Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

L'art peut-il se passer de règles?

Par   •  25 Mai 2018  •  1 531 Mots (7 Pages)  •  331 Vues

Page 1 sur 7

...

Mais ce qui différencie précisément l'art de l'artisanat, c'est que l'artiste est libre de faire ce qu'il veut comme il le veut, alors que l'artisan doit lui suivre à la lettre une méthode et connaître des techniques pour pouvoir aboutir son travail. L'artiste n'a pas des contraintes de production contrairement à l'artisan. Les artistes veulent s'affranchir de la dépendance à tout ce qui est ordinaire, qui obstrue la dimension vraie en voulant toujours faire plus fonctionnel.

Mais si l'art n'est soumis à aucune règle, comment expliquer la présence d'écoles d'arts, ou de l’institution des Beaux-Arts ?

Si un artiste invente des œuvres originales, il ne produit pas non plus des œuvres irréfléchies. Alors le génie de ses œuvres est à la fois original et exemplaire. C'est ce que Kant explique dans la Critique de la faculté de juger, que l'artiste produit des œuvres originales qui se caractérises par leur nouveauté par rapport aux précédentes. Ainsi donc le travail d'un artiste ne se résume pas à reproduire ce qui a déjà été fait. Il ne suit pas de modèle près établie.

Néanmoins, l'artiste doit se dissocier d'une production absurde, ce qui amène sa seconde caractéristique essentielle, l'exemplarité. Ainsi, une œuvre géniale serait plus l'exemplaire d'une pourvoir de création, que d'une règle. Elle suscite un goût pour la beauté esthétique plus qu'elle ne donne des lignes à suivre pour créer. De cette manière Beethoven suit Mozart, mais sans le copier. L'artiste crée sans savoir ce qu'il va produire à la fin, à la différence de l'artisan qui va contrôler tout au long de la production ce qu'il fait.

Pour Kant, le génie artistique est exclusivement esthétique, car l'artiste fait preuve d'une créativité unique, personne ne peut créer une œuvre à la place de l'artiste. En revanche, les principes physiques peuvent n'être découverts pas n'importe quels chercheurs dans ce domaine.

C'est pour cela que Kant dit que c'est la nature qui donne ses règles de l'art à travers la figure de l'artiste de génie. Le talent ne s'apprend donc pas, il serait inné.

L'idée de génie ne pourrait-elle pas être un concept commode attribuant les grandes œuvres d'art de l'humanité à un don naturel plutôt qu'au travail ?

Nietzsche critique dans Humain, trop humain de la croyance de l'existence du génie artistique, une sorte d’intuition miraculeuse que certains élus posséderaient. Pour Nietzsche, l'artiste serait comme un inventeur en mécanique, qui peut produire un objet qui aboutis parait extraordinaire, mais qui en réalité n'est le fruit que d'un travail appliqué.

Hegel va associer deux thèses opposées. Le génie artistique serait bien un don naturel, mais ce don « pour être fécond, doit posséder une pensée disciplinée et cultivée, et un exercice plus ou moins long ». C'est-à-dire, le génie artistique renvoie à une faculté innée, mais qui ne peut s'exprimer que si seulement si elle est exploitée. L'image de l'artiste qui crée sous la pulsion d'une simple inspiration, est ici condamnée au profit d'un acharnement de l'artiste pour exploiter au maximum ses compétences.

L'artiste doit donc évidemment sont pouvoir à des caractéristiques innées son génie qui est un don, mais aussi à des caractéristiques acquises lors d'exercices adéquats. L’association des caractéristiques innées et des caractéristiques acquises, on obtient le talent. Ainsi, l'artiste ne doit pas seulement exercer sa sensibilité, mais aussi sa volonté avec de la méthode.

L'artiste est don celui qui trouve en lui les ressources dont il a besoin pour créer indépendamment des règles extérieures. Mais s'il n'est pas directement soumis à des règles, il en possède cependant. Ainsi, il se donne des règles intérieures.

Les créations ont donc besoin de règles pour pouvoir être créées, mais aussi pour être reconnu par le public. Pourtant, l'artiste ce présent comme celui qui se passe de règles, mais aussi comme celui qui les dépasse. Il s’appuie donc su des règles pour en créer de nouvelles.

Enfin, à la question « L'art peut-il se passer de règles », nous pouvons s’accorder qu'il semble nécessaire que l'on puisse s'y conforter comme il semble nécessaire aussi de s'y soumettre. L'art est régi par des règles, mais celles-ci ne commandent pas l'artiste, qui lui est libre de les renouveler pour pouvoir créer de nouvelles choses.

L'art ne peut donc pas se passer de règles dans la dimension où toute œuvre a une valeur exemplaire, mais l'artiste lui s'en passe, car étant libre, il ne veut pas si soumettre.

...

Télécharger :   txt (9.6 Kb)   pdf (49.2 Kb)   docx (14.8 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club