Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Monarchie en Grande Bretagne

Par   •  5 Novembre 2018  •  1 034 Mots (5 Pages)  •  65 Vues

Page 1 sur 5

...

doivent cohabiter et surtout collaborer ensemble .Montesquieu veut une

séparation souple des pouvoirs afin d’améliorer la collaboration il va devenir membre du

bicaméralisme afin que le gouvernement soit un gouvernement modéré . Il existe deux

types de séparations des pouvoirs une dites vertical et l’autre horizontales, nous nous

intéresserons à celle horizontales qui distingue deux types de régimes. Le régime

présidentiel qui est strict et de l’autre côté le régime parlementaire qui est plus souple.

Le régime présidentiel résulte d’une interprétation dite rigide de la théorie de

Montesquieu , dans ce régime l’exécutif est entre les mains du président cependant ce

pouvoir n’est pas responsable du corps législatif il en découle donc que le parlement ne

peut renverser le gouvernement et inversement .Le pouvoir judicaire quant à lui reste très

important en effet il peut faire office d’arbitre en cas de différent en les deux pouvoir cité

précédemment, telle est l’exemple du modèle américain. Ce modèle n’est cependant pas la

seule forme possible, en effet d’autre modèle-t- elle que le régime parlementaire.

Ce régime a l’inverse du présidentiel est constitué d’un pouvoir exécutif. Ce régime

basé sur une indépendance des organes puise ces origines chez Louis 16, cependant ce

système nécessite de garantir au législatif un moyen de pressions sur l’exécutif. Continuons

sur le modèle français le roi étant indétrônable les ministres prenaient donc la responsabilité

politique, suite à de nombreuse revendication au pouvoir le terme a gouvernement a

émergé. Ce pouvoir est donc devenu bicéphale il s’agit d’un mode d’organisation basé sur

une double structure du pouvoir. Le modèle du régime parlementaire dispose d’un président

chacun de ces actes sont signé et contre signé par les chefs du gouvernement, cette

politique est jointe à une théorie souples des différents organes mettant à profit la

collaboration de ces derniers ….Une autre visions est possible il s’agit de la séparation

vertical il s’agit ici de la recherche d’un équilibre du pouvoir entre le sommet et la base de

l’État, on parle d’autonomie qui sont concédée aux pouvoir locaux ( États-Unis avec le

fédéralisme)  , ou décentralisation des pouvoirs (En France ).En France il y a deux types de

décentralisation on parlent de décentralisation fonctionnelle et territoriale .La

décentralisation fonctionnelle consiste à reconnaître un pouvoir de décision a des services

publics autonome disposant de la personnalité moral , exemple les université « article 20 de

la loi n°84-52 du 26 janvier 1984) .

La décentralisation territoriale est la faite de reconnaître un pouvoir de décisions a des

collectivités territoriales, en France depuis la révision constitutionnelle du 28 mars 2003 il

existe cinq types de collectivité, les communes, les départements les régions les collectivités

d’outre-mer et celle a statut particulier.

Réside une idée de mythe en France en effet cette théorie serait validé par le faite

que cette séparation des pouvoirs n’est pas nette, le premier ministre peut s’il veut avoir

l’initiative sur des lois. De plus l’utilisation de l’article 49.3 de la constitution permet donc au

premier d’engager la responsabilité su gouvernement sur un projet de loi enfin le

gouvernement en cas de majorité parlementaire peut se doter d’un pouvoir accru. De plus

constitutionnellement le judicaire n’est qu’une autorité en positon au pouvoir

...

Télécharger :   txt (7.1 Kb)   pdf (47.6 Kb)   docx (14.1 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club