Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Étude CO

Par   •  26 Septembre 2017  •  1 767 Mots (8 Pages)  •  73 Vues

Page 1 sur 8

...

Le gestionnaire au sein d’une organisation, personne dont la tâche consiste à soutenir les efforts déployés par d’autres. Le gestionnaire efficace est celui qui aide le personnel à atteindre à la fois un rendement excellent et un degré élevé de satisfaction personnelle. Cette définition illustre les deux facettes de la tâche du gestionnaire : l’efficacité fonctionnelle c-a-d le rendement quantitatif et qualitatif d’une unité de travail par rapport aux objectifs fixé. et la satisfaction professionnelle le sentiment favorable qu’inspirent aux individus leur emploi et leur milieu de travail. Les fonctions du gestionnaire : planifier[m], Organiser[n], diriger[o], contrôler[p] Les rôles du gestionnaire : Interpersonnels[q], décisionnels[r], informationnels[s]. Les compétences du gestionnaire : Compétences techniques (aptitudes a effectuer certaines tâches spécialisé) Compétences humaines (aptitude qui permet de bien travailler avec d’autre) avec L’intelligence émotionnelle[t]

Compétences conceptuelle (aptitude qui contribue à l’analyse et à la résolution des problèmes complexes.)

Le gestionnaire immoral ne souscrit a aucun principe éthique quelque soit la situation, il agit et prend des décision uniquement en fonction de ses intérêts. Il agit contraire à l’éthique. Le gestionnaire amoral omet de considérer les enjeux éthique que soulèvent ses décisions ou son comportement , donc si il agit de facon contraire à l’éthique c’est involontairement. Il peut sagir de préjugé, de parti-pris en faveur d’un groupe d’appartenance, l’attribution injuste d’un mérite à soi-même, et de privilèges à des gens servent ses intérêts. Le gestionnaire moral intègre les principe et des visées dans son comportement personnel, adopte un comportement conforme à l’éthique comme but comme exigence. Conscience éthique conscience enrichie qui incite la personne à s’interroger systématiquement sur la valeur éthique de ses comportements.

Apprentissage changement durable du comportement résultant de l’expérience. Apprentissage continu diversité de situation par lesquelles le membre d’une organisation enrichit chaque jour son expérience. Apprentissage organisationnel processus d’acquisition de connaissances et d’utilisation de l’information qui permet aux organisations et à leurs membres de s’adapter aux circonstances.

CHAPITRE 2

VALEURS

Les valeurs sont défini comme les principes généraux qui orientent les actions et les jugements des gens, tant dans leur vie privée que professionnelle. Nos parents, nos amis nos enseignants et nos groupes de référence en général peuvent influer sur nos valeurs personnelles. Elles sont le fruit des apprentissages et de ses expériences dans le contexte culturel où il grandit.

Les valeurs finales indiquent les choix de l’individu quant aux buts et aux objectifs qu’il se fixe dans la vie.(Ex :Liberté, sagesse, beauté, sécurité familiale, bonheur) Les valeurs instrumentales concernent les moyens qu’il prend pour atteindre ces buts ; elle indiquent comment il pourra se comporter pour parvenir a ses fins selon l’importance qu’il accorde aux moyens.(l’honnêteté, l’imagination, l’indépendance, l’intelligence, La logique, la maitrise de soi)

Classification des valeurs de Allport selon 6 champs d’intérêt : Champ théorique[u], Champ Économique[v], Champ esthétique[w], Champ Social[x], Champ Politique[y], Champ religieux[z]

La grille de valeurs reliées au travail d’après Maglino et son équipe : L’accomplissement[aa], L’entraide[ab] et l’altruisme[ac], l’honnêteté[ad][ae], l’équité[af]. L’influence des valeurs en milieu de travail devient évidente lorsqu’il y a congruence de valeurs soit une situation ou des individus disent avoir la satisfaction d’être en contact avec d’autres personnes dont les valeurs sont similaires aux leurs. Quand elle fait défaut, on peut s’attendre a des conflits notamment sur les objectifs et les moyens a prendre pour les atteindre.

VALEURS ET LES CULTURES NATIONALES

On définit la culture comme le bagage commun de valeurs et de façons de faire d’un groupe d’une collectivité ou d’une société. Il inclut la façon dont les membres mangent, s’habillent, se saluent et agissent les uns envers les autres, leur manière d’éduquer les enfants, ainsi que leur façon d’aborder et de résoudre les problèmes du quotidien. Elle est ce qui nous distingue d’un autre groupe ainsi que nos interactions. L’intelligence culturelle est la capacité de reconnaître et de comprendre les traits propres a une culture, et d’agir efficacement en situation interculturelle.

Les dimensions des cultures nationales selon Hofstede la distance hiérarchique[ag], la maitrise de l’incertitude[ah], l’individualisme[ai], l’orientation masculine[aj], l’orientation à long terme et l’orientation a court terme[ak]

Traits culturels des gestionnaires québécois distance hiérarchique marquée[al], Forte maitrise de l’incertitude[am], Individualisme[an], Orientation féminine[ao].

PERSONNALITÉ

La personnalité est le profil global d’un individu ; combinaison de trait qui font de lui un être unique dans sa manière de se comporter et d’entrer en relation avec autrui. La personnalité profil d’une part de l’hérédité (soit les caractéristique physiques et le sexe) et environnement (facteurs culturels, facteurs sociaux, facteurs conjoncturels). Théories sur le développement de la personnalité les théories qui établissent des modèles et des typologies de l’évolution de la personnalité. La dynamique de la personnalité est la façon dont l’individu intègre et organise toutes les composantes et tous les traits de sa personnalité (traits sociaux, traits relatifs à la conception personnelle, du monde, traits d’adaptation affective). Ensuite il y a l’image de soi est la conception que chacun se fait de son identité sociale, physique, spirituelle et morale. Sentiment de compétence conviction intime qu’un individu a de pouvoir avec succès une tâche déterminée.

Les dimensions de la personnalité selon le modèle de 5 facteurs : l’extraversion,[ap] l’amabilité[aq], l’application[ar], la stabilité [as]émotionnelle, l’ouverture l’expérience[at].

Trois catégories de traits de personnalité :

-Les traits sociaux sont les caractéristiques apparentes

...

Télécharger :   txt (12.9 Kb)   pdf (89.8 Kb)   docx (14.3 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club