Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

La coordination des décisions économiques par l’échange

Par   •  8 Mai 2018  •  4 556 Mots (19 Pages)  •  101 Vues

Page 1 sur 19

...

[pic 4][pic 5][pic 6]

- L’autorégulation du marché en cas de déséquilibre

Un marché lorsqu’il est en déséquilibre (offre ≠ de la demande) va résoudre tout seul cette situation grâce au mécanisme de la flexibilité des prix qui lui permet de revenir à l’équilibre.

[pic 7]

[pic 8]

Remarque :

Le marché fonctionne tout seul, et s’autorégule par conséquent il n’est pas, nécessaire d’intervenir pour lutter contre les déséquilibres du marché, ce qui rend inutile, pour certaines économies, l’intervention de l’état.

Exemple du marché du travail :

[pic 9]

Le chômage c’est une offre supérieure à la demande, donc il faut que le salaire diminue, pour augmenter la demande et diminuer l’offre donc ça résoudrait le chômage.

- Economie de marché, libéralisme et capitalisme

- Le capitalisme

C’est une organisation économique où la propriété des moyens de productions (entreprises, machines …), ce que l’on appelle le facteur capital, appartiennent à des personnes privées, des capitalistes. Ce terme provient d’un philosophe et économiste du 19éme siècle. Carl Marx qui a développé une critique radicale du capitalisme qui a aboutie à l’idéologie du Marxisme, le communisme.

- Le libéralisme

C’est une organisation économique où les libertés économiques sont essentielles (liberté de commerce et d’industrie, de travail, contractuelle, libre échange …). Il prend sa source au 18éme siècle avec un philosophe des lumières et économisme Adam SMITH, il se résume par la phrase « Laisser faire, laisser passer. »

- L’économie de marché

C’est une organisation économique où le marché a la place centrale et constitue la réponse à toute question économique, notamment par le mécanisme de l’autorégulation.

Remarque :

Ces 3 concepts sont complémentaires, car toute économie du marché suppose une propriété privée des facteurs de production (capitalisme) et la mise en place des principales libertés économiques (libéralisme).

- La monnaie dans l’échange.

- Les fonctions monétaires (les rôles de la monnaie)

- Les rôles économiques

- Intermédiaire aux échanges

Avant la monnaie, les échanges économiques prenaient la forme du troc qui consistait à échanger un bien contre un autre bien. Or ce système présentait un certain nombre d’inconvénients, notamment il fallait deux biens de mêmes valeurs, et trouver deux personnes souhaitant réaliser l’échange. Très rapidement, la monnaie a été inventée (dès l’antiquité) pour faciliter les échanges et dissocier le troc en deux opérations, à savoir un achat et une vente. Par conséquent, la monnaie a permis le développement des échanges économiques et par conséquent les progrès de civilisation.

- Unité de compte

La monnaie permet de fixer une valeur au bien en fonction d’une référence commune, l’étalon. Ainsi la monnaie permet d’économiser de l’information puisqu’il n’est plus nécessaire d’exprimer les prix du bien en fonction des autres biens. La monnaie facilite l’arithmétique et la comptabilité et permet de faciliter les échanges.

- Instrument de réserve en valeur (épargner)

La monnaie permet de mettre en réserve de la valeur et de la reporter dans le temps car elle cumule un certain nombre de qualités notamment le fait qu’elle soit durable, et qu’elle ne se déprécie pas dans le temps, donc c’est vrai pour les monnaies métalliques (l’or et l’argent), donc ça l’est aujourd’hui qu’à une seule condition : il est nécessaire que les taux d’intérêts pratiqué par les banques soient supérieurs au taux d’inflation (hausse durable et généralisée des prix) qui a comme conséquences de faire perdre de la valeur à la monnaie.

- Les rôles sociaux / Fonctions sociales de la monnaie

La monnaie est aussi utile pour la société, d’une part elle permet de pacifier les relations entre les individus car en permettant l’échange elle évite un certain nombre de conflit notamment ceux liés à la convoitise. La monnaie permet les échanges économiques, ce qui crée du lien entre les personnes. Et enfin, la monnaie confère un statut social, autrement dit, la place de l’individu dans la société.

- Les différentes formes de monnaie

- L’historique de la monnaie

- La monnaie marchandises

La première monnaie créée remplaçant le troc a été la monnaie marchandise. Ici on choisit un bien qui en plus de son utilité économique est désigné comme monnaie devant assurer les trois fonctions monétaires à savoir : instruments d’échange, unité de compte et réserve de valeur.

C’était le bétail, le thé, le coquillage, les peaux de bêtes, et du sucre.

- Les monnaies métalliques

Très rapidement les métaux se sont imposés, principalement l’or et l’argent car ils cumulaient l’ensemble des qualités pour assurer les fonctions monétaires à savoir qu’ils sont durables (pas de perte de valeur), qu’ils sont faciles à travailler donc divisibles, qu’ils sont homogènes (identiques entre eux), et enfin qu’ils sont rares permettant de concentrer une forte valeur sous un faible volume pour qu’ils soient plus facilement transportable.

- Les monnaies papiers

Pour des questions de facilité et de sécurité, le papier à peu à peu remplacé les métaux, cela a commencé avec les certificats de dépôts qui prouvaient que l’on était propriétaire de métaux à la banque ; Cela s’est poursuivi avec la circulation de ces certificats de dépôts comme moyen de payement grâce au mécanisme de l’endossement. Cela s’est poursuivi par l’émission

...

Télécharger :   txt (30.4 Kb)   pdf (80.1 Kb)   docx (28.5 Kb)  
Voir 18 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club