Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Cas de perenisation chapitre 6

Par   •  15 Janvier 2018  •  776 Mots (4 Pages)  •  122 Vues

Page 1 sur 4

...

Lorsque les pièces sont montées en 45 minutes, nous présentons des tarifs supérieurs à ceux du sous traitant. 4.15€ plus cher pour une piece, 8.30€ plus cher pour deux pieces.

D’autres points financiers à éclaircir.

Le fait est que le coût de fabrication seul n’est pas suffisant pour analyser les coûts que la sous traitance nous occasionnerait. Il faut également prendre en compte :

- Les frais de ports : le sous traitant nous impose-t-il des frais de port. Y aura-t-il un franco de port ? Si oui à partir de quel montant. Car si nous devons lui demander plus de produits que nous ne fabriquons sur une période donnée afin d’atteindre le franco, il n’y a là aucun intérêt. Si il n’y a pas de franco, ou s’il n’est pas atteint, à combien s’élèvent les frais de port. Le montant final reste-t-il attractif ?

- Les gestes commerciaux : Le sous traitant nous fait-il un geste commercial lorsque nous lui confions un grand nombre de pieces à monter ?

- Les délais de reglement : Faudra-t-il payer le sous traitant avant le reglement client ?

Est-ce seulement une question de coûts ?

Sans se baser sur l’éventuel intérêt économique, d’autre préoccupation naissent de la sous traitance.

En effet, se pose par la suite la question de la qualité. Ce sous traitant aux tarifs, de prime abord, attractifs propose t-il des services répondants à notre cahier des charges. Il faut se demander quelles sont nos garanties vis-à-vis de la qualité des produits que nous leur confieront.

Ne serait-il pas plus avantageux de se pencher sur la productivité de nos salariés ?

En effet, dans le cas où nos pièces sont montées en 45 minutes, le sous traitant est une alternative qui présente un avantage économique. A l’inverse, dans le cas où nos pièces sont montées en 30 minutes, la sous traitance perd tout intérets.

En définitive, la sous traitance n’est pas une décision qui se prend à la légère. Je pense que nous manquons d’informations sur ce sous traitant. Nous devons pouvoir obtenir un devis afin de réaliser des simulations (Respect du cahier des charges, frais de port, gestes commerciaux, délais de reglement). Mais il faut également nous orienter sur la productivité de l’atelier montage. Trouver une solution afin de rendre cet atelier plus productif. L’objectif ne pourrait-il pas être de monter toutes les pieces en 30 minutes ?

[pic 1]

...

Télécharger :   txt (4.9 Kb)   pdf (44.6 Kb)   docx (12.8 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club