Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Lecture Analytique quand vous serez bien vieille Ronsard

Par   •  13 Mai 2018  •  1 522 Mots (7 Pages)  •  1 129 Vues

Page 1 sur 7

...

est composé de plusieurs connecteurs temporels au début des quatrains :

«Quand» ; «Lors»

- 6 verbes au futur (serez, serrai, prendrai)

- Le poète invite Hélène à imaginer son avenir, il le lui décrit.

- 9 verbes au participes présents ( dévidant, filant,chantant), action monotones, lenteur, regret.

– Son chant, mentionné au v 3, est lui-même empreint de mélancolie ; il est tourné vers le passé ainsi que l’indique la proposition « du temps que j’étais belle ».

- Il s’agit donc pour le poète de sensibiliser Hélène et de l’inviter à profiter de ses avances tant qu’il est encore temps, afin de ne pas nourrir de regrets.

Le poète invite la destinataire à se projeter dans l’avenir pour se voir, s’imaginer en vieille femme. Cela ne peut que déplaire à la belle et lui faire éprouver des regrets. Même si le poète peut voir sa stratégie de séduction échouer auprès d’Hélène, il assure par ce poème une autre séduction, celle du lecteur et assure ainsi sa renommée. Ce sonnet constitue à ce titre également un éloge du poète et de la poésie.

II. Éloge de la poésie et du poète

1/ Le pouvoir de la poésie

- L’une des fonctions de la poésie est de célébrer la beauté, d’en faire l’éloge.

- Le poète est aussi celui qui va assurer le renom de la belle, celui qui va immortaliser le nom d’Hélène, car tel est le pouvoir de la poésie de traverser les siècles.

- « Ronsard me célébrait » : le verbe célébrer signifie ici rendre hommage, honorer, mais aussi rendre célèbre.

- Le verbe trouve un écho dans l’expression « bénissant votre nom » au v8

- L’expression « louange immortelle » témoigne aussi de ce pouvoir de la poésie d’immortaliser ce dont elle parle.

- Ce pouvoir est aussi souligné par sa capacité à réveiller la vieille servante. Ce réveil est aussi une valeur symbolique, il tire la servante du sommeil qui peut faire penser à la mort (légende d’Orphée).

2/ Auto – célébration

-Le nom du poète est présent deux fois et mis en valeur. Le 1er mot du v.4 et mis en valeur au v.7juste avant la césure a l’hémistiche.

- On perçoit donc l’omniprésence du poète tout au long des quatrains : V » et 4 puis 7 et v 8 « Bénissant votre nom » : ces vers évoquent ses poèmes, ses créations poétiques.

- Marque de la 1er personne est très présentes dans le tercets, (Je 2x) (mon repos, mon amour)

-Il semble presque parler de lui à la 3 ème pers : le nom de Ronsard ici désigne davantage l’homme de lettres que le simple individu. Il imagine ainsi son nom passé à la postérité après sa mort.

– L’expression « au bruit de Ronsard » relève de l’éloge ; il est ici question de son renom, de sa réputation.

– De même le gérondif « en s’émerveillant » v 3 traduit l’admiration pour ses vers qu’il prête à Hélène (pointe d’orgueil).

– La mort du poète est évoquée par deux périphrase (Je prendrai mon repos) et (je serai sous terre), ces deux périphrases sont aussi des euphémisme qui visent à adoucir la réalité de la mort.

– On peut parler d’autocélébration du poète, qui oppose au « fier dédain » de la belle, son orgueil de poète.

3/ Le message du «Carpe Diem»

- Le poème a une visé didactique : la destinataire (et le lecteur) doit intégrer le conseil donné pas le poète qui occupe les deux derniers vers du sonnet (la chute)

- 3 impératifs au v.13 et v.14 (Vivez! N’attendez, Cueillez!) : forte insistance sur le conseil donné.

- 2 indicateurs de temps (à demain) et (dès aujourd’hui): placé avant la césure à l’hémistiche, qui marquent l’urgence du conseil donné.

- (Vivez) et (Vie): montre qu’il s’agit bien de célébrer la vie.

Conclusion :

Au terme de notre analyse, il apparaît donc que ce sonnet, qui se présente comme un discours amoureux fictif, repose sur une stratégie de la séduction dans laquelle l’éloge du poète et de la poésie occupe une fonction argumentative certaine. Aimée du poète, la belle indifférente, a vu en effet son nom passer à la postérité, tout comme la Laure de

...

Télécharger :   txt (8.3 Kb)   pdf (49.7 Kb)   docx (14.8 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club