Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Management BTS AM

Par   •  4 Janvier 2018  •  2 409 Mots (10 Pages)  •  128 Vues

Page 1 sur 10

...

- La logique managériale

- Identifier le rôle du manageur au sein de l’entreprise

- Planifier

- Organiser

- Coordonner

- Commander

- Contrôler

Les managers ne sont pas toujours rationnels en raison des évènements extérieurs et c’est un être humain.

- Manager : définir les buts, coordonne les efforts des membres du groupe pour atteindre les objectifs fixés.

- Relations interpersonnelles : représentant, leader, agent de liaison

Information : guide, propagateur d’information, porte-parole

Act. Décisions : entrepreneur, régulateur, répartiteur, négociateur

- Etudier les missions confiées à Hervé Parizot et ainsi en déduire ce qui différencie la logique entrepreneuriale de la logique managériale

- Faire évoluer les méthodes de travail => esprit d’ouverture

- Contact permanent avec les collaborateurs (réunions, séminaires)

- Rationaliser

- Rigueur au fonctionnement de l’entreprise

- Assurer la sécurité de l’entreprise

- Cohésion du groupe

Entrepreneur : celui qui invente, conçoit de nouveaux concepts, imagine

Manager : s’adapter, faire en sorte d’assurer la réalisation des projets, gérer, organiser concrètement, être créatif dans ses méthodes => doit maîtriser les risques

- Analyser la complémentarité de l’entrepreneur et du manager au sein de l’entreprise

Pour qu’une entreprise assure sa pérennité, elle doit constamment innover et être gérée de manière rigoureuse afin d’optimiser ses ressources et atteindre les objectifs.

---------------------------------------------------------------

Complémentarité

Entrepreneur

Manager

- Projet d’entreprise

Prend des risques

Assure la sécurité de l’entreprise

- Ressources

Trouver de nouvelles ressources

Optimiser les ressources

- Stratégie

Définie par l’entrepreneur

Mise en œuvre par le manager

Synthèse :

Alors que la logique entrepreneuriale s’appuie sur la prise de risques et la recherche d’opportunités, la logique managériale s’inscrit dans une optique de continuité d’exploitation et d’optimisation des ressources.

- Les spécificités de la démarche managériale

- Définition du manager

Le manager doit définir les buts, coordonne les efforts des membres du groupe pour atteindre les objectifs fixés.

- Différences entre manager et entrepreneur

L’entrepreneur est celui qui invente, conçoit de nouveaux concepts, imagine. Le manager doit savoir s’adapter, faire en sorte d’assurer la réalisation des projets, gérer, organiser concrètement, être créatif dans ses méthodes. Il doit maîtriser les risques

- Les outils du manager

- Démarche managériale

Lorsque le manager ce trouve façon a un problème :

- Analyse détaillée du problème

- Formulation de toutes les solutions possibles (avantages/inconvénients)

- Choix de la meilleure solution

- Mise en œuvre de la solution choisie

- Contrôle et mise en œuvre éventuelle d’action(s) corrective(s)

- Les outils du manager

- Etudes de marché

- Choix d’investissement

- Plan de financement

La complémentarité des logiques entrepreneuriale et managériale

Pour qu’une entreprise assure sa pérennité, elle doit constamment innover et être gérée de manière rigoureuse afin d’optimiser ses ressources et atteindre les objectifs. L’entrepreneur doit savoir prendre des risques, trouver de nouvelles ressources et définir une stratégie. Quant au manager, il doit assurer la sécurité de l’entreprise, optimiser les ressources et mettre en œuvre la stratégie de l’entrepreneur.

Deux logiques peuvent soutenir une entreprise : la logique entrepreneuriale fondée sur la prise de risques ainsi que sur la créativité et la logique managériale axée sur l’optimisation des ressources confiées au manager

- La logique entrepreneuriale

- L’entrepreneur selon Schumpeter (1928)

Schumpeter estime que l’innovation permet de sortir l’économie d’un état stationnaire. L’entrepreneur incarne le pari de l’innovation. Ainsi, l’entrepreneur a vocation à prendre des initiatives et à créer. L’entrepreneur de Schumpeter s’investit personnellement dans son projet, il en délègue peu la réalisation. Cependant, il veille à ce que les membres de l’entreprise soient réceptifs en suscitant leur adhésion aux valeurs qu’il défend. Pour Schumpeter, cette fonction d’innovation peut se traduire par les réalisations suivantes :

- production de nouveaux produits ;

- développement de nouvelles méthodes de production

...

Télécharger :   txt (17.8 Kb)   pdf (65.4 Kb)   docx (580.2 Kb)  
Voir 9 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club