Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Trans-Europ-Express, Alain Robbe-Grillet

Par   •  21 Octobre 2018  •  1 470 Mots (6 Pages)  •  459 Vues

Page 1 sur 6

...

Puis finalement, je traiterai des principaux personnages. Plus précisément du personnage d’Élias. Celui-ci n’est pas un héros. Au contraire, il est loin de l’être. Effectivement Elias est loin d’être une bonne personne. Il est d’ailleurs ce qu’on appelle un antihéros. C’est-à-dire que c’est le personnage principal d’un film où le héros ne fait pas les actions habituelles d’un héros normal. Même, parfois, il ne respecte absolument aucune caractéristique d’un héros habituel. Par ailleurs son histoire reflète parfaitement celle d’un antihéros. C’est-à-dire qu’il doit transporter une valise avec de la drogue jusqu’à Paris. Cela me fait étrangement penser à l’histoire de Tony Montana. Ils se servent de la drogue pour se faire une fortune. Un héros normal ne ferait pas ces genres de choses. C’est pourquoi il reflète très bien les caractéristiques d’un antihéros. Prenons pour exemple une des scènes du train pour démontrer qu’Élias est un antihéros. Vers la neuvième minute du film, il s’assit dans le train avec les acteurs réalisant le script. C’est alors qu’il regarde les autres personnes de la cabine avec un air de dégout et de manque de solitude. Alors il tente de lire, mais il y a sans cesse des regards malaisant se promenant entre chaque personne de la cabine du train. C’est alors qu’il se leva et prit ses affaires pour trouver une autre cabine. Après son départ, les gens étant assis dans la cabine dirent qu’il est dingue. Un héros normal ne ferait pas ces gens de choses. Je me servirai de sa première rencontre avec Mathieu comme deuxième exemple. Mathieu est un jeune homme qu’Élias a rencontré dans un café puis qu’il a revu sur le bord de l’eau. À cet instant, Élias lui a parlé bêtement dès qu’il l’a vu. Sans dire bonjour ou quoi que ce soit poliment comme quelqu’un de normal ferait. Tandis que Mathieu l’a invité à dormir chez lui comme une personne responsable. Selon moi, simplement avec cette action Mathieu représente mieux un héros qu’Élias. Élias fut un long moment sur ses gardes envers le jeune homme. Pourtant, celui-ci l’a invité à dormir chez lui, car il n’avait pas d’endroit où loger. Cependant, tout le long de cette scène, Élias resta bête et n’a pas eu de sourire du tout. Élias est tout de même allé dormir chez lui, dans sa chambre avec l’affiche de Bons Baisers de Russie. On confirme ici que le héros est en fait un antihéros. Premièrement, un héros normal n’aurait pas été dormir chez quelqu’un qu’il ne connaît pas. Puis deuxièmement, en croisant un jeune homme dehors, il n’aurait pas été lui parler bêtement, mais bien avec du respect. Donc, le personnage principal de ce film, Élias, n’est pas un héros, mais un antihéros à cause de sa mission principale et sa manière d’agir envers les autres.

En guise de conclusion, le film Trans-Europ-Express contient tout de sortes de références au cinéma moderne. C’est d’ailleurs ce qui en fait un film du cinéma moderne. Le simple fait de savoir que le réalisateur du film incarne le réalisateur du film lui-même nous indique que ce n’est pas un film normal du cinéma classique. De plus, la structure, la mise en scène, l’esthétique et les personnages étranges nous le prouvent. Puis avec tous ces regards vers la caméra puis avec tous ces jump-cuts, il est évident qu’il ne s’agit pas ici d’un film du cinéma classique normal. Trans-Europ-Express pourrait bien faire partie des films représentant le mieux le cinéma moderne.

...

Télécharger :   txt (9.1 Kb)   pdf (47.1 Kb)   docx (12.9 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club