Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

La musique de cabaret

Par   •  15 Juin 2017  •  Étude de cas  •  602 Mots (3 Pages)  •  258 Vues

Page 1 sur 3

La musique de cabaret

Cette recherche vise à exposer brièvement l'histoire de la musique de cabaret en France, qui est née à Belle Époque et a survécu à la période entre les deux guerres mondiales. La Belle Époque a été une période culturelle entre 1871-1914, dans lequel l'expression artistique a été intensément développée. Dans les arts visuels, on trouve l'Impressionnisme et l’Art Nouveau. Dans la littérature française est né le hermetisme symboliste de Mallarmé. Dans le domaine musical, on a vécu l'expérience de la musique impressionniste, principalement représenté par Debussy et Ravel, et des chansons de cabaret, chorégraphié par le célèbre Cancan. Des chanteurs comme Maurice Chevalier et Mistinguett ont marqué les cafés de nuit et cabarets.

Les Cabarets exerçaient un rôle socio-culturel important, protestaient la morale de l'époque, où la danse (Cancan) a été considerée - par les autorités et certaines couches sociales - immorale et honteuse. Les Cabarets ont également innové la fourniture de services, car - en plus des spectacles – ils ont aussi travaillé comme des bares, des cafés et des restaurants. Il était un place créé pour explorer de nouvelles relations entre l'art et la vie, en raison de présenter, artistiquement, des choses qui étaient souvent censurées. Parmi les plus célèbres, on peut mentionner Le Moulin Rouge, les Folies Bergère et Le Gerny’s.

Pendant la Belle Époque, l’art a acquis un nouveau rôle dans la société ; elle a devenu une protagoniste. Les expressions artistiques, l'appréciation du monde esthétique, le Beau et le Sublime, étaient les priorités d'une partie importante de la population européenne, principalement, française. Même dans la pensée philosophique et politique, les problèmes discutés dans les grandes œuvres avaient un contenu esthétique très élevé, pas étonnant que la phénoménologie commence à gagner de la force.

Dans cette période entouré d'artistes, la musique a été marquée tant par son style érudit quant par son style populaire. Le mouvement impressionniste répresent l’érudit, il vient comme une réponse aux excès du romantisme. La musique impressionniste était plus prêt d'utiliser de dissonance et des échelles hexaphoniques, adepte à des formes courtes commes des préludes et nocturnes. Dans le mouvement populaire, les compositeurs qui ont joué dans les cafés et cabarets, de plus en plus imprimaient dans la musique, un rythme joyeux et festif, qui a collaboré à la préparation des chorégraphies du Cancan.

Lorsque que la Seconde Guerre Mondiale a commencé, la Belle Époque n'a plus de sens, surtout dans une société entachée par le gris des débris des armes à feu et par la perception de comment l'homme peut être destructrif. Les classes

...

Télécharger :   txt (3.9 Kb)   pdf (42 Kb)   docx (9.5 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club