Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

"Il est hélas devenu évident aujourd'hui que notre technologie a dépassé notre humanité" - Einstein

Par   •  9 Avril 2018  •  2 477 Mots (10 Pages)  •  392 Vues

Page 1 sur 10

...

Considérons maintenant si, dans le futur, la technologie pourrait menacer ou remettre en question l’humanité. A ce jour, l’accélération de la robotisation ou l’émergence de mouvements comme le transhumanisme nous interpellent sur notre futur rapport à la technologie. Le transhumanisme se définit comme un mouvement culturel et intellectuel prônant l’usage de sciences et techniques dans le but de développer les capacités physiques et mentales des êtres humains afin de les libérer des affres inutiles et indésirables de la condition humaine. Avec des moyens colossaux et des connaissances scientifiques, la tentation est grande d’accélérer les progrès sans réfléchir à leurs conséquences. Remplacer un membre handicapé par une prothèse est un progrès appréciable de la médecine. Mais il nous semble inconcevable aujourd’hui de remplacer un membre biologique sain par un membre bionique, même si cela améliorait considérablement le quotidien de l’Homme en le dotant de nouvelles facultés. Pour convaincre le commun des mortels de l’intérêt de telles pratiques, les transhumanistes exaltent les progrès de la médecine comme étant nécessaire au bien-être de l’Homme. Ils diffusent des messages à travers le cinéma, les médias et les livres pour habituer notre esprit à penser différemment et pour banaliser notre regard sur leurs idées. Les films tels Iron Man, Robocop, Terminator ou encore Spiderman ne sont pas de simples films de science-fiction : ils recèlent en réalité un message fort et caché, celui du transhumanisme. Ce message prône le bien-être absolu, le confort, la santé pour tous, la sécurité et vante même l’égalité à tous les niveaux. Les transhumanistes veulent lutter contre toutes les maladies, menant à tous les fantasmes contraires aux lois naturelles comme prolonger la vie jusqu’à l’immortalité. Ils considèrent le vieillissement comme une maladie. « Nous serons comme des Dieux ! Les gens ne veulent pas l’entendre. Mais nous pourrons connaître les pensées de quelqu’un au Japon à Hawaï, n’importe où et à n’importe quel moment. Nous serons connectés à Google ! Se « débrancher » se fera au prix d’une grande solitude… », voilà les mots prononcés par Peter Diamondis, co-fondateur de l’université de « la singularité ». C’est du reste le thème du film Matrix où les hommes sont connectés à des ordinateurs et logiciels. Il apparaît clairement dans la situation abordée que l’Homme ne sera plus libre de ses pensées en étant constamment connecté au moteur de recherche Google ou aux réseaux sociaux. La plus grande source de recherche technoscientifique prônant l’Homme augmenté par la machine est l’armée américaine. Le but étant à l’origine de permettre aux soldats amputés de revenir rapidement sur le champ de bataille. On veut aussi obtenir des « super soldats » pouvant porter 80 kilos d’équipement sans aucun effort grâce à l’exosquelette Hulk. Nous pouvons en déduire que l’armée est l’une des meilleures sources de recherches pour augmenter l’Homme et aussi l’instigatrice de cette idée. Avec un peu d’imagination, rien ne paraît impossible, comme le montrent les exemples suivants. Ray Kurzweil, génie du transhumanisme, aimerait faire une copie robotique améliorée de son père décédé grâce à l’intelligence artificielle et à des traces d’ADN. Nous pourrons bientôt transférer nos cerveaux sur un ordinateur. L’esprit ainsi sauvegardé pourra être connecté à un robot et notre corps deviendra alors inutile. L’implantation d’une puce dans notre corps nous permettra d’être constamment connectés. Comme le révèle John Smart dans un documentaire, nous aurons nos téléphones au dos de nos mains avec un afficheur à cristaux liquides organiques. Cela nous permettra de savoir en permanence ce qui se passe autour de nous et d’échanger avec un ordinateur qui nous répondra. Mêmes les personnes tétraplégiques pourront être autonomes grâce au commandement par la pensée reliée à l’ordinateur. Mais il y a ici un paradoxe que j’aimerais clarifier : les transhumanistes, tels les dirigeants de Google, recherchent l’allongement de la vie humaine, la création d’êtres immortels, sans maladie ni défaut, mais ne réfléchissent pas aux conséquences. Citons par exemple la surpopulation, l’épuisement des ressources, sévissant déjà de nos jours, mais qui pourraient exploser avec l’émergence d’êtres immortels. Retenons de cet exemple que Google ne pense qu’au progrès sans se soucier des valeurs de l’Humain. Toutefois, nous constatons que la limite entre la médecine et l’augmentation semble déjà dépassée. L’Homme réparé, c’est-à-dire handicapé ou accidenté ayant subi une opération, deviendra augmenté grâce aux capacités supérieures des membres bioniques. On peut citer l’exemple du sprinter Oscar Pistorius et de ses prothèses. Et si l’Homme handicapé devient plus fort que les êtres sains, cela poussera ces derniers à devenir des cyborgs, des êtres humains augmentés portant des prothèses à la place de leurs membres sains. L’humain n’est plus au centre du monde, la machine le remplace progressivement. L’espèce humaine perd sa naturalité. Elle ne se sent plus en prise avec la nature. Elle s’en abstrait et court à sa perte. Un autre exemple parlant est celui du choix de l’enfant. Cette pratique, autorisée à Los Angeles, coûte 30'000 dollars et permet de choisir le sexe, ainsi que plusieurs paramètres comme la couleur des yeux, des cheveux ou encore la couleur de peau grâce au diagnostic préimplantatoire. Ceci est emblématique d’une réalité incontournable, à savoir que l’humain ne laisse plus rien au hasard, il cherche la perfection à n’importe quel prix. Avec cette méthode, les valeurs morales, fondatrices se perdent, car le nouveau-né n’aurait pas de ressemblance avec ses parents. Par conséquent, tous les enfants seraient parfaits et il n’y aurait plus de différences entre les ethnies. Prenons l’exemple des Chinois qui voulaient majoritairement des garçons : si tous les individus avaient eu les moyens de choisir le sexe du nouveau-né, le pays aurait couru à la catastrophe, puisqu’à ce jour les hommes sont déjà en surnombre. L’obsession du corps parfait ainsi que l’amélioration de l’Homme conduisent à l’eugénisme, c'est-à-dire à éliminer tous ceux qui ont moins de capacité. Cela signifie que si un animal sain a plus de capacités que l’Homme réduit, alors ce dernier doit être exterminé. Dans le transhumanisme, il n’y a pas de place pour les faibles. Seuls ceux qui acceptent le changement et le progrès survivront, les autres périront. Actuellement, nous sommes dans l’ère des robots. Dotés de plus en plus d’intelligence artificielle, ils

...

Télécharger :   txt (16.7 Kb)   pdf (59.8 Kb)   docx (16.7 Kb)  
Voir 9 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club