Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Cours TES SES chap1 ECO: quelles sont les sources de la croissance ?

Par   •  29 Octobre 2018  •  8 360 Mots (34 Pages)  •  544 Vues

Page 1 sur 34

...

de la production marchande: se fait avec la valeur de la VA

-l’estimation de la prod non-marchande: à hauteur de son cout de production

Le PiB ne mesure pas:

-la production domestique des ménages (prod personnelle) ex: potager, garder petit frère.. mais elle a quand meme une valeur (ex: la cuisinière)

-l’activité souterraine (=le travail au black), soit une activité légale non déclarée ou aussi une activité illégale.

-le reste de la production non-marchande (soit le bénévolat ou autre..)

-les externalités négatives, liées à la production (comme la pollution) qui épuisent les ressources non renouvelables.

-Le PiB par habitant car il ne reflète pas toujours le niveau de vie: -une inégalité des revenus (répartition) -il y a des inégalités du patrimoine.

Le PiB n’est pas un indicateur de bien-être

La croissance et le développement ne sont pas forcement en lien. Le PiB mesure des richesses matérielles, mais la richesses d’une nation n’est pas que matérielle. Il faut également prendre en compte des éléments portant sur la qualité de vie.

Invention de l’indicateur IDH (indice de développement humain) pour mesurer le développement et la croissance d’une nation.

Son indice est compris entre 0 et 1

Il prend en compte 3 caractéristiques:

-le PiB par habitant , chaque pays a une note entre 0 et 1

-l’esperance de vie, « 

-le niveau d’instruction, «   

= on fait la moyenne et cela donne l’IDH

la classement IDH est toujours différent du classement du PiB par habitant.

Il y a donc un meilleure IDH dans les pays ayant un système de redistribution mieux organisé (sécurité sociale, retraite, éducation..)

LE PIB VERT: consiste à ajouter l’évolution du capital humain et l’évolution du capital naturel au volume de production mesuré classiquement par le PiB.

Ainsi, un production dégradant le capital humain ou naturel (ex: émission de CO2) est donc diminuée du capital consommée et inversement pour les productions positives.

Pour la Chine et l’Inde, elles voient leur PiB vert progresser beaucoup moins vite que leur PiB normal.

PiB vert= PiB - atteintes au capital humain&naturel

Donc souvent PiB vert < PiB

L’intérêt est de se rendre compte de toutes les externalités de la production.

Difficulté du PiB vert: réussir à donner des valeurs chiffrées à des valeurs quantitatives/concepts

D-Les différentes formes de croissance

Les économistes en distinguent plusieurs formes:

1ère distinction

-croissance extensive : obtenue grâce à l’augmentation des facteurs de production (plus de machines= plus de production) signifie qu’on étend (comme avec l’agriculture extensive)

-croissance intensive : obtenue grâce à une meilleure utilisation des facteurs de production

2ème distinction

-croissance observée: croissance réelle obtenue dans un pays

-croissance potentielle: celle obtenue en utilisant l’ensemble des facteurs disponibles dans une économie (=celle qu’on aurait si tout le monde travaillait, si tout les terrains, immeubles étaient utilisés)

si observée < potentielle :signifie qu’il y a du chômage, du sous-emploi

si observée > potentielle :est la phase que connaissent les pays émergents, ce qui traduit d’une forte inflation(=O>D) car plein emploi et recours à l’immigration (lex: lors des 30Glorieuses)

Quand une politique économique est qualifiée de relance c’est que :

croissance observée < potentielle

Quand on qualifie une politique de rigueur: observée > potentielle

Les politiques économiques ont pour but de réajuster au mieux l’économie.

II.Les différents déterminants de la croissance

Il y a différentes sources de la croissance:

-les facteurs de production

-les institutions

-le progrès technique

-l’accumulation des facteurs k (capital)

A- Les facteurs de production

Le produit marginal est la production réalisée par chaque travailleur supplémentaire, s’il est décroissant on peut le lier avec la loi des rendements décroissants = la hausse d’un des facteurs de production, les autres étant constants amènent à une hausse de plus en plus petites de la production.

Une fonction de production:

y= L + K soit y la fonction de production

La productivité -du facteur travail L: L= P/l

- du facteur capital K: K= P/K

- par tête = P/ nbr de travailleurs

- horaire = P/ nbr d’heures travaillées

variationY= variationL + variationK + e (progrès technique)

La croissance dans les pays développés s’explique par le résidu de Solow soit le progrès technique, grâce à l’amélioration des facteurs de production plus que pour la quantité acquise.

Ainsi l’amélioration des facteurs de production (=la hausse des qualifications, meilleure utilisation

...

Télécharger :   txt (56.4 Kb)   pdf (117.2 Kb)   docx (49.5 Kb)  
Voir 33 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club