Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Rapport conference nationale des femmes dans les mines

Par   •  12 Janvier 2018  •  1 467 Mots (6 Pages)  •  644 Vues

Page 1 sur 6

...

Ce thème a été abordé en premier lieu par Mme Rachel PERKS de la Banque mondiale, qui a succinctement présenté une étude récente de la Banque mondiale sur les femmes dans l’ASM. Elle a insisté sur l’importance des études quantitatives et la possibilité de multiplier les études dans les provinces car celle présenté ne couvrait que trois territoires du nord Kivu.

Mme Eliane MOKODOPO, Ambassadeur à la CIRGL, a présenté les instruments internationaux de la CIRGL qui appuient l’intégration de la femme qui travaille dans le secteur minier.

- Le cinquième thème portait sur les associations des femmes dans le secteur minier en RDC

Objectif: Amener les participants à discuter du fonctionnement et du rôle des associations de femmes dans le secteur des mines en RDC.

Une femme dans la mine, Mme Jeanne NGOY MWANA MUZUNGU, présidente des mamans creuseurs de DJIBENDE au Katanga a partagé avec les participants, l’émouvante expérience des femmes dans les carrières.

Mme Françoise MAWAZO, Présidente de l’Association de Lutte contre l’Exploitation des Femmes dans les mines (ALEFEM) qui a expliqué comment cette association se bat pour lutter contre les abus contre les femmes et les enfants dans les mines.

Une session de travaux de groupes sur le rôle des associations de femmes et des mini-ateliers à propos de la nature du soutien à apporter à un réseau de femmes dans les mines ont clôturé ce thème.

Du 3ème jour de la conférence

Les discussions de ce jour ont porté sur la possibilité de la mise en place d’un réseau des femmes dans les mines en RDC.

- Le cabinet STRATEGIES a annoncé les couleurs par un exposé sur le réseau et sa création : définition du terme, différents niveaux de structuration, de fonctionnement, facteurs de succès et différents partenaires.

Deux alternatives de création de réseau ont été présentées aux participants :

- Le niveau centralisé : avantages et inconvénients

- Le niveau décentralisé : avantages et inconvénients

Les travaux en groupes ont permis aux participants de dégager la meilleure option pour la mise en place d’un réseau des femmes dans les mines en RDC. Il s’agit du niveau décentralisé (la structure faitière mise en place par les différentes catégories des femmes et les regroupements des femmes déjà structurés dans la base vers le haut de la pyramide) à cause de la légitimité des représentantes, de la durabilité du système et de la prise en compte de la femme à la structure de base.

La structure définie, il a été demandé aux participants de tracer une sorte de feuille de route pour la création du réseau des femmes dans les mines en RDC :

- Objectifs d’un tel réseau

- Activités préliminaires à mener et responsables

- Délai d’exécution de ces activités

- Appui à apporter pour y arriver

Les participants ont globalement opté pour :

- Le recensement et l’identification de toutes les associations des femmes dans les mines

- L’appui de la Banque mondiale à travers Promines pour un tel travail

Sur cette conclusion la 1ère conférence nationale sur les femmes dans les mines a vécu.

...

Télécharger :   txt (9.4 Kb)   pdf (54.4 Kb)   docx (15.8 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club