Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Christine film

Par   •  11 Novembre 2017  •  992 Mots (4 Pages)  •  525 Vues

Page 1 sur 4

...

a nécessité 23 voitures afin de réaliser l’intégralité des scènes de Christine. Car durant l’histoire, celle-ci est de nombreuse fois détruite, brûlée, écrasée… Dans certaine scène la voiture se répare toute seule, les effets spéciaux mis en œuvre afin de rendre cet effet visuel crédible sont très bien réalisés surtout pour un film des années 1980.

Analyse/thème d’étude:

Ce film est en parfaite concordance avec le thème étudié en cours : les objets et les rapports que l’on entretient avec eux. Dans cette œuvre cinématographique, le héros est obnubilé par sa voiture. Elle occupe la moindre de ses pensées, la moindre de ses conversations. Au début du film, Arnie est un adolescent timide et qui n’a pas confiance en lui, il obéit à toutes les attentes de ses parents et il n’ose pas imposer sa volonté. Mais dès lors qu’il se met à réparer Christine, son comportement change. Il devient plus autoritaire, la relation avec ses parents est dès lors conflictuelle. Cette voiture, qui peut être associé au mal, voire au Diable à cause de sa couleur rouge sang et de son attitude caractérielle et meurtrière, fascine ses propriétaires même si ceux-ci finissent par en mourir. L’objet n’est plus seulement l’outil de son propriétaire, il en prend le contrôle et affecte son comportement.

Avis personnel:

Ce film réalisé par John Carpenter, est une œuvre cinématographique que j’apprécie beaucoup. Elle nous plonge dans l’univers de Stephen King, qui est un écrivain mondialement connu pour ses histoires d’horreur fantastique et leur adaptation au 7ème art : Les Evadés, Shining, la Ligne Verte, Carrie, Misery… Ce film est une brillante adaptation du livre. L’acteur qui joue le personnage d’Arnie (Keith GORDON) a tout à fait compris son personnage et la relation entre lui et la voiture est parfaitement transposée à l’écran. De plus cette œuvre est désormais devenu un classique des années 1980, qu’on continu de regarder avec grand plaisir car les effets spéciaux (la voiture qui se répare elle-même) n’ont pas pris une ride.

...

Télécharger :   txt (4.9 Kb)   pdf (71.2 Kb)   docx (10.6 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club