Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Histoire des arts: Liberté - Paul Eluard et Fernand Léger

Par   •  15 Novembre 2017  •  1 076 Mots (5 Pages)  •  65 Vues

Page 1 sur 5

...

Il utilise explicitement certains mot en rapport avec la guerre : « armées, soldats » et d’autres moins avec le champ lexical de la destruction.

- L’implication d’Eluard

On peut dire qu’Eluard est un écrivain engagé puisqu’il s’engage dans la cause de « connaître » et « nommer » la liberté comme il l’exprime dans sa dernière strophe : « Et par le pouvoir d’un mot _ Je recommence ma vie _ Je suis né pour te connaitre _ Pour te nommer »

Dans son poème il introduit des déterminants possessifs : « mon chien » « ma porte » « mon ennui »… Cela permet encore de prouver qu’il s’implique énormément dans cette cause.

[pic 3]

- Illustration de Fernand Léger

- Présentation

C’est un livre accordéon formé de 3 feuilles pliées au format 31.8x16.4. Ce poème-objet a été imprimé grâce à la technique du pochoir et utilise la gamme chromatique réduite -> couleurs primaires et secondaires.

- Analyse

- Les couleurs

Cette illustration est énormément colorée. Les couleurs utilisées ont toutes une signification :

- Les couleurs chaudes (jaune, rouge) : La guerre, le sang

- Les couleurs froides (bleu et vert) : la tristesse et le désespoir mais en contraste avec l’espoir du renouveau

- La disposition

Sur la 1ère bande on trouve le nom de l’auteur, au dessus de formes colorées.

Sur la deuxième bande, il ya le portrait d’Eluard pensif entouré du mot « liberté » de l’expression « j’écris » et « ton nom » toujours sur des formes colorées.

Plusieurs bandes sont consacrées à l’écriture du poème. Pour finir la dernière bande comporte le titre et le nom du peintre.

La couleur et l’écriture nous donne l’effet que l’on fête un évènement.

- Conclusion

Le poème permet d’éveiller nos sens et d’imaginer les scènes que nous propose Eluard. Ce poème écrit pendant la seconde guerre mondiale et l’occupation Allemande, est un chant de lutte et d’espoir, « un hymne à la vie et à la liberté »

Grâce à ses notes de surréalisme, il manifeste son engagement en tant que poète et de Résistant. L’illustration de Fernand léger apporte une meilleure compréhension du texte mais elle n’a pas servi pour la « motivation des troupes » puisqu’elle à été crée en 1953 bien après la seconde guerre mondiale.

[pic 4]

...

Télécharger :   txt (6.3 Kb)   pdf (74 Kb)   docx (12.4 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club