Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Les femmes et le sport

Par   •  28 Septembre 2018  •  1 000 Mots (4 Pages)  •  548 Vues

Page 1 sur 4

...

L’EPS (Education Physique et Sportive) est une discipline scolaire d’enseignement obligatoire mise en place au 19ème siècle par la signature du décret du 3 février 1869 signé par Victor Duruy. Etant peu appliquée, Jules Ferry rappela par la loi George du 27 janvier 1880 qu’elle était obligatoire dans tous les établissements d’instruction publique des garçons. La même année, cette loi fut appliquée aux garçons ET aux filles.

Les enseignants d'EPS proposent une EPS éducative et sportive acceptée par les élèves garçons (les filles non-sportives sont la plupart du temps exclues de l’Éducation sportive ainsi proposée).

L’EPS est intégrée dans l’Union Européenne à titre de 3 heures par semaine pour tous les cursus d’étude. En France, elle est obligatoire du CP à la Terminale.

Les objectifs de la mise en place de cette discipline pour les élèves est de :

- développer et mobiliser ses ressources pour enrichir sa motricité, la rendre efficace et favoriser la réussite

- savoir gérer sa vie physique et sociale

- accéder au patrimoine de la culture physique et sportive

L’enseignement obligatoire de cette discipline va permettre aux jeunes filles, futures femmes, de s’affirmer dans le monde du sport, et va également ouvrir les esprits à la généralisation de cette pratique du sport par les femmes.

Le sport féminin va donc progressivement s’intégrer dans la société. Il reste quand même sous-estimé par rapport au sport masculin. Nous le notons tout particulièrement en observant les médias.

La télévision, la radio, les journaux diffusent en plus grande quantité les informations sur le sport masculin, laissant davantage de côté le sport féminin.

De plus, quand une information sportive est diffusée, selon le type de sport, une précision sera toujours apportée quant au genre qui le pratiquera si ce sont les femmes, alors qu’aucune précision ne sera donnée si ce sont les hommes qui le pratiquent.

Le sexisme se manifeste dans la sous-médiatisation du sport féminin, les écarts de rémunération, la réduction de la sportive à son corps avantageux, dans les barrières qui empêchent parfois les femmes de devenir entraîneur, présidente de club ou de fédérations...

III) Le sport : un moyen efficace pour permettre aux femmes d’être libres ?

oui

non

Au niveau de la société

- Traditions et stéréotypes trop profondément ancrés dans les mœurs de la société

- Médias entretiennent une image du sport réservé aux hommes → compétitions féminines restent trop peu médiatisées

- la proportion de femmes parmi les licenciés est en recul depuis plusieurs

années

Au niveau personnel

- Permet aux femmes de s’échapper de leur quotidien

- Peuvent s’accomplir, se réaliser

Conclusion : Le sport féminin est une pratique récente qui vise à permettre aux femmes d’être reconnues comme étant égales aux hommes. L’idée est bonne mais au niveau de la société, des obstacles important interviennent, qui empêchent la complète émancipation des femmes par le sport.

...

Télécharger :   txt (6.8 Kb)   pdf (128 Kb)   docx (572.8 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club