Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Politiques publiques

Par   •  15 Juin 2018  •  11 496 Mots (46 Pages)  •  568 Vues

Page 1 sur 46

...

Exemple 15

Des problèmes spécifiques :

Le programme national en vue de la réduction de la déscolarisation des filles dans le monde rural a du mal à fonctionner comme prévu. L’analyste de la politique éducative devra alors examiner le mode de fonctionnement du programme pour y détecter les causes de cette persistance et les relier au problème général (déscolarisation) :

- budgétisation inadéquate,

- faible implication des parties prenantes,

- non prise en compte des besoins différenciés des bénéficiaires et des territoires,

- faible coordination entre les différents échelons décisionnels, etc.

 L’arbre des problèmes

Afin d’optimiser la fonction de cet outil de diagnostic, il faudrait tenir compte des problèmes réellement existants, et non ceux imaginés ou futurs.

Il est aussi conseillé, avant de procéder à la construction d’un arbre des problèmes, de provoquer ou de participer à des brainstorming, jeux de rôle, simulations ou tout autre outil de discussion qui permettra de clarifier les diverses dimensions du problème, ses origines et ses effets.

Comment élaborer un arbre des problèmes ?

Schématiquement, l’arbre des problèmes se présente comme un ensemble de cartes superposées :

- la carte centrale (tige de l’arbre) correspond au problème focal.

- les cartes inférieures (racines de l’arbre) renvoient aux causes principales du problème.

- Les cartes supérieures (branches de l’arbre) correspondent aux effets du problème.

Exercice 5

Sur la base de la présentation ci-dessus, utilisez l’arbre ci-après pour définir le problème général de la santé reproductive des femmes au Maroc, ses causes principales et ses effets :

Domaine 4, objectif 12, p. 48

Structure d’un arbre des problèmes

[pic 2]

 Analyse des objectifs

Principe et méthode

L’analyse des objectifs n’est rien d’autre que l’analyse de l'arbre des problèmes transformée en arbre des objectifs (alternatives et solutions futures).

Son principe est facile : reformuler tous les problèmes en situations désirables :

Exercice 1

Deux étapes (exemple à partir de la politique de l’emploi) :

Étape 1 : transformer l’inégalité de revenu hommes/femmes, qui constitue le problème focal, en un objectif central (autonomisation économique des femmes) ;

Étape 2 : transformer les causes principales ou intermédiaires (pratiques discriminatoires des employeurs, stéréotypes de genre...) en moyens (protection juridique des femmes salariées, incitation/sanction des employeurs insensibles à l’égalité, etc.).

Un Conseil pratique

Avant de construire votre propre modèle d’arbre des objectifs, il faut prendre connaissance des documents référentiels (lois, conventions, charte nationale…) car, d’une manière générale, les objectifs d’une politique publique sont définis dans les documents référentiels de celle-ci.

 Analyse des stratégies

Qu’est-ce qu’une stratégie ?

L’analyse des stratégies n’est rien d’autre que la transformation des objectifs en choix d’actions.

Le dictionnaire Larousse définit la stratégie comme étant « l’art de combiner habilement des actions pour atteindre un but déterminé ».

L’analyse des stratégies consiste à faire ressortir et à analyser les stratégies potentielles censées contribuer à la résolution des problèmes. En d’autres termes, ce niveau de l’analyse permet de prendre des décisions relatives aux moyens à utiliser pour résoudre les problèmes identifiés. C’est donc un exercice de priorisation des options stratégiques en fonction de leur pertinence par rapport aux problèmes, aux moyens disponibles, aux objectifs et aux parties prenantes du projet.

Souvent, l’exercice de priorisation (hiérarchisation des stratégies) est difficile à mener.

Exemple

L’élimination ou la réduction des inégalités salariales entre hommes et femmes suppose un plan d’action axé sur deux stratégies complémentaires :

Une stratégie « formation à l’approche genre » et

Une stratégie « vigilance coercitive ». Une analyse fouillée de ces deux stratégies pourrait indiquer que la stratégie « formation » est la plus faisable, mais que la stratégie « vigilance coercitive » est la plus efficace. Le problème se pose donc en termes de hiérarchisation des stratégies.

Genre et élections : voie scandinave versus voie française

Questions à se poser pour une bonne hiérarchisation des objectifs :

- dans quelles mesures la stratégie en question est-elle capable de contribuer à l’objectif général du projet ?

- quelle est la faisabilité technique de la stratégie en question au regard des moyens disponibles ?

- quel est le degré d’acceptabilité et d’adhésion des différentes parties prenantes à cette stratégie ?

- quelles sont les implications de cette stratégie en termes de capital financier, de coûts de réalisation et de ressources humaines ?

- la stratégie en question contribuera-t-elle au renforcement des capacités des parties prenantes et des bénéficiaires ?

Conseil fondamental : l’analyse devrait porter sur les stratégies existantes, et non celles imaginées ou adoptés dans d’autres pays

Etapes

...

Télécharger :   txt (82.5 Kb)   pdf (154.1 Kb)   docx (65.3 Kb)  
Voir 45 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club