Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Réalisez l'analyse stratégique d'une organisation de votre choix

Par   •  4 Octobre 2017  •  3 037 Mots (13 Pages)  •  122 Vues

Page 1 sur 13

...

ils ont aussi adapté la fromagerie de Granby pour la fabrication de mozzarella de type italien. En 2007, il y a eu l’ «Acquisition de Bright Cheese House à Woodstock, en Ontario, entreprise spécialisée dans le conditionnement des produits fromagers destinés aux marchés industriels et du détail» . Il y a aussi eu beaucoup d’acquisitions d’usines aux États-Unis et dans les autres provinces du Canada. Leurs domaines d’activités se concentrent surtout sur les produits laitiers, les fromages fins et les yogourts(Yoplait). En voyant plus grand que les centaines d’autres coopératives de l’époque, Agropur a non seulement su rester bien vivante, mais elle a aussi franchi les barrières, voir même les frontières, pour devenir ce qu’elle est aujourd’hui. Les membres de la coopérative ont été audacieux en faisant certains choix qu’ils ont parfois laissés de côté avec les années. Dès le départ, les membres s’étaient dotés d’une vision futuriste avec de grandes ambitions. L’avenir leur aura donné raison, car Agropur est maintenant l’un des chefs de file de la production et de la transformation du lait au Canada.

Maintenant, les caractéristiques de l’environnement et des concurrents.

Agropur, étant dans les meneurs de l’industrie, a très certainement quelques concurrents, car le marché de l’alimentation nous offre une multitude d’options de produits pour notre consommation. Parlons tout d’abord de l’environnement économique. Il y a 12 membres administrateurs, plus trois qui ne sont pas des membres de la coopérative, qui font partie du conseil d’administration. Ils sont élus par les délégués, pour un mandat de 3 ans, lors d’un assemblé général. Les délégués (1 pour 10 membres), sont quant à eux élus par les membres (environ 3449) lors de ces mêmes assemblés.

«Les membres d’Agropur bénéficient d’une vie associative des plus riches. Cet esprit de coopération se traduit par une communication soutenue entre les membres et leurs dirigeants par le biais de divers événements tels que l’Assemblée générale annuelle, les assemblées régionales, l’assemblée d’été et les diverses réunions de membres et d’animateurs. Les membres sont également informés des activités et résultats de leur coopérative grâce à différents outils de communication, par exemple, le rapport trimestriel, le rapport annuel et le journal interne de l’entreprise, Intercom. Ces outils et événements favorisent les échanges, tout en permettant aux propriétaires de l’entreprise de prendre le pouls quant au développement de leur coopérative.

Les quelques 3 449 membres d’Agropur, propriétaires de leur coopérative, retirent également les excédents générés par les opérations commerciales. Ces cinq dernières années seulement, les ristournes aux membres se sont élevées à plus de 500 millions de dollars, ce qui représente un apport économique important dans les régions où les membres sont présents.»

Ce sont donc tous les membres de la coopérative qui bénéficient des surplus générés. Ils ont aussi le pouvoir de nommer ceux qui les représentent au conseil d’administration. Les membres sont donc les actionnaires de la coopérative. C’est le CA qui prend les décisions en ce qui concerne les investissements, l’emprunt et la distribution des ristournes aux actionnaires. Parlons maintenant de la Commission canadienne du lait (CCL), qui a pour «mandat de coordonner les politiques laitières fédérales et provinciales» . Agropur est régie par cette commission qui existe depuis 1966. La CCL dit agir en tant que facilitateur pour les producteurs et les entreprises laitières au Canada. Agropur fait aussi son passage sous une charte fédérale, soit la Loi canadienne sur les coopératives. L’article 3 (1) de la loi nous indique le but de cette loi : « 3. (1) La présente loi a pour objet de réglementer les entreprises commerciales de personnes qui se sont associées de manière démocratique dans la poursuite d’un but commun et de promouvoir l’uniformisation du droit des affaires régissant les coopératives au Canada.» Ils sont soumis à de multiples lois, politiques et règlements gouvernementaux en ce qui à trait particulièrement à la production et à la distribution de produits alimentaires. Selon le rapport annuel de 2014 de la coopérative, le resserrement ou le changement de certaines lois, auxquelles Agropur est régie, pourrait faire en sorte de modifier leurs activités ou entrainer des coûts supplémentaires afin de respecter de tels changements. Il est donc primordial pour la coopérative de tenir compte de ce facteur de l’environnement économique dans ses projections. Si elle ne respecte pas les changements émis par le gouvernement, elle s’expose à des sanctions, des pénalités ou des amendes. La concurrence joue aussi un rôle dans cet environnement. Nous le savons tous, dans l’alimentation, ce ne sont pas les choix qui manquent. Dans le domaine de la fabrication du lait de consommation, il y a trois gros joueurs au Canada, soit: Agropur, en tête de liste, ainsi que Parmalat et Saputo. Depuis peu, Agropur a la plus grosse part du marché pour le lait de consommation. Avec l’acquisition d’un gros nom au Nouveau-Brunswick, ils ont pu se hisser au premier rang dans cette catégorie. Dans le domaine du fromage, il y a bien sûr Saputo, qui est le principal concurrent d’Agropur, ainsi qu’Arla food, pour le fromage industriel ainsi que les fromages fins.

En ce qui concerne le yogourt, il y a là aussi plusieurs concurrents; le plus important étant Danone. Ce dernier est le plus gros producteur de yogourt au monde. Voilà donc un gros concurrent pour Agropur, et sa coentreprise Aliment Ultima, qui, depuis 2 ans et demi maintenant, fabriquent leur propre yogourt (Iögo). Ils sont aussi toujours et encore les distributeurs pour Yoplait au Canada, jusqu’à échéance de leur contrat avec eux.

Finalement, les compétences stratégiques.

Quelles missions et visions la coopérative se donne-t-elle?

« Notre mission est d’offrir une gamme étendue de produits laitiers de qualité répondant aux attentes actuelles et futures des consommateurs. Notre vision, consolider notre position de chef de file canadien, devenir un joueur significatif à l’échelle nord-américaine et nous développer sur les marchés internationaux des produits laitiers. » Il est clair que d’offrir le plus de produits de qualité possibles est très important pour la coopérative. Elle désire absolument donner ce qu’elle a de meilleur à ses clients, tout en leur offrant une diversité de produits, pour tous les goûts

...

Télécharger :   txt (19.8 Kb)   pdf (121.1 Kb)   docx (17 Kb)  
Voir 12 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club