Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Synthèse, formes d'aménagement des bureaux.

Par   •  26 Mai 2018  •  1 124 Mots (5 Pages)  •  173 Vues

Page 1 sur 5

...

- L’environnement de travail en faveur de la productivité

- Aménagement des bureaux d’aujourd’hui

Selon ARSEG Lionel Cottin le déménagement est encore trop souvent traité sous l’angle de la logistique et des coûts par les Directeurs des Environnement de Travail (DET). Alors que sur le terrain, les enjeux sont des enjeux de projets d’accompagnement et de communication, pour préparer au changement des espaces mais aussi aux nouvelles façons de travailler et de manager.

Le travail de bureau est d’abord l’économie de la croissance et le besoin de travailler en mode projet, en mode collaboratif, la création et la réflexion, qui nécessite une autonomie plus large au niveau de l’individu et des équipes.

Pour accompagner au mieux les changements de l’organisation du travail en France, il faut tenir compte de la culture de l’entreprise et ne pas aller trop vite dans les changements. Si d’une culture très contrôlée en bureau fermé, on passe trop vite à des changements radicals, il peut y avoir un mal de vivre incroyable dans l’entreprise. Cela peut engendrer une perte de productivité de la part des individus, des ruptures de localisation, des ruptures technologiques, des ruptures spatiales de l’environnement de travail.

Pour une bonne atmosphère, des espaces doivent être privilégiés, par exemple pour les salariés, la cafétéria est le point de rendez-vous des salariés. C’est dans cet espace qu’ils échangent et discutent au sujet de l’entreprise dans la majorité des cas.

- Comment travaillerons-nous demain ?

Des futures tendances en termes d’organisation du travail sont en marche et ne cessent de progresser. En effet, il y a un changement générationnel majeur, la génération Y va bientôt représenter 50% des actifs. Ils sont nés avec l’informatique et ont une utilisation différente de leur espace de travail. Parmi les autres tendances, les tiers-lieux et le télétravail devraient se développer. Le taux d’absentéisme de ceux qui ont mis en place de télétravail est moitié moindre que les autres.

Après 2020, la manière de travailler aura évolué. Par exemple, on va aller plus loin dans la miniaturisation, le bureau embarqué, le travail de partout avec le Cloud et les réseaux d’entreprise. Avec le Big Data les appareils et technologies vont être de plus en plus intéractifs et connectés. Les tables de travail deviendront des espaces interactifs où il suffit de poser Smartphones et tablettes ; d’abord de manière tactile puis par commande vocale et visuelle. Il faudra penser bureau avec mobilité.

Le télétravail se développe très fortement. Les bureaux seont des espaces plus commerciaux pour l’image, l’attractivité et la fidélisation des collaborateurs. Les jeunes générations se moquent de travailler chez elles mais souhaitent se retrouver dans des espaces qui ressemblent à leurs intérieurs, des espaces qui traduisent cette économie de la connaissance et non pas des espaces qui marquent les hiérarchies.

- Prenons l’exemple de Renauld – Entretien avec Michel de Virville, DRH de Renault : Télétravail, effet de mode ou futur mode de travail ?

Cette possibilité de télétravail est stimulante.

Le Bench marking montre que le phénomène est d’actualité et que les entreprises étrangères qui ont mis en place le télétravail ont gagné en efficacité, et les salariés ont améliorés leur vie privée et économisé en temps de déplacement.

Les bureaux partagés sont plus porteurs d’économie de mètres carrés que le télétravail, mais pour nous les deux sont liés et complémentaires. La mise en place du télétravail dans un service déjà organisé en bureau partagés, accélère la possibilité d’économiser des mètres carrés de bureaux.

...

Télécharger :   txt (7.8 Kb)   pdf (50.7 Kb)   docx (14.3 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club