Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Monarchies Héllénistiques

Par   •  9 Décembre 2018  •  Fiche  •  278 Mots (2 Pages)  •  17 Vues

Page 1 sur 2

1- Éclatement de l’empire d’Alexandre mais conservation d’une culture commune

L’Empire a éclaté ce sont les lieutenants d’Alexandre qui se partagent l’empire les « Diadoques »

Athènes ne se relève pas de cela, elle devient une ville universitaire.

L’Egypte revient à Ptolémée, La Grèce et la Macédoine seront conquises par Rome.

L’Asie revient à Célocosse.

Dorénavant, il y a une communauté hellénistique et de grands Etats.

Ces Etats conservent une unité culturelle, cette culture hellénistique est considérée comme supérieure + ces royaumes adoptent un modèle grec de constitution.

Ces civilisations sont brillantes, surtout en Egypte, les ptoléméens ont une culture évidente, ils attirent les savants et les intellectuels. La grande bibliothèque comprend 700 000 volumes, l’autre grande bibliothèque c’est celle de Pergame avec 400 000 volumes.

L’architecture, la sculpture, les arts se développent.

2- Des monarchies absolues

La royauté est absolue et considérée comme une possession personnelle, le souverain mérite ces avantages par la prise en charge de ces sujets. il doit être le bon gouvernant, s’il n’a pas ces vertus il est massacré par son peuple.

Le pouvoir est absolu, le roi gouverne avec un conseil d’amis, il est considéré comme un Dieu vivant, c’est un surhomme, un culte lui est rendu. C’est aussi un philosophe.

Il ne doit plus rendre de compte, il n’a aucun pouvoir terrestre au-dessus de lui, arbitraire, sans limite.

La première fonction du roi est d’être un guerrier.

Il n’y a plus de loi, le droit redevient une sorte de Thémis fondé sur la jurisprudence royale, tout le royaume appartient au roi qui en fait ce qu’il veut.

Le roi est la loi alors que dans la cité athénienne, c’est la loi qui était souveraine.

...

Télécharger :   txt (1.8 Kb)   pdf (34.4 Kb)   docx (10.7 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club