Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

David hume

Par   •  14 Mars 2018  •  1 013 Mots (5 Pages)  •  337 Vues

Page 1 sur 5

...

Nous venons de voir que l’homme est un être faible, donc la société est sa condition nécessaire pour survivre. Maintenant nous allons voir si l’homme il est faible parce qu’il vit en société ou il vit dans la société parce qu’il est faible en montrant ses aspects négatifs.

Ensuite, nous savons que l’homme ne peut dépasser son inadaptation qu’en se regroupant avec d’autres hommes. C’est à partir d’ici que nous pouvons nous poser la question à savoir si la faiblesse de l’homme est la cause ou la conséquence de l’organisation sociale. Hume nous explique l'aspect positif et nécessaire de la société. Mais la société se rapporte aussi à des contraintes. Hume montre que la faiblesse des hommes est la cause pour les raisons que nous venons d’évoquer, toutefois, nous pourrons opposer à la thèse de Rousseau dans le discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes. Dans son texte Rousseau nous montre que l’homme à l’état nature est un homme heureux qui parvient simplement à subvenir ses besoins. Il montre, contrairement à Hume que c’est la société qui va être la cause des malheurs de l’homme puisque c’est d’elle que vont naitre tous les malheurs. Par exemple, la société apprend à l’homme à inventer et suivre des règles, donc l’Homme n’est plus un être indépendant, donc nous pouvons dire que la société ne suffit pas au bonheur et peut même aggraver le malheur. Donc nous pourrons penser que, d’après Rousseau, la faiblesse de l’homme est une conséquence de la vie sociale.

En revanche, sans les contraintes que l'homme s'impose désormais à lui-même, la société ne serait pas viable non plus. Ainsi, d’après Hume, l’homme qui ne vit pas en société est une bête sauvage. Donc il revient en état de nature où il risque de disparaitre. Nous pouvons aussi voir que l’homme ne peut pas vivre sans la société, donc en réalité c’est aussi une des faiblesses humaines car l’homme est dépendant de son existence sociale.

Pour conclure, nous nous étions demandé si la faiblesse de l’Homme est-elle à l’origine de la vie sociale. Nous savons maintenant que l’homme est l’être vivant qui devient faible à l’état de nature et qui a besoin d’être dans la société pour survivre. De plus, il y a aussi une opposition des deux thèses : celle de Hume et celle de Rousseau. Nous avons vu que Hume considère que la faiblesse de l’homme est la cause de l’organisation sociale et que Rousseau trouve que cette faiblesse est la conséquence de la vie sociale. Comme la société créée pour et par les hommes rapporte beaucoup de malheur, nous pouvons en déduire que la faiblesse de l’homme n‘est pas donc la cause, mais bien la conséquence de la vie sociale.

...

Télécharger :   txt (6.2 Kb)   pdf (40 Kb)   docx (12.3 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club