Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Mini-Anthologie cas

Par   •  28 Septembre 2017  •  1 379 Mots (6 Pages)  •  567 Vues

Page 1 sur 6

...

« L’éclair » a une notion d’éblouissement, de forte lumière aveuglante

« Violent » renforce la puissance, la force de l’éclair

« Divine » divinisation de la femme à qui l’homme s’adresse

« N’étant qu’homme mortel » montre ici qu’il n’est rien de plus que les autres mortels.

«Céleste » accentue la beauté de la femme en la rendant rare, difficile d’atteinte

« Me fit gouter la mort, la mort et la ruine » est ce qu’il a dû subir pour pouvoir atteindre cette femme

« Pour de nouveau venir à l’immortalité » l’auteur est passé par la mort pour renaître de nouveau, en étant immortel

Deuxième quatrain :

Ce qu’il pense de la femme, comme un message qu’il lui adresse

« Feu » apporte ici une notion de chaleur ardente, de passion

« Divin » donne une particularité divine à ce feu, il n’est pas comme les autres feux

« Brûla » ce que le feu lui fait, renforce la notion de passion, d’ardeur

« Mon essence » est une figure de style, une synecdoque, plus précisément, pour représenter tout son être, son existence, son humanité

« Céleste » renvoi encore à la notion de cieux, de divinité

« M’éprit et me ravit aux cieux » La femme s’est emparée de lui, en prend possession pour le rendre divin comme elle et l’amené là où elle vit, dans les Cieux parmi les autres dieux. « Cieux » est vu comme le lieu de résidence des dieux. « M’éprit » accentue la possession que la femme exerce sur l’homme. « Me ravit » renvoi à un acte de renaissance, de passer par la mort pour revenir immortel. « Ton âme était divine et la mienne fut telle »

- Troisième quatrain :

Contact direct avec la femme

- Quatrième quatrain :

Comparaison entre lui et les dieux

- Cinquième quatrain :

Il démontre qu’un dieu n’est pas parfait et fait des « bêtises » pour l’amour

- Sixième quatrain :

Les hommes ne sont pas mieux que les dieux => comparaison des dieux >

Présentation de l’auteur du poème baroque

Didier Venturini

Analyse du poème « La maison des ombres », Didier Venturini

Il est des ronces et du silence

Où se fatiguent moellons et tuiles

De cette maison qui prend patience

Sur son lopin comme en exil

Elle s’abandonne sans aucun cri

A cette lente progression du temps

Et seul le vent peut suivre ici

Ses lézardes et rides de ciment

Elle se repose sur cette colline

Où l’air vient lui brunir les flancs

Dans ses mousses passent encore des rythmes

Des soupirs des frisson’ments

Elle se laisse porter immobile

Par la voix lugubre des orages

Et les chênes lui font comme une île

Sur les traits sombres de son visage

Il est dans les oracles du soir

Sous la multitude des jours

Dans ces douloureuses langueurs noires

Un long rappel des doux séjours

Le chant de sa jeunesse passée

Quand l’homme frôlait le grain des murs

S’ajoute aux cimes des peupliers

Dans le solitude de l’azur

La vie s’est chargée de désert

Puis entrainée loin des paroles

Elle s’est défaite de ses repères

Comme une peau morte qui se désole

Alors qu’a-t-elle donc d’éternel

Peut-être ces pierres mêlées au lierre

Ou ces cailloux cornés de gel

Ou bien le spectre de ces lisières.

La forme du poème : Le poème est écrit en huit strophes quatrains, toutes les strophes sont hétérométriques (vers ayant différentes longueurs de syllabes). Les rimes sont en ABAB.

Champs lexicaux : -> La nature

->L’écoulement du temps

-> Le calme/ La tranquillité/ Le silence

-> Les ténèbres/la mort/ l’obscurité

Présentation de l’auteur de la chanson sélectionnée

Analyse d’une chanson : « Nantes », Barbara

Il pleut sur Nantes

Donne-moi la main

Le ciel de Nantes

Rends mon cur chagrin

Un matin comme celui-là

Il y a juste un an déjà

La ville avait ce teint blafard

Lorsque je sortis

...

Télécharger :   txt (9.2 Kb)   pdf (86.9 Kb)   docx (16.6 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club