Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

CROISSANCE, FLUCTUATIONS ET CRISES CAS

Par   •  19 Octobre 2017  •  7 244 Mots (29 Pages)  •  142 Vues

Page 1 sur 29

...

Ainsi, ne sont pas prises en compte dans la production les activités non-déclarées, telles que les activités domestiques (avoir son propre potager) et le bénévolat (aide aux personnes âgées, Croix Rouge, UNESCO,…). Ne sont pas comptabilisées également les activités liées à l’économie souterraine (non-officielle), dont il existe 2 types :

- légales (travail au noir (fraude à la TVA), service à la personne (+ grave et uniquement favorable à l’employeur)),

- et illicites (trafic de drogues, prostitution).

Il est important de souligner que le PIB mesure uniquement la production des agents résidents (=qui opère pendant au moins 1 an sur un territoire économique (pour la France, il comprend la France métropolitaine, les DOM, les espaces nationaux aériens, les eaux maritimes françaises, et les gisements effectués par des agents résidents dans les eaux internationales)).

Ainsi, le PIB consiste à ajouter les valeurs ajoutées des unités résidentes, qui correspondent aux nouvelles richesses créées par l’entreprise.

On a : (= capital circulant + services intermédiaires : PUB, marketing,…). [pic 3]

Donc,[pic 4]

- C’est le PIB marchand.

Le PIB non-marchand est estimé par rapport à son coût de production (facteur L&K) = salaires versés par les A.P.U + amortissement (somme destinée à renouveler le capital fixe quand il est estimé obsolète ; il est noté CCF, et on a la relation :) (ex : défense, police, justice, infrastructures, éducation, couvertures sociales, culture, sport,…). [pic 5]

- PIB = compteur de richesse nationale.

- Par des revenus

La VA se partage en 3 :

- Etat (impôt sur la production) ;

- Salariés (salaires) ;

- Profits (=bénéfices).

Donc, [pic 6]

- Par les dépenses économiques ()[pic 7]

Un flux économique est un mouvement de capitaux,… → point de départ (ressources) et d’arrivée (emplois). [pic 8][pic 9]

Emplois

Ressources

C.I (entreprises)[pic 10]

C.F (ménages)[pic 11]

FBCM (= investissement)[pic 12]

X (=exportations) − M

S2 (=stocks) − S1

P − C.I

M (=importations)

S1

C.F[pic 13]

FBCM[pic 14]

X − M

∆S

(P − C.I) = PIB (= offre)

En économie, la ressource constitue l’offre, et les emplois la demande. En France, c’est la consommation finale (C.F) qui stimule cette dernière.

- Les utilisations du PIB

C’est une information publique, elle améliore donc la transparence du pays et permet de mieux maîtriser son économie (créée pour que l’Etat puisse intervenir). Il donne une bonne illustration de la répartition des richesses. C’est aussi un instrument de référence qui permet de calculer un certain nombre de ratios ( ;)[pic 15][pic 16]

- Le PIB est utile pour les statistiques.

L’Union Européenne utilise le PIB dans le cadre des politiques économiques : il sert à mesurer les parts de subventions/contributions des pays pauvres (critère de mesure des contributions). Il sert également pour la politique budgétaire de l’UE : règle de déficit budgétaire (de Maastricht) : il ne doit pas excéder les 3% du PIB → dette publique maximale = 60% du PIB (seule la France ne respecte pas cette règle actuellement).

On l’utilise aussi pour faire des comparaisons sur plusieurs critères.

- Les comparaisons dans le temps

Elles peuvent être faussées par :

- L’évolution démographique : une augmentation du PIB peut, en effet, devenir un signe d’appauvrissement lorsque la population augmente plus rapidement que le PIB. On parlera alors de croissance régressive/appauvrissante.

→ On utilise donc le PIB/h pour réaliser ce type de comparaisons (en particulier pour les pays en développement les moins avancés).

- L’évolution des prix : le PIB est libellé en € ; il peut donc augmenter du seul fait de l’augmentation des prix, ce qui n’est pas un signe d’enrichissement national. Ainsi, on distingue le PIB en valeur du PIB en volume. Pour passer du 1er au 2nd, on procède à une déflation (on retire l’effet prix en divisant l’indice de l’augmentation du PIB réel par l’indice de l’augmentation des prix). On distingue ainsi le PIB en euros constants du PIB en euros courants.

- Le PIB en valeur exprime le PIB d’une économie en monnaie courante (avec l’évolution des prix).

Le PIB en volume exprime le PIB en monnaie constante (en retirant l’effet prix).

Evolution en valeur

Euro courant

Grandeur nominale

Evolution en volume

Euro constant

Grandeur réelle

- Les comparaisons dans l’espace

La banque mondiale (BM), pour procéder à ces comparaisons, procèdent à la conversion du PIB en dollar grâce au calcul du taux de conversion. Cependant, elles sont également faussées par les différences de pouvoir d’achat (qte de biens que l’on peut acheter avec 1€). Ainsi, la BM les calcule en parité de pouvoir d’achat → méthode du PIB/h en PPA (méthode statistique de la BM qui égalise entre les nations

...

Télécharger :   txt (49.6 Kb)   pdf (314.6 Kb)   docx (595.1 Kb)  
Voir 28 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club