Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Problème de la dette des pays en développement

Par   •  21 Mars 2019  •  Fiche  •  3 782 Mots (16 Pages)  •  76 Vues

Page 1 sur 16

Sujet : Comment traiter le problème de la dette des pays en développement ?

Introduction

        Depuis l’effondrement du monde bipolaire en 1990, de nouveaux acteurs apparaissent sur la scène internationale et comptent bien bousculer l’ordre mondial. Ce désir de renouveau est incarné par les pays dits « en développement ».

        Ces pays n’ont pas pour autant atteint le même stade de développement et leurs situations sont très contrastées. On peut ainsi distinguer plusieurs types de pays parmi les pays en développement. Les Nouveaux Pays Industrialisés (NPI) se situent dans la partie supérieure de cet ensemble et on presque rattrapés les pays développés. Les Pays les Moins Avancés (PMA) sont les pays les plus pauvres du globe mais sont pour autant considérés en développement. Enfin les pays intermédiaires se situent entre ces deux bornes et encore une fois, leurs situations ne sont pas identiques. On différencie ainsi trois types de pays parmi ces derniers, les pays exportateurs de pétrole (comme l’Arabie Saoudite, le Qatar, etc.), les économies en transition (les anciens pays communistes d’Europe Orientale) et les pays intermédiaires (l’Afrique du Nord par exemple)   [pic 1]

Nouveaux Pays Industrialisées               Pays les Moins Avancés                Autres pays en développement                             

         Cependant, la croissance rapide des ces pays s’est accompagnée d’un surendettement conséquent de ceux-ci, mettant en péril leur développement. Ainsi, il devient plus qu’urgent d’envisager des solutions viables et durables au grand problème de la dette des pays en développement. Ainsi, l’Organisation des Nations Unies (ONU) a fait de la réduction de la dette une de leur priorité en l’inscrivant dans les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD). Les OMD entrent dans le cadre d’un plan ambitieux de l’ONU afin d’accélérer le développement.

        

Définition des termes clefs

        Pays en développement

On entendra par pays en développement l’ensemble des pays les moins développés économiquement. La distinction entre les pays dits développés et les pays en développement s’effectue principalement au niveau du Produit Intérieur Brut (PIB) et de l’Indice de Développement Humain (IDH). Cependant, il n’existe pas vraiment de critères précis permettants de dégager un seuil de développement qui servirait de frontière entre les deux groupes. Il s’agit donc d’une définition très vague qui reflète très mal une réalité beaucoup plus contrastée.

        Dette

Une dette est une somme d’argent qu’un débiteur doit à un créancier. Il existe différents types de dettes au niveau d’un pays. La dette publique est l’ensemble des dettes d’un État et des organismes publics. La dette extérieure représente l’ensemble des dettes de tous les agents économiques d’un pays envers un autre. La dette souveraine désigne l’ensemble des dettes d’un État vis à vis d’un pays. Le montant total des dettes d’un agent économique est appelée endettement.

        Dette odieuse

La dette odieuse désigne l’ensemble des dettes d’un Etat contractées par un regime dictatorial afin de consolider son pouvoir population et non afin de servir les intérêts des populations. Lorsque Alexander Sachs définit cette notion en 1927, il ajoute que les créanciers ont conscience de la destination « odieuse » des fonds prêtés.

 

        Insolvabilité d’une dette

Lorsqu’un débiteur est dans l’incapacité de rembourser ses créanciers, sa dette est insolvable. Dans le cadre d’un État, on parle plutôt de soutenabilité de la dette. La soutenabilité de la dette d’un État est évaluée par les agences de notations financières. Parmi elles: Moody’s, Standard & Poor’s et Fitch Ratings sont les plus influentes sur les marchés. Généralement, on dit que la dette d’un État devient insoutenable dès lors que son taux de croissance annuel est inférieur au taux d’intérêt auquel il peut emprunter.

        Allégement de la dette

L’allégement de la dette est une procedure dans laquelle s’engage un État lorsque sa dette est insoutenable. Il négocie alors avec ses créanciers pour l’annulation totale ou partielle de sa dette. Il peut aussi tenter de reéchelonner sa dette, c’est-à-dire revoir avec ses créanciers les conditions initiales de remboursement de la dette en diminuant les taux d’intérêt ou en repoussant les échéances par exemple.

Pour mieux comprendre le fonctionnement des dettes publiques, je vous conseille fortement de regarder cette vidéo: http://dessinemoileco.com/letat-et-sa-dette/

        Fonds vautours

Les Fonds vautours sont des fonds d’investissements qui se spécialisent dans le rachat à bas coût de la dette des pays en difficulté afin de se faire rembourser au prix fort après avoir traduits les pays en justice. Ces fonds vautours mettent à mal des pays entiers. L’Argentine en a fait les frais.

Pour en apprendre plus sur les fonds vautours qui menacent l’économie argentine: http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/07/28/plus-que-quelques-heures-pour-eviter-le-defaut-argentin_4463686_3234.html        

Aperçu général

        Il s’agira de montrer ici pourquoi les pays en développement se sont endettés sans être dans la capacité de rembourser leurs créanciers.

        Causes de l’endettement des pays en développement

                Financer le développement et subvenir aux besoins des populations

        Afin de se développer, un Etat est dans l’obligation de construire de nouvelles infrastructures afin d’attirer les investisseurs et faciliter les échanges. Ainsi, de nombreux projets (construction de routes, amélioration d’infrastructures portuaires, développement des réseaux électriques, etc.) sont lancés par les gouvernement afin d’encourager l’ouverture au marché mondial. Sur l’année 2012, 227,2 milliards d’euro ont été investis sur 322 mégaprojets Africains (par exemple, en novembre 2014, l’Egypte a prévu la construction de 3200 kilomètres de routes en un an). 59% de ces projets ont été financés par les gouvernements. Cependant, ces dépenses ont un coût très important qui ne peuvent pas être compensées par les très faibles recettes fiscales des Etats des pays en développement. D’autre part, les pays en développement ont vu leur démographie croitre de manière très importante. Cette expansion est liée à la transition démographique qui s’opère quand un pays se développe. Par conséquent, les services publics (éducation, police,

...

Télécharger :   txt (23.4 Kb)   pdf (271.5 Kb)   docx (295.3 Kb)  
Voir 15 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club