences à terme des restrictions de moyens de

financement (4 points)

Document 6 – Baisse des capacités d’autofinancement + durcissement des conditions de crédit bancaire

(notamment suite aux Accords de Bâle III) + difficultés d’accès au marché financier +

anticipations négatives sur la demande en biens et services

→ baisse des investissements

→ baisse du stock de capital

– Baisse de potentiel productif et réduction de l’activité

→ hausse du chômage structurel

→ baisse du taux d’activité de la population

– ↘des investissements => vieillissement et obsolescence du capital

– Baisse des dépenses en recherche-développement

Conclusion : La crise financière s’est transmise à la sphère réelle, notamment par le canal

de l’investissement et de l’innovation. Les conséquences sont structurelles et durables, en

particulier sur l’emploi.

DEUXIÈME PARTIE – DROIT (20 points)

Dossier 1

...

Télécharger :   txt (17 Kb)   pdf (141.4 Kb)   docx (580.4 Kb)  
Voir 9 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club