Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

A quel moment passons-nous de la conscience à l’inconscience?

Par   •  3 Novembre 2018  •  1 342 Mots (6 Pages)  •  163 Vues

Page 1 sur 6

...

conscience de tourner les pages du livre que nous lisons , nous ne sommes alors plus émerger dans l’histoire puisque notre conscience est accaparé par notre geste et non par notre lecture .

Prendre conscience de lire signifie ne plus lire. Par conséquent , la conscience est un choix , une liberté . Si l’homme est un être libre c’est qu’il est synonyme d’être conscient . Nous faisons le choix d’apprendre , de mémoriser une action puis nous l’effectuons sans y penser. Nous passons de la conscience a l’inconscience.

Seulement , Bergson ne reste pas sur cette vérité. Il se pose la question dans l’autre sens «  Quels sont , d’autre part , les moments ou notre conscience atteint le plus de vivacité » L7 , se demandant a quel moment nous prenons conscience de notre inconscience? Cette prise de conscience se passe lorsque notre mode opératoire n’est plus possible , que notre automatisme ne peut plus répondre à la problématique.

En effet si je puis montrer qu’en moi la conscience est plus ou moins vive en fonction des choix que j’effectue et des actes qui en résultent , alors , a quel moment cette dernière fait elle son apparition ? Nous avons un protocole pour chacun de nos gestes quotidien , que ce passe t-il alors lorsque un imprévu apparait? Que notre mode d’emploi ne peut résoudre cette difficulté rencontrée? Cette situation alerte notre conscience qui reprend le contrôle de l’action « Ne sont-ce pas les moments de crise intérieur ou nous hésitons entre deux ou plusieurs partis à prendre , ou nous sentons que notre avenir sera ce que nous l’aurons fait? » L8-9. Vous êtes en train de lire un livre , pris dans l’histoire vous êtes pris d’une boulimie de lecture lorsque vous vous rendez compte qu’une page a été arraché. Vous vous rendez alors compte que vous tourniez les pages puisque vous ne pouvez pas répéter l’action avec cette dernière. Votre conscience a refait surface afin de trouver une solution qui puisse vous permettre de finir votre livre. De même si lors de votre trajet pour vous rendre à Disney , ce dont vous avez l’habitude , vous vous rendez compte qu’un obstacle fait barrage puisque un accident c’est produit. Vous avez alors plusieurs possibilités qui s’offrent a vous : rentrer chez sois? Passer par une autre trajectoire? Notre conscience a refait surface afin de choisir , « les variations d’intensité de notre conscience semblent donc bien correspondre à la somme plus ou moins considérable de choix » L 9 à 11. Nous pouvons en conclure que lorsque nous agissons , nous n’avons qu’une conscience partielle de l’acte que nous produisons .

Finalement , Bergson conclu en disant que « si conscience signifie mémoire et anticipation , c’est que conscience est synonyme de choix. » L12-13 . Le lien est présent entre la conscience et la mémoire puisqu’il faut être conscient d’un événement ,d’une chose , d’une personne pour se la remémorer. La mémoire est l’aptitude à conserver et à restituer des choses passées. Ainsi que pour l’anticipation puisque c’est l’action d’anticiper une chose , de la faire avec avance. Si nous n’avons pas conscience de cette chose , comment pourrions nous l’anticiper? Mais alors si le choix qui est l’action de choisir quelque chose , quelqu’un , de le prendre de préférences aux autres est synonyme de conscience c’est qu’elle doit toujours choisir .

Dans ce texte , Bergson nous prouve l’importance de la conscience pour pouvoir faire des choix . Ne plus être conscient signifie faire des actions mécaniquement , a terme mener une vie dont nous ne sommes plus maitre . Nous pouvons des alors nous caractériser d’automates . Les choix que nous prenons , qu’ils soient difficiles ou non , nous pousse a réfléchir sur les conséquences qui s’en écoulent . L’individu a généralement le sentiment d’une évidence de son existence , qui passe par la conscience de sois . Il serait donc toujours pleinement conscient de lui même . Pourtant certains états de conscience peuvent ébranler cette certitude : le sommeil , le rêve , l’ivresse et la folie .

...

Télécharger :   txt (8.2 Kb)   pdf (47.2 Kb)   docx (13.2 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club