Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Lecture analytique Rabelais.

Par   •  30 Août 2017  •  1 437 Mots (6 Pages)  •  318 Vues

Page 1 sur 6

...

• 1ère partie du programme de Gargantua correspond à la scolastique1, qui l’enseignement dispensé au Moyen Âge dans les écoles, monastères et les universités  nombreuses références à l’apprentissage par cœur (les langues) + arts libéraux (l’art de la rhétorique, de la dialectique, de l’astronomie, la musique…)  mais Rabelais s’éloigne de la scolastique en insistant sur l’importance de la pratique

• Pantagruel doit avoir des capacités physiques (doit savoir se battre pour défendre sa famille, ses proches)  concilie donc l’éducation chevaleresque du Moyen-Age avec la scolastique.

• 2nde partie davantage centrée sur la pratique :

- mise en œuvre des dissections (interdites par l’Église pendant le MÂ)

- - expériences pour prouver les théories

• Dans cette lettre, Gargantua s’adresse à son fils, c’est-à-dire à la génération suivante. En son temps, Gargantua avait reçu une éducation Moyenâgeuse. Son fils incarne donc le passage du Moyen Âge à la pensée humaniste.

• grande variété des savoirs : langues mortes et vivantes, maths, musique, droit, médecine, théologie etc.

• Programme humaniste de Rabelais qui est idéaliste et paraît surhumain, d’où l’idée de géant, qui représente l’optimisme humaniste :

- énumérations qui renforcent cette idéalisation du programme qui paraît donc irréalisable (ligne 6, 17-18 et 24)

- - hyperboles (« parfaitement » l. 5, « parfaite connaissance » l. 26). - antithèses (l. 20) : « tous » >

- anaphore de « tous » (l.19-23)  ces procédés stylistiques rendent l’argumentation efficace

• expression « abîme de science » = métaphore qui montre que la connaissance est infinie.

II- L'IMPORTANCE DE LA RELIGION

• Pantagruel doit apprendre par cœur les langues telles que l'hébraïque pour « l'écriture sainte », afin de pouvoir lire la Bible dans le texte, par lui-même, sans passer par une traduction (qui risque d’être erronée)

• « acquiers la parfaite connaissance de ce second monde qu’est l’homme » = montre bien que l’homme est au centre de la pensée humaniste

• Dans la dernière partie de sa lettre, on constate l'omniprésence de Dieu (champs lexical de la religion : « foi » « Dieu » « Seigneur »)  Rabelais rappelle que les humanismes sont toujours guidés par Dieu.

• nouvelle idée : Pantagruel doit être vertueux, ses connaissances doivent être mises au service du Bien  ce qui est important pour Rabelais, ce n’est pas les connaissances en tant que telles, mais le but de ces connaissances : faire le Bien

• éducation guidée par les Évangiles (vie et messages du Christ) : lettre elle-même qui prend une tournure évangélique  « sois serviable à ton prochain, quel qu’il soit, et aime-le comme toimême » = paraphrase de des Évangiles : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même »  le savoir et la religion ne doivent pas être dissociés.

• morale de la lettre : « science sans conscience n’est que ruine de l’âme » : la connaissance doit aboutir à la sagesse

• Salomon, cité indirectement (l. 40 : « selon le sage Salomon, sagesse n’entre pas dans une

âme mauvaise… »)

2 On le retrouve généralement dans un texte qui vise à transmettre un enseignement,

...

Télécharger :   txt (9.2 Kb)   pdf (88.9 Kb)   docx (13.7 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club