Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

L'e-sport et la femme

Par   •  6 Décembre 2018  •  1 580 Mots (7 Pages)  •  212 Vues

Page 1 sur 7

...

voire même hostiles. ». S’il est évident que des remarques négatives voire hostiles ne sont jamais bien accueillies, il est important que les joueuses ne se détournent pas de l’esport, qu’il soit pratiqué en amateur ou en tant que professionnel.

Le problème est au coeur des débats actuellement, du moins en France, l’égalité homme-femme déchaîne les passions il faut donc avancer que ce soit dans le monde de l’esport ou dans la vie de tous les jours comme le souligne Lâm Hua « Internet aime être capable du meilleur et du pire, préférablement les deux en même temps » Il est donc crucial de ne pas se limiter à ce pire et vaincre ce clivage homme / femme dans le jeu vidéo et ailleurs. Faire preuve de pédagogie dans les deux sens et montrer que les deux sexes se valent, dans la vie comme sur les écrans.

II.

Une scène bien présente

Des joueuses professionnelles au palmarès important

Même si les équipes féminines professionnels se font rare dans l’e-sport, celles-ci ne sont pas pour autant des moindres, en effet certaines équipes professionnelles féminines possèdent autant de talent que leur homologue masculin. Par exemple Millenium a réussi à monter une toute nouvelle équipe féminine compétitive CS :GO pour les ESWC.

Le sport électronique et le sexisme ont régulièrement croisé les mêmes chemins durant les dernières années. Que ce soit au niveau des études qui séparaient hommes et femmes ou, en créant des ligues exclusivement féminines sans qu’une vraie raison sportive ne soit donnée.

Pourtant certaines femmes jouent un rôle important sur la scène e-sportive, par exemple Eefje Depoortere (siokz) est une ancienne compétitrice, elle est maintenant présentatrice des « European League of Legends Championship Series ». Cela montre que l’e-sport n’est pas uniquement réservé aux hommes et que les femmes comme les hommes peuvent prendre part à ce domaine.

Il y a aussi des joueuses comme Eloise, Scarlett ou encore Kayane qui révolutionnent la scène e-sportive féminine de part leur talent et leurs compétences sur leur jeux de prédilections. Certaines de ces joueuses n’excluent pas la possibilité d’inclure une équipe mixte si l’e-sport vient à évoluer.

Des équipes féminines avec des compétitions spécialisé

Il n’est pas rare de voir uniquement des hommes dans les compétitions d’e-sport, il n’y a pas encore d’équipe mixtes mais beaucoup de joueuses professionnelles souhaitent voir apparaître cette mixité dans les équipes.

Les compétitions sont amenés à évoluer et l’apparition d’équipes mixte n’est pas impossible, mais pour l’instant un gros problème de préjugé empêche cette diversification des équipes. Des préjugés comme quoi les femmes n’auraient pas la même capacité que les hommes à performer lors de compétitions.

C’est pourquoi certaines compétitions sont spécialisés et n’accueille que des équipes féminines pour que les femmes ne soient pas mise à l’écart et qu’elles puissent aussi prendre part à ce domaine en pleine expansion.

Malgré les préjugés et les à priori sur l’e-sport féminin, il est clair que la scène féminine (si admis qu’elle existe) possède un niveau global moindre que celui de la scène masculine. Il existe des exceptions et des joueuses qui sont sur le devant de la scène mais elles le sont autant pour leur « image » et la dimension marketing que pour leur niveau de jeu (cf. Kayane, MaddeLisk ou Eloise). Il est admis que dans le sport, la différence de niveau est expliquée par les capacités physiques différentes en fonction du sexe. L’e-sport pose un problème différent, rien n’établit de différences physiques contraignantes au domaine du sport électronique. Les capacités motrices mise en œuvre à la pratique de sport électroniques ne justifie donc pas une séparation entre les hommes et les femmes pour les compétitions de sports électronique. La justification de certains organisateurs de tournoi après avoir interdit leurs compétitions aux femmes est simple « La décision de séparer les compétitions féminines des compétitions masculines fait partie de notre effort afin de promouvoir le sport électronique comme des sports légitimes ». Premièrement cette déclaration venant d’un organisme organisateur de multiple tournois à travers le monde ne reconnaît pas l’e-sport comme un sport « légitime », mais il dénigre également une parité qui ne peut être que bénéfique au monde du sport électronique : La parité homme/femme. N’est-ce pas sur ce point que le sport électronique peut se démarquer positivement du sport classique ? En jouant sur cette parité potentielle et possible impossible dans le cadre du sport classique, l’impact sur l’image du e-sport ne peut être que mélioratif. Le monde de l’esport n’en est néanmoins pas fermé aux femmes, mais elle possède bien souvent des postes sur le devant de la scène (Host, casting), ou dans le management/psychologique pour les joueurs.

...

Télécharger :   txt (9.9 Kb)   pdf (55.3 Kb)   docx (15.8 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club