Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

L'esprit est-il une exception de la matière ?

Par   •  22 Novembre 2018  •  1 120 Mots (5 Pages)  •  127 Vues

Page 1 sur 5

...

pas nouveauté pour toi de te séparer d’un milieu d’où tu fus partie intégrante».Il prend exemple lui ici du corps de l’homme. Il parle de «de membres désormais inutiles» qu’on peut s’abstenir d’avoir et carrément abandonner. «laisse là ce corps que tu habitas si longtemps» mais cela peut également marcher pour un cas général. Par exemple, de fois qu’on nous voulons résoudre un problème mathématique, nous pouvons nous aider d’un raisonnement par l’absurde sans avoir forcément de fondements ou de base solide pour résoudre cela.Mais le raisonnement sans matière peut parfois nous appuyer pour a résoudre ce problème. La matière est guidé par l’esprit généralement mais elle est peut-être de plus totalement indépendante.

La matière et la vie des formes. La forme est la manière dont quelque chose est matérialisé, se matérialise, «c’est l’idée, la marque que l’esprit impose à la matière en le faisant sienne. C’est tout simplement l’aspect dont la chose est présenté.La matière donné par l’homme. La théorie de la priorité de la forme, de l’esprit est revendiqué par Léonard De Vinci.Mais cependant la matière détermine la vie des formes. En outre, en prenons comme appuie le dessein comme le cite Léonard De Vinci changer de matière c’est complètement changer l’oeuvre. Focillon affirme que «la matière de l’art ne sont pas interchangeable, c’est-à-dire que la forme, passant d’une matière donnée à une autre manière, subit une métamorphose» On peut alors supposer que la matière impose sa propre forme à la forme c’est à dire que la forme en elle même peut dégager une autre forme de forme. L’esprit impose une certaine limite à la matière, malgré une exception de la matière sur l’être.

Les matière s’attachent au principe de la destinée ou si l’on veut une certaine vocation formelle. Ces matières (complexes, poids, ayant un aspect) ont des consistance (toujours dans le cas du dessein) une couleur, un grain.Elle sont limité par l’esprit de l’homme, qui produit ce qu’il veut produire.Il choisit le support, le message, les outils qu’il utilise mais surtout il est soumit a une rigueur pur (référence à la matière).De Vinci a une certaine liberté de la matière car comme le dit si bien Focillon sa variété est extrême: encre, mine de plomb pierres noirs etc...

Nous avons pu voir que la matière et l’esprit sont deus choses distincts mais que nous pouvons facilement aussi rassembler ces points de vues.Qui ne sont qu’en réalité une seule et même réalité. Nous avons défini au tout début la matière dans le cas de la mort comme quelque chose de réel et l’esprit comme quelque de spirituel et aussi d’inconnu auparavant. Nous pouvons voir un certain parallélisme entre ces deux points de vue . Spinoza, il écarte l’idée qu’une pensée est la cause d’une activité matériel ou qu’au contraire une activité matériel cause un pensée.Il rejoint les deux idée dans une et même réalité, il faut juste nous distinguer les deux points de vue de l’un et de l’autre.

Pour conclure, nous ne pouvons pas dire si l’esprit n’est pas une exception de la matière ou si l’esprit est une exception de la matière. Nous pouvons juste spéculer sans donner de réponses pointilleuse sur le sujet.De cette objet nous pouvons que finir sur le fait que la matière est comme une menace

...

Télécharger :   txt (6.8 Kb)   pdf (41.4 Kb)   docx (12.8 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club