Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Le vieillissement de la population est-il un frein à la croissance économique?

Par   •  17 Mai 2018  •  948 Mots (4 Pages)  •  444 Vues

Page 1 sur 4

...

ces trois arguments sont à nuancer. Le vieillissement de la population peut aussi permettre de la croissance économique. En effet l’augmentation de retraités va créer de nouveaux emplois notamment dans le secteur de l’aide à la personne. Le vieillissement de la population va donc diminuer le chômage. La baisse du chômage va permettre une augmentation du PIB et donc cela va créer de la croissance économique. De plus, la baisse de la productivité dans les entreprises à cause d’une augmentation de personnes âgés n’est pas obligatoire, il suffit juste de quelques modifications. Les personnes n’ayant aucunes connaissance en nouvelles technologies peut faire une formation ou les placer à des postes adaptés comme par exemple les changer de secteurs. Un ouvrier qui travaillait à la chaîne peut lorsqu’il commence à être âgé et en moins bonne forme, passer dans un autre secteur plus adapté et un jeune le remplacera alors. Enfin grâces aux nouvelles technologies en matière de robots, cet ouvrier pourra simplement manier un robot par exemple.

Le document 1 nous présente le niveau d’épargne en pourcentage avant et après transfert privé d’un individu français selon l’âge de celui ci en 2003. Ce graphique nous présente la théorie du cycle de vie cité plus haut. On remarque donc qu’avant 30 ans (soit pendant les études) un individu peut consommer seulement après avoir reçus transfert privé (soit une aide la famille par exemple). Lorsqu’il entre dans la vie active entre 30 et 60 ans sont taux d’épargne est important et stable que ce soit avant ou après transfert mais contrairement à la théorie de Modigliani, lorsque l’indivi est à la retraite, sont taux d’épargne ne diminue pas, il reste stable voir il augmente. En effet, même à la retraite un individu continue d’épargner à cause de ce que l’on appelle les anticipations pessimistes : si les retraités ont l’impression que les régimes de retraites sont menacés, ils peuvent alors accroître leur épargne en recourant à des produits financiers. Ce qui conduirait à une hausse de l’épargne nationale et donc une hausse de la croissance économique.

Le fait qu’il y ai une augmentation des dépenses publique et une baisse de la productivité potentielle de la population active, nous laisserait penser que le vieillissement de la population est un frein à la croissance économique. Mais les retraités permettent aussi de nouveaux emplois, une baisse du chômage et une légère hausse de l’épargne ce qui nous laisserait penser le contraire. Pour conclure, les effets du vieillissement de la population active sur la croissance économique sont incertains, les avis restent mitigés.

...

Télécharger :   txt (6 Kb)   pdf (42.3 Kb)   docx (12.1 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club